PDA

Voir la version complète : Une Musulmane peut elle épouser un Non-Musulman d'apres la Chariaa


Page : 1 2 [3] 4

saadiakabyle
24/07/2007, 19h39
Dans les faits, j'ai remarqué que c'étaient plus les femmes qui transmettaient le religion musulmane plutôt que les hommes.

marlaca
24/07/2007, 20h33
je pense comme toi car généralement les façons de concevoir l'Islam est pour la bonne la plus part du temps. Elles cherchent plus a dégager les valeurs de respect, d'amour, de fidélité, de moralité en général. Apres je me trompe peut etre mais les hommes ont une vision différente de l'Islam, plus masculine. Apres je ne fais pas de généralité. bien sur l'inverse est aussi possible mais je pense plus rare. qu'en pensez vous?

Sarutobi
24/07/2007, 21h18
Tout ça pour dire qu'une musulmane ne peut épouser un non-musulman. :)

brahim_ici
28/07/2007, 05h06
Assalamou 3alaikoum,
Pour les frères et sœurs qui préfèrent lire en français. J’ai fait de mon mieux pour traduire cet article,


L'Islam étant un mode de vie complet nous donne les détails bien minutieux sur la façon de vivre nos vies et les rôles que nous avons dans la société. L'homme par nature tend à être dominant et la femme par nature tend à être prévenante. C'est un fait qui ne peut pas être nié. Quelques femmes pourraient réclamer qu'elles sont plus dominantes dans leur mariage etc. et par conséquent il n'est pas toujours vrai que les hommes sont dominants. Même si je conviens qu'il y a quelques femmes qui sont plus dominantes par rapport à leurs maris, ce sont toujours des cas rares. Comme deux sur mille, donc une minorité. L'Islam est une religion universelle et ainsi les besoins d’assurer le bien-être des gens à un niveau global et dans certaines questions, ses actes sont basés ainsi sur la majorité plutôt que la minorité.
On a pourrait se demander ici comment l'Islam assure le bien-être de la femme par ses actes sur cette matière. Premièrement, l’Islam nous enseigne à croire en tous les prophètes (paix et benediction d’Allah sur eux tous) qui ont été envoyés par Allah ta3ala à l'humanité. Ainsi un musulman croit en Jésus (AS) et Moïse (AS). D'autre part, le chrétien ne croit pas en le Prophète Mohammed (sal'allah 3aleyhi wa Salam) et le juif ne croit pas en Mohammed (sal'allah 3aleyhi wa Salam) ni Jésus (AS) comme prophètes d'Allah ta3ala. C'est un point très important parce qu'un homme musulman respecte le prophète en lequel son épouse non musulmane croit mais un homme non musulman ne croira ou ne respecterait pas le prophète que son épouse croit et respecte. Après que le couple ait des enfants, l'épouse de non musulman enseignerait leur enfant à aimer et respecter le prophète qu'elle croit. L'homme musulman n'objecterait certainement pas si son enfant est enseigné à aimer Jésus (AS) ou Moïse (AS). D'une part le mari non musulman pourrait objecter quand son épouse musulmane enseignerait l'Islam a leur enfant.
Il est certain que l'homme enseignera à ses enfants la religion qu'il suit. Un homme non musulman avec une épouse musulmane enseignerait alors leur enfant à être un chrétien ou un juif. Ceci signifierait que la mère devrait être un témoin de l’introduction du faux chemin à son enfant. Dans une telle situation la mère pourrait exercer comme représailles l’enseignement les valeurs et les principes islamiques à son enfant. Ceci certainement mènerait a d’aigres relations entre les conjoints. Ceci peut également mener à la violence domestique.
Les Etats-Unis est le pays le plus criard en ce qui concerne le droit individuel. D’après une étude effectuée par les fonds de Commonwealth en 1998, il y avait eu 960.000 cas environ de violence domestique. Ils ont déclaré qu’environ un tiers des femmes américaines ont étaient physiquement ou sexuellement maltraitées par leurs maris ou amis. D'ailleurs ils ajoutent qu'autour trente pour cent des américains ont rapporté qu'ils connaissent une femme qui a été maltraitée physiquement par son mari ou ami. Ce sont les réalités qu'on tend à ignorer quand ils parlent au sujet de l'Islam étant injuste envers la femme musulmane. En plus,le conjoint non musulman pourrait finir par divorcer son épouse, ce qui traumatiserai la femme musulmane et ses enfants.
Le mari non musulman, naturellement ne reconnaîtra pas le Prophète Mohammed (sal'allah 3aleyhi wa Salam) en tant que prophète d'Allah ta3ala et pourrait s'opposer aux pratiques islamiques de son épouse. Il pourrait s'opposer au hijab que l'épouse porterait. Il pourrait vouloir que l'épouse s’habille plus `modérément' particulièrement en l'accompagnant à une partie/reception. il pourrait même demander à l'épouse de s'asseoir avec lui tandis qu'il consomme l'alcool. Le mari pourrait vouloir que l'épouse serve l'alcool pour lui et un couple de ses amis après le dîner. C'est un péché énorme dans l'Islam pour qu'une personne ait n'importe quoi à faire avec de l'alcool. De plus, le mari pourrait vouloir manger du porc pour le déjeuner ou le dîner et pourrait demander à l'épouse de le faire cuire pour lui. Encore une fois, c'est quelque chose non permise pour qu'un musulman fasse et causerait ainsi des problèmes dans la famille. Le mari pourrait trouver ordinaire qu'il boive là où son épouse fait ses prières. Il pourrait trouver normal que ce mari garde un chien à l'intérieur de la maison. C'est une autre chose qui n'est pas permise par Islam mais le mari non musulman ne pourrait pas le comprendre. Donc nous voyons qu’il peut y a beaucoup de problèmes qui peuvent surgir dans un tel mariage.

Il est également important de préciser qu’un mari non musulman pourrait plus tard, par lui même ou par la pression de sa famille, contraindre la femme musulmane à accepter la foi qu'il suit. D'une part, un homme musulman respecte les gens du Livre et est sous les instructions strictes d'Allah t3ala, de ne pas contraindre son épouse à changer sa foi. Par conséquent les droits d'une épouse non musulmane sont assures et protégés dans la maison d'un homme musulman tandis que ce n'est pas nécessairement pareil dans une situation contraire. On pourrait également dire qu'il est possible qu’une épouse non musulmane traite sans respect la croyance du mari musulman. Ce qui est intéressant, c’est qu'il est fortement peu probable qu’un tel cas se produise en raison des enseignements actuels dans les Livres des personnes du Livre. La bible nous indique que quand Eve a commis le péché, la punition qu'elle a reçue de Dieu était :
[FONT=Arial]Genese 3:16 - A la femme, Dieu dit : Je multiplierai les peines de tes grossesses, dans la peine tu enfanteras des fils. Ta convoitise te poussera vers ton mari et lui dominera sur toi.

Ainsi, aux femmes des Gens du Livre, leur Livres Saints leur enseignent que leur mari régnera sur elles, et elles ne peuvent pas contester les Ecritures Saintes, car la position des maris est ordonnée par Dieu. Il faut noter ici qu'un tel concept n'existe pas dans l'Islam, et Adam (AS) et Eve sont blâmés également du péché qu'ils ont commis. Pour des détails sur cette question se référer à mon article

Source: ebrahimsaifuddin.

brahim_ici
28/07/2007, 05h10
Maintenant voyons un peu plus loin ce que les livres religieux, des Gens du Livre enseignent. Ils déclarent que les épouses doivent se soumettre à leurs maris juste comme elles se soumettent à Dieu. L'épouse est commandée de se soumettre à son mari tout comme l'église se soumet au Christ.

Ephesians 55:22-24
22. Que les femmes soient à leurs maris comme au Seigneur :
23 en effet, le mari est chef de sa femme, comme le Christ est chef de l'Église, lui le sauveur du Corps ;
24 or l'Église se soumet au Christ ; les femmes doivent donc, et de la même manière, se soumettre en tout à leur maris

Un autre verse qui est important de mentionner est ;

Pierre 3:1-2

Pareillement, vous les femmes, soyez soumises à vos maris, afin que, même si quelques-uns refusent de croire à la Parole, ils soient, sans parole, gagnés par la conduite de leurs femmes,
en considérant votre vie chaste et pleine de respect.Comme on peut le voir, les femmes des personnes du Livre ont l’Ordre de se soumettre complètement à leurs maris peu importe que le mari croie ou non à la Parole. Pour elles, au mari a été donnée la position par Dieu de régner sur elle. Ainsi il est fortement peu probable qu’elle manque de respect a son mari. Donc le non musulman vient avec la pensée que les hommes sont en ce monde pour régner sur leurs épouses et que celles-ci devraient se soumettre aux homme comme elles se soumettraient à Dieu. Par conséquent il est fortement probable pour qu'il y ait des désaccords entre les mariages des hommes non musulmans avec les femmes musulmanes.

Cependant ceci provoquerait plus loin une autre question que les gens pourraient se poser. Ils pourraient dire que l'Islam ordonne a l'épouse d’être respectueuse envers son mari, donc il ne devrait être aucun désaccord entre une épouse musulmane et son mari de non musulman. Cette argumentation tiendrait pour vraie seulement si le mari eu ete donné une position au-dessus de Dieu dans l'Islam. Ceci n’est bien sur pas le cas, car l'Islam demande la soumission complète à Allah ta3ala, en plus de bien d'autres responsabilités. L’Islam ordonne à tous les musulmans de respecter leurs parents, pourtant les musulmans ne sont pas censés suivre les ordres de leurs parents dés qu'ils sont contraires aux enseignements de l'Islam. De même une femme musulmane ne doit pas suivre ce que son mari dit s'il est contraire aux enseignements de l'Islam.

De ce fait maintenant tout revient à l'esprit que la femme musulmane conviendrait qu’il vaudrait mieux épouser un homme musulman qu’un non musulman. Allah ta3ala a la Sagesse Absolue et Il a placé ainsi les Lois qui sont meilleures pour nous. Nous, n’étant que des humains, avons une sagesse bien limitée et qui est négligeable devant Allah ta3ala, et parfois nous ne pourrions pas pouvoir ainsi comprendre la vraie raison pour laquelle certaines choses sont interdites dans l'Islam.

Allah ta3ala sait très bien que plusieurs d’entre nous ne savent pas ce qui est mauvais pour nous et Il dit ainsi dans le Quran :

Qur’an 2 :216
…Wa3asa an takrahoo shayan wahuwa khayrun lakum wa3asa an tuhibboo shayan wahuwa sharrun lakum waAllahu ya3lamu wa antum la ta3lamoona

Qur’an 2 :216
… Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas


Allah yahdinna wa yahfadna wa yansournna 3ala qaouma dhalimin, Amin

marlaca
28/07/2007, 08h57
Vous basez vos arguments sur des notions intolérables pour moi...La femme n'est pas inférieur a l'homme, elle n'a pas non plus a être soumise à son mari!!! La femme est la plus belle chose au monde, la plus sage, la plus extraordinaire... Une femme battue,par qui que ce soit, est inacceptable et horrible. Après, c'est triste de voir ce que certain pensent des nons musulmans... forcément ils ne respecteront pas la foi de leur femmes, les brimeraient, les forceraient à faire des choses interdite pour eux... Apres il a été dit que la femme serait forcé à changer de religion, alors la je répondrais seulement par une phrase: l'homme non musulman est obligé de se convertir pour épouser la femme musulmane qu'il aime. Qui force qui?

brahim_ici
28/07/2007, 09h29
marlaca assalam alailkoum.
Donc nous sommes tout a fait d’accord, Vive l’Islam!!! qui nous demande de ne se soumettre qu’a Allah ta3ala et a personne d’autre. :)

brahim_ici
28/07/2007, 09h47
marlaca,
Tu n'es pas oblige de repondre si tu me trouve indiscret? mais wallah je suis sincere et meme doux. :redface:

Marlaca est-ce-que c'est boy or girl.

Est-ce-que Marlaca et musulman(e) de naissance ou converti(e)?

Ce message peut-etre ignore, et certainement je comprendrais.

Merci

brahim_ici
28/07/2007, 10h19
"l'homme non musulman est obligé de se convertir pour épouser la femme musulmane qu'il aime. Qui force qui?"

Forcer qui que ce soit a se convertir, est definitivement un grand peche dans l'Islam, ceci est bien claire dans le Saint Qur'an. Quand a epouser une nana mouslima, le...euh..nono n'est pas force de la marier non plus, si elle est est une sincere mouslima . elle sait qu'elle sa religion a suivre et a respecter. Parce-que vois-tu, l'Islam n'est pas une cafeteria, on ne choisi pas un verset ou deux, et on dedaigne le reste. D'ailleurs meme les lois seculaires ne le sont pas, tu acceptes le tout out tu rejettes le tout. No cherry picking please.

joandemilan
28/07/2007, 16h33
Brahim ici : "Maintenant voyons un peu plus loin ce que les livres religieux, des Gens du Livre enseignent. Ils déclarent que les épouses doivent se soumettre à leurs maris juste comme elles se soumettent à Dieu. L'épouse est commandée de se soumettre à son mari tout comme l'église se soumet au Christ.

Ephesians 55:22-24
22. Que les femmes soient à leurs maris comme au Seigneur :
23 en effet, le mari est chef de sa femme, comme le Christ est chef de l'Église, lui le sauveur du Corps ;
24 or l'Église se soumet au Christ ; les femmes doivent donc, et de la même manière, se soumettre en tout à leur maris".

Réponse :

Ces principes qui ont codifié nos sociétés anciennes, légitimé les pires tyrannies ont été balayés. On a même guillotiné le roi représentant de Dieu sur terre.

Quant à la femme on a considéré qu'elle était en droit au moins égale à l'homme. Qu'elle épouse un muslim ou un autre fait partie de ses choix, et on les respecte.

On respecte tout, mais un texte, même sacré est daté. Donc il doit s'adapter aux différentes époques. Dieu l'a voulu ainsi parce qu'il a créé l'homme à son image donc intelligent. A lui d'être digne de son créateur en étant capable de prendre ses responsabilités.

Je crois que l'incompréhension entre l'Islam et les sociétés occidentales vient d'une conception totalement différente de l'homme. D'un côté l'homme est libre et seul; de l'autre, il est soumis et partie d'un tout dont il ne peut s'échapper.

Avucic
28/07/2007, 16h55
Ainsi, aux femmes des Gens du Livre, leur Livres Saints leur enseignent que leur mari régnera sur elles, et elles ne peuvent pas contester les Ecritures Saintes, car la position des maris est ordonnée par Dieu. Il faut noter ici qu'un tel concept n'existe pas dans l'Islam,Vous faites ici une extrapolation dans votre esprit, je pense, car vous confondez le fait que chez les musulmans, vous concevez le Coran comme dicté de Dieu... et vous imaginez que cela est pareil pour la Bible.

Non, la Bible est une série de Livres écrits par des HOMMES... même si l'inspiration reste divine.

Alors, ne tombons pas dans l'erreur: C'est incomparable.

La phrase que vous citez dénote un aspect culturel des hébreux de l'Époque: pour eux la femme restait le lieu (le médium) qui servait à perpétuer le peuple (la Race) et donc... donner des garçon.
De plus, toujours à l'époque, l'homme était le maître ... le Patriarche...

Ainsi, je dirai qu'on ne peut pas comparer ce qui est incomparable, à mon avis.

brahim_ici
28/07/2007, 22h04
joandemilan
Merci d’avoir pris le temps de lire l’article ci-dessus, sincèrement et honnêtement j’apprécie tes réponses et respecte tes pensées.

Ces principes qui ont codifié nos sociétés anciennes, légitimé les pires tyrannies ont été balayés. On a même guillotiné le roi représentant de Dieu sur terre.

C’est absolument compréhensible. Ce principes ont été pondu par les Hommes et sans aucune pudeur ils les ont attribues a Dieu. Ce brouillard noir et épais de principes inhumains, fut depuis le septième siècle EC, dissipé par la lumière de l’Islam, voir le Saint Qur’an, et ensuite les Hadiths Sahih.

C’est d’ailleurs à des insolents et effrontés pareils que Dieu adresse cet avertissement :
‘Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis le présentent comme venant d'Allah pour en tirer un vil profit! - Malheur à eux, donc, à cause de ce que leurs mains ont écrit, et malheur à eux à cause de ce qu'ils en profitent! Qur’an Chapitre 2 (La vache) Verset 79.

Quant à la femme on a considéré qu'elle était en droit au moins égale à l'homme.

Encore une fois tu es en plein accord avec les principes de l’Islam, sans peut-être t’en rendre compte, il faut quand même faire un vrai effort et faire des recherches honnêtes sur les droits de la femme en Islam. Il ne faut surtout pas faire le travail à moitie, sinon c’est une perte de temps précieux, sans compter la confusion.

Qu'elle épouse un muslim ou un autre fait partie de ses choix, et on les respecte.

Je pense que certains ne font toujours pas la différence entre faire des choix et suivre des lois, que ce soit de Lois divines ou séculaires. L’Etre Humain a été crée avec la liberté de choisir entre deux voies, donc avec la capacité de suivre ou ne pas suivre les lois.

On respecte tout, mais un texte, même sacré est daté. Donc il doit s'adapter aux différentes époques.

En ce qui concerne le Saint Qur’an, pour le musulman c’est sacré il n’y a aucun doute, puisque c’est la Parole de Dieu, donc la datation n’est pas applicable. Le Temps fait parti de la Création, donc l’Œuvre de Dieu. C’est à l’être humain et à sa compréhension de s’adapter à la Parole Divine et non le contraire.


Dieu l'a voulu ainsi parce qu'il a créé l'homme à son image donc intelligent.
Un tel concept n’existe pas dans l’Islam, l’attribution morphologique au Créateur fait parti de l’Inconnu (al ghaib), c’est au-delà des capacités de perception de l’Homme qui ne possède que 5 sens.

A lui d'être digne de son créateur en étant capable de prendre ses responsabilités.
Encore une fois tu es en plein accord avec les principes de l’Islam

Je crois que l'incompréhension entre l'Islam et les sociétés occidentales vient d'une conception totalement différente de l'homme.

Sans faire de hair spitting, je voudrais préciser que par sociétés occidentales. On désigne ici une région géographique, ce qui n’est pas le cas pour le mot ‘Islam’, la dernière fois que j’ai vérifié l’Islam n’est pas un pays ou une région géographique , mais bien transcendent.

D'un côté l'homme est libre et seul; de l'autre, il est soumis et partie d'un tout dont il ne peut s'échapper.
Je crains de ne pas avoir saisi la raison de conclure avec cette phrase, désolé.

Que la paix soit avec toi..

brahim_ici
29/07/2007, 01h58
Avucic

Vous faites ici une extrapolation dans votre esprit, je pense, car vous confondez le fait que chez les musulmans, vous concevez le Coran comme dicté de Dieu... et vous imaginez que cela est pareil pour la Bible.
Oh ! doucement là, tout à fait le contraire, d’ailleurs les gens qui suivent la Bible n’apprécient pas lorsque les musulmans pensent le contraire. L’auteur de l’article ci-dessus, ne fait que cité le document par quoi les Gens du Livre sont guidés, il ne croit pas un seul instant que c’est vraiment dicté par Dieu. Donc il faut relire l’article et bien comprendre, tu découvriras qu’on tombe bien d’accord sur ce point.

Non, la Bible est une série de Livres écrits par des HOMMES... même si l'inspiration reste divine.
A la bonheur ! Donc c’est dommage qu’il y ai eu perturbations et distorsions des ondes durant l’inspiration qu’avaient reçu les auteurs (humains) de la Bible, parce que soumettre un être humain à un autre être est absolument incohérent et insensé, et nullement une inspiration Divine, puisque Dieu ne nous demande qu’une chose, se soumettre à Lui Seul et à personne d’autre.

Encore une fois je cite : Qur’an Chapitre 2 (La vache) Verset 79.

‘Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis le présentent comme venant d'Allah pour en tirer un vil profit! - Malheur à eux, donc, à cause de ce que leurs mains ont écrit, et malheur à eux à cause de ce qu'ils en profitent!’


Alors, ne tombons pas dans l'erreur: C'est incomparable.
Faut encore la trouver l’erreur de comparaison.

La phrase que vous citez dénote un aspect culturel des hébreux de l'Époque: pour eux la femme restait le lieu (le médium) qui servait à perpétuer le peuple (la Race) et donc... donner des garçon.
De plus, toujours à l'époque, l'homme était le maître ... le Patriarche...
Si c’est un aspect culturel, pourquoi donc présenter la chose en tant qu’Ordre Divin, et dire que ça vient de Dieu ?

Ainsi, je dirai qu'on ne peut pas comparer ce qui est incomparable, à mon avis.
Bah ! J’ai déjà répondu à ça.

marlaca
29/07/2007, 17h40
brahim, tu dis que le Coran ne peut pas évoluer, je suis d'accord avec toi. En tant que livre sacré, le faire évoluer nuirait a son caractère divin. Mais par contre c'est son interprétation qui doit évoluer. le prophète saw n'a t il pas affirmé que certain versets doivent traverser le temps, d'autre non?? Pour moi l'Islam du Coran, si il est pratiqué comme tel, est l'islam des intégristes. Par contre le Coran interprété est une source morale inestimable. Et sinon je suis un homme mais pour mes croyances dieu seul le sait

Avucic
29/07/2007, 19h16
J’ai déjà répondu à ça. Merci de vos réponses: Mais je dois ici apporter une correction.
Mes commentaires ne devaient pas s'adresser à vous, mais plutôt à l'auteur de l'article, et pour cela je vous demande d'excuser mon erreur, j'ai tout simplement répondu sans trop réfléchir à qui était l'auteur du texte.

Mais je maintiens tout ce que j'ai écrit.
L'auteur écrit: car la position des maris est ordonnée par Dieu.Ce n'est pas vous qui étés en question, je conteste le fait qu'il croit que c'est Dieu qui a ordonné.

Dieu aurait gravé sur une tablette les Dix Commandements que Moise a détruits. A part ce détail, ... il n'existe aucun indice qui tend à suggérer que la Bible est la Parole de Dieu.

Merci de votre compréhension.

brahim_ici
30/07/2007, 02h40
Avucic
Mes commentaires ne devaient pas s'adresser à vous, mais plutôt à l'auteur de l'article, et pour cela je vous demande d'excuser mon erreur, j'ai tout simplement répondu sans trop réfléchir à qui était l'auteur du texte.
Mais je maintiens tout ce que j'ai écrit.
L'auteur écrit: car la position des maris est ordonnée par Dieu..

Salam, c’est a moi de te présenter mes excuses ainsi qu’a l’auteur, oui je l’avais compris et je te crois 100%, mais j’ai pris la responsabilité de traduire l’article. Ce n’est pas une erreur de la part de l’auteur, mais c’est plutôt mon vocabulaire qui n’est pas à la hauteur. Donc je modifie en changeant le synonyme du mot ‘car’ par ‘puisque’, et ce, d’après le CNRTL (Centre National de Ressources Textuelle et Lexicale)

Texte original :
Thus to the women of the People of the Book, their scripture teaches that their husband will rule over them and they are not to speak against them as the husbands are given this position by God. It should be noted here that such a concept does not exist in Islam and both Adam and Eve are blamed equally for the sin they committed. For details on that issue refer to my article “Original Sin or Original Forgiveness – What is the lesson?” (http://ebrahimsaifuddin.**************/2006/10/31/original-sin-or-original-forgiveness-%25e2%2580%2593-what-is-the-lesson/)

Ma traduction avec correction
Ainsi, aux femmes des Gens du Livre, leur Livres Saints leur enseigne que leur mari régnera sur elles, et elles ne peuvent pas contester les Ecritures Saintes, puisque la position des maris est ordonnée par Dieu. Il faut noter ici qu'un tel concept n'existe pas dans l'Islam…

… je conteste le fait qu'il croit que c'est Dieu qui a ordonné

Et tu as totalement raison, pourtant si tu le permet, je ferais remarquer que l’auteur signifie; puisque (d’après leur Livres), la position des maris est ordonnée par Dieu, et non d’après ce que l’auteur de l’article lui-même pense ou croit, car tout de suite après monsieur Ebraheem Saifudin justement rejette cette idée en précisant … ’il faut noter ici qu’un tel concept n’existe pas dans l’Islam.

Avec sincérité, j’apprécie énormément tes remarques, o combien constructives, qui m’ont certainement encouragé a être un peu plus méticuleux.

brahim_ici
30/07/2007, 07h18
marlaca
… En tant que livre sacré, le faire évoluer nuirait a son caractère divin.

Allah te récompense pour ton bon jugement et le respect que tu témoignes au Qur’an

Mais par contre c'est son interprétation qui doit évoluer.

J’ai entendu pareil désir aux moins une centaine de fois. Et pourtant personne n’a pu m’expliquer ce qu’il y a de nouveau et ce qu’il y a de différent entre la société d’aujourd’hui et celles d’avant il y a 14 siècle, pour qu' une évolution d’interprétation du Saint Qur’an soit de rigueur. Toutes les interprétations que j’ai eu la chance de lire, traitent ou plus ou moins expliquent la même chose avec une différence de style, la seule chose que j’ai remarquer de vraiment different, c’est que ces même tafsir du Saint Qur’an ont été révisés pour être re-appliques a notre présent.

Le comportement humain est toujours le même, rien n’a changé, meurtre, vol, fornication, oppression, mensonges, hypocrisie, débauche, et j’en passe.

Le but principale du Saint Qur'an fait appel à nos sentiments, à notre capacité intellectuelle et notre comportement. A notre relation avec notre Créateur, en se comportant sans égoïsme envers Allah, envers nos familles et envers nos sociétés.
Sa façon de présenter est simple et directe. Elle n'utilise aucun artifice. Son appel est à l'intellect de l'homme, de ses sentiments et son imagination. Il tire des leçons de l'expérience quotidienne de la vie de l'Homme, pourtant il parle sommairement et couvre une multitude de sujets. Dans les anecdotes des prophètes de différents âges et nations et dans les comptes des révélations premières, il couvre la période du commencement de la création au Jour du Jugement, et de la vie après la mort. Il discute les forces de la nature, la création de l'homme, l'histoire des nations passées, leur croyance et conduite. Il recommande à l'homme d'observer les emplacements antiques et les restes des civilisations passées et discute des relations métaphysiques entre l'homme et Dieu. Le Qur'an donne la perspicacité dans quelques phénomènes normaux lesquels l'homme n’y connaissait rien jusque-là. Ces indications et signes correspondent avec précision aux découvertes scientifiques. Pour donner quelques illustrations : il fait référence à la sphéricité et à la révolution de la terre (39 : 5) et décrit la formation de la pluie (30 : 48) ; fertilisation par le vent (15 : 22) ; la révolution du soleil, de la lune et des planètes dans leurs orbites fixes (36 : 29-38) ; l'origine aquatique de toutes les créatures vivantes (21 : 30) ; la dualité dans le sexe des plantes et d'autres créatures (36 : 35) ; la vie collective des animaux (6 : 38) ; le mode de la vie des abeilles (16 : 69) ; et les phases successives de l'enfant dans l'utérus de la mère (22 : 5 : 23 : 14). Pourtant son but n'est pas d'enseigner l'astronomie ou l'histoire ou philosophie ou les sciences physiques.
Son sujet est homme -- pour lui dire ce qui est vraiment bon pour lui et ce qui est mauvais pour lui. Son thème central converge sur le fait que dans le royaume de la croyance et de quelques vérités éternelles, l'homme a trompé lui-même en suivant ses désirs, conjectures et conclusions basés sur l'observation superficielle et que le chemin droit est celui que Dieu a indiqué à l'homme à l'heure de sa création. Le même chemin a été précisé à lui à plusieurs reprises par les prophètes dans tous âges. Le but principal du Qur'an est d'inviter l'homme à retourner au chemin des conseils, le mode de vie correct. Le Qur'an ne dévie jamais de ces sujets et buts cardinaux. Chaque sujet discuté dans le Qur'an est lié à ces objets de base. L'exhortation pour observer et étudier les forces de la nature, pour réfléchir sur sa propre création, pour étudier et tirer des leçons de l'histoire des nations passées et les civilisations toutes sont calculées pour révéler, pour montrer a l’homme ses erreurs, pour enlever ses craintes, pour indiquer des vérités éternelles et pour renforcer sa conviction dans ces vérités. Certaines de ses histoires et énonciations peuvent apparaître au lecteur occasionnel comme incohérent ou incompréhensible dans les endroits et le Qur'an peut sembler réitéré ou même obscur dans certains endroits. Les obscurités disparaissent, l'incompréhension est remplacée par la clarté et l'utilité et le but des répétitions est évident si le lecteur pouvait avoir une idée de l'ordre chronologique des versets et des sourates et de bien refléter sur les leçons déductibles de la répétition des anecdotes.


En quoi l’homme donc a-t-il évolue depuis des siècles ?

oko
30/07/2007, 10h31
A la bonheur ! Donc c’est dommage qu’il y ai eu perturbations et distorsions des ondes durant l’inspiration qu’avaient reçu les auteurs (humains) de la Bible, parce que soumettre un être humain à un autre être est absolument incohérent et insensé, et nullement une inspiration Divine, puisque Dieu ne nous demande qu’une chose, se soumettre à Lui Seul et à personne d’autre

C'est la définition même de l'inspiration :

formulation linguistique restreinte de la vérité, cette formulation reflète une époque, un savoir-faire, une capacité d'assimiler la vérité etc.
‘Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis le présentent comme venant d'Allah pour en tirer un vil profit! - Malheur à eux, donc, à cause de ce que leurs mains ont écrit, et malheur à eux à cause de ce qu'ils en profitent!
Heureusement que des hommes ont écrit des livres, sinon nous serions toujours au début du siècle, et même s'ils ne disent plus que cela vient de Dieu, c'est avec ces écrits que nous faisons nos Lois et que nous bâtissons notre éthique. Moi qui suis croyant, je crois que la déclaration universelle des droits de l'homme est une inspiration divine. Croyant ou pas croyant, tous les hommes peuvent recevoir le Saint Esprit et avoir des inspirations divines.

la béatitude n'est pas l'appartenance à une religion ou une société, mais un état d'esprit où les différences sont amoindries et le niveau de conscience surélevé.

brahim_ici
30/07/2007, 12h49
Oko
Heureusement que des hommes ont écrit des livres, sinon nous serions toujours au début du siècle

En effet heureusement que des hommes ont écrit des livres, et continuent a le faire, du moment qu’ils ne les présentent pas comme œuvres venant de Dieu, ce n'est pourtant pas trop difficile a comprendre ce verset, ou bien l’est-il ? :razz:

oko
30/07/2007, 13h38
J'ai très bien compris et c'est pour cela que j'ai dit "et même s'ils ne disent plus que cela vient de Dieu". Les faits sont là, les hommes ont toujours eu besoin d'écrire des Lois

Pour revenir au verset (même si avucic a déjà tout dit puisque effectivement les textes des chrétiens portent les noms de leur auteur suivant l'expression "évangile de"), je n'arrive pas à le comprendre effectivement.

Quel intérêt de dire qu'un texte vient de Dieu alors qu'il ne l'est pas ?


un vil profit ?

Mais dans ce cas que dire de ce verset :

Al-Ahzab - 33.50. ô prophète ! Nous t'avons rendue licites tes épouses à qui tu as donné leur mahr (dot), ce que tu as possédé légalement parmi les captives [ou esclaves] qu'Allah t'a destinées, les filles de ton oncle paternel, les filles de tes tantes paternelles, les filles de ton oncle maternel, et les filles de tes tantes maternelles, - celles qui avaient émigré en ta compagnie, - ainsi que toute femme croyante si elle fait don de sa personne au Prophète, pourvu que le Prophète consente à se marier avec elle : c'est là un privilège pour toi, à l'exclusion des autres croyants. Nous savons certes, ce que nous leur avons imposé au sujet de leurs épouses et des esclaves qu'ils possèdent, afin qu'il n'eût donc point de blâme contre toi. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

peut-on dire que Mohammed a profité du coran ?

marlaca
30/07/2007, 17h49
Quand je parle d'interprétation, Brahim 13, je veux dire l'adapté a l'évolution des moeurs et du temps. Je te prendrais quelques exemples pour que tu comprennes où je veux en venir. Par exemple, je commencerais par notre sujet, les femmes et le mariage. Le prophète saw a, par rapport à l'époque, donné un véritable statut aux femmes. Elles sont ainsi passé de choses, à être humain qui pense et qui a des sentiments. C'est le premier à avoir déclaré cela (et rien que pour sa, que la paix éternel soit sur lui). Pour moi c'était un homme illustre, en avance sur son temps mais il lui était certainement impossible à l'époque de proclamer l'égalité homme-femme. Aujourdhui que c'est possible cela doit etre proclamé par tout les Musulmans du monde, la femme est l'EGAL de l'homme et je dirais même la chose la plus merveilleuse au monde pour toute les raisons que j'ai déja développé!! Ensuite pour la limitation dans leur choix des époux: A l'époque, alors que les hommes dominaient les femmes, si une musulmane avait épousé un homme d'une autre croyance, elle aurait du changer de religion et elle n'aurait jamais pu transmettre une partie d'elle a ses enfants. Aujourdhui, et cela découle de l'argument précédent et de l'expension de l'Islam (non par la violence comme j'ai pu l'entendre même si certain font honte a l'Islam en allant a l'encontre de sa), la femme peut imposer ces choix et donc elle devrait pouvoir choisir qui elle veut tant que cette personne ne l'empéche pas d'exprimer ces croyances!!
Ensuite, je prendrais deux autres exemples qu'on reproche a l'Islam: La polygamie et l'esclavage. Le prophète mahomet a, en parlant de cela, affirmé que l'homme devait traité également toute ses femmes, Or ensuite il affirme qu'il est impossible de traiter également toutes ses femmes, il y a une interdiction implicite ici!! A l'époque il était impossible de l'interdire, les hommes possédant de véritable harem! Aujourdhui avec l'émancipation féminin et le refus de tolérer la polygamie, La polygamie devrait être compris comme étant interdite!
Enfin pour l'esclavage, c'est la pire des choses licites mais la encore c'était impossible pour lui de l'interdire cela étant courant a l'époque. or maintenant on pourrait l'interdire facilement! voila pourquoi je parle d'évolution, il faut aller au fond du Coran et comprendre exactement ce quil a voulu dire. Je ne peux accepter que allah, qui est le dieu des évangiles et de l'amour, tolère tout sa! Il faut arreter de parler au nom de dieu et comprendre son véritable message!

zwina
30/07/2007, 21h37
J’ai entendu pareil désir aux moins une centaine de fois. Et pourtant personne n’a pu m’expliquer ce qu’il y a de nouveau et ce qu’il y a de différent entre la société d’aujourd’hui et celles d’avant il y a 14 siècle, pour qu' une évolution d’interprétation du Saint Qur’an soit de rigueur. Toutes les interprétations que j’ai eu la chance de lire, traitent ou plus ou moins expliquent la même chose avec une différence de style, la seule chose que j’ai remarquer de vraiment different, c’est que ces même tafsir du Saint Qur’an ont été révisés pour être re-appliques a notre présent.

Le comportement humain est toujours le même, rien n’a changé, meurtre, vol, fornication, oppression, mensonges, hypocrisie, débauche, et j’en passe.

Il y a 14 siècle la femme était totalement dépendante des hommes et ne pouvaient subvenir seule à ses besoins. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, l'homme n'est plus un soutien financier mais un partenaire avec des droits similaires devant Allah. Les seules differences c'est que l'un peut procréer l'autre pas et que l'un a une force physique supérieure à l'autre.

Le comportement humain n'a pas changé mais la société a évolué et il serait temps que certains rattrapent le retard et avancent avant d'être largement dépassé......

Avucic
30/07/2007, 22h01
Les seules differences c'est que l'un peut procréer l'autre pas et que l'un a une force physique supérieure à l'autre.
Voyons Zwina!
La première prémisse est fausse car tout le monde sait que généralement ça prend les deux (une femme+un homme) pour procréer.

La deuxième est également infondée: J'ai parcouru assez de contrées pour voir des millions de femmes qui feraient plier du regard un homme chétif à ne pas croire.

Je te fais remarquer que je connais une kabyle de Tizi qui fait 1,68 mètre et qui a étalé un homme de 1,85 m et qui pèse 2 fois plus qu'elle... et cela devant une vingtaine d'étudiants, à l'université de Tizi Ouzou!

Un autre détail: Ce qui fait la faiblesse des femmes, ça n'a rien de physique: C'est psychologique... la femme a peur.. C’est tout.

Je m'éloigne... et je veux revenir au sujet: Au 21ème siècle, je crois qu'il est temps qu'on se réveille que dans le couple il y ait harmonie: Chacun contribue du mieux qu'il peut pour avoir une famille complète et heureuse.

Les archaïsmes, les chose inutiles ou déraisonnables sont à abandonner

Je doute même que le bon Dieu, en nous créant, ait pensé à nous différencier dans le but de nous opposer ou faire de l'un l'inférieur de l'autre: Je crois plutôt qu'il nous a donné deux sexes pour satisfaire un but: la procréation et la perpétuité de la race humaine.

Le reste... c'est un débat et chacun peut avoir sa propre pensée!

zwina
30/07/2007, 22h14
Tu oublies que la science a trouvé les eprouvettes car pendant que certains se battent d'autres font avancer la science et malgré tout aide bien les femmes. C'est grâce à des scientifiques, à des savants, des erudits que les femmes ont pu être scolariser pour échapper à l'emprise de l'homme. Ce sont des savants qui ont démontré grâce à des recherches que la femme avait aussi des capacités de reflexion....

Avucic
30/07/2007, 22h54
Tu oublies que la science a trouvé les eprouvettes
.................................................. .......
Ce sont des savants qui ont démontré grâce à des recherches que la femme avait aussi des capacités de reflexion....
Tu ne sembles pas avoir saisi mon message:

Ça prend une femme et un homme pour faire un enfant, meme si on doit utiliser une éprouvette. Il ne faut pas perdre de vue que les deux doivent contribuer: une son ovule et l'autre son spermatozoide.

Pour les capacités de reflexion, je n'ai pas dit le contraire... je relevais seulement ce que tu disais pour souligner que ce n'est pas exact.

Pour répondre à ce que j'ai mis en bleu: Sache que je crois fermement à l'égalité total des sexes: que ce soit intellectuel... ou autre, et pas besoin d'études de savants pour me convaincre.

Tu devrais relire mon autre intervention.

zwina
30/07/2007, 22h58
Il peut m'arriver de me tromper c'est certain, je n'ai pas non plus dit qu'aujourd'hui les femmes étaient parfaites ;)

brahim_ici
31/07/2007, 23h44
Oko
un vil profit ?

Mais dans ce cas que dire de ce verset :

Al-Ahzab - 33.50. ô prophète ! Nous t'avons rendue licites tes épouses à qui tu as donné leur mahr (dot), ce que tu as possédé légalement parmi les captives [ou esclaves] qu'Allah t'a destinées, les filles de ton oncle paternel, les filles de tes tantes paternelles, les filles de ton oncle maternel, et les filles de tes tantes maternelles, - celles qui avaient émigré en ta compagnie, - ainsi que toute femme croyante si elle fait don de sa personne au Prophète, pourvu que le Prophète consente à se marier avec elle : c'est là un privilège pour toi, à l'exclusion des autres croyants. Nous savons certes, ce que nous leur avons imposé au sujet de leurs épouses et des esclaves qu'ils possèdent, afin qu'il n'eût donc point de blâme contre toi. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

peut-on dire que Mohammed a profité du coran ?

Je ne pu m’empêcher de sourire, j’avoue que c’est presque burlesque ce genre d’enchaînement de ta part, pourtant je suis convaincu que ce n’est pas ton intention. Mais rassures-toi je n’esquiverais pas a n’importe quelle question dans la mesure de mes modestes connaissances, sinon j’ai mes limites.

Remontons un peu un l'histoire pour voir les vies d'autres prophètes qui ont précédé Mohammad (paix et bénédictions sur lui) et ce que leur Ecritures Saintes nous racontent au sujet de leur position envers la question de polygamie : D'autres prophètes ont pratiqué la polygamie. Le fait que seulement Mohammad (paix et bénédictions sur lui) est accusé de polygamie est plutôt surprenant, puisque ce privilège était apprécié par des prophètes avant lui. Leurs épouses et concubines sont venues en grands nombres, également ! La Torah, la Bible, et le Qur' an ont parlé de certains d'entre eux ; les autres prophètes ne sont pas mentionnés, ainsi nous ne savons pas, mais parmi ceux qui étaient polygames nous pouvons compter les prophètes, Abraham, Jacob, David, , Salomon, que la paix soit sur eux tous . Les Ecritures Saintes parlent de la polygamie comme ‘faveur’ qui leur a été accordé par le Seigneur.

1 Rois 11:1 - 3 indiquent que le Roi Salomon (paix sur lui) a eu 700 cent épouses et 300 cent concubines ! C’était commun dans les traités de l’ancien temps qu’un roi donne sa fille en mariage à un roi plus puissant. Chaque fois qu'un nouveau traité était scellé, Salomon, paix sur lui, finissait avec une épouse de plus. Ces épouses étaient considérées comme ‘marque d’amitié’ scellant ainsi un bon rapport entre les deux rois.

Les Ecritures Saintes indiquent également que David (paix sur lui) eu des épouses et des concubines, les bénédictions de David, y compris ses épouses, lui ont été données en tant que faveur de la part de Dieu Les feuillets scripturaux indiquent que le Seigneur a commandé a certains des saints de pratiquer le mariage plural. Abraham, Isaac, et Jacob parmi d'autres - conformément à ce principe anoblissant et exaltant, la pluralité d'épouses dans l'histoire entière de l’Israël antique était un ordre matrimonial divinement admis et approuvé. Ceux qui ont suivi cet ordre du Seigneur, et qui ont maintenu les lois et les conditions pertinentes, ont gagné l'exaltation éternelle dans le ciel le plus élevé du monde céleste.

L'Islam n'a pas inventé la polygamie mais la seulement réglementé! Tenant compte des paragraphes ci-dessus, nous pouvons clairement voir que les Prophètes, y compris Mohammad (paix et bénédictions sur lui) ont été permit d’être plus polygames que leurs disciples, pas simplement pour des raisons charnelles, mais pour des raisons politiques et religieuses concernant leur noble missions. En conséquence, c’est sans fondement de se demander pourquoi les musulmans ne pouvaient pas épouser 12 épouses comme leur Prophète, tout comme il est sans fondement de se demander pourquoi les juifs et les chrétiens ne pouvaient pas marier 700 comme les leurs ! L'Islam n'a pas inventé la polygamie ; L'Islam a seulement rendu la polygamie plus humanitaire, instituant l'égalité des droits pour toutes les épouses. Et pourtant, les femmes musulmanes ne sont pas forcées d'accepter ceci et peuvent mettre une condition contre elle dans leur contrat de mariage.

La polygamie dans l'Islam n'est pas recommandée ; elle est seulement autorisée sous certaines directives. La permission de pratiquer la polygamie n'est pas associée à la seule satisfaction de la passion. Elle est plutôt associée à la compassion vers des veuves et des orphelins. Avant que le Qur'an ait été révélé, il n'y avait aucune limite pour la polygamie, et beaucoup d'hommes ont eu plus de quatre épouses. L'Islam a mis la limite à quatre épouses, permettant à un homme de se marier plus d'une fois, seulement à condition qu’elles soient toutes traitées avec justice et impartialité. Pourtant le verset suivant précise :

‘ Vous ne pourrez jamais être équitable entre vos femmes, même si vous en êtes soucieux. Ne vous penchez pas tout à fait vers l'une d'elles, au point de laisser l'autre comme en suspens. Mais si vous vous réconciliez et vous êtes pieux... donc Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux.’ Qur’an : Chapitre 4 Les Femmes, verset 129.

À mon humble avis, le Qur’an pose des conditions bien claires que le mari devrait être équitable avec toutes ses épouses, et les traiter avec justice, ce qui n'est pas très possible. Donc, en réalité, puisqu'il n'est pas possible d'être juste avec toutes les épouses, les hommes musulmans ne devraient pas même penser qu'ils peuvent épouser plus d'une épouse.

Par conséquent la polygamie n'est pas une règle mais une exception.

Wassalam

brahim_ici
01/08/2007, 05h57
marlaca
Aujourdhui avec l'émancipation féminin et le refus de tolérer la polygamie…

Les droits de la femme musulmane ne date pas d’aujourd’hui, mais sont vieux de 14 siècles. Les femmes musulmanes DOIVENT reprendre ces dons d’Allah soubhanahou wa ta3ala. Il est inutile de rappeler que dans n’importe quelle société humaine, il ne faut pas s’attendre à se faire présenter nos droits humains sur un plateau d’argent. Il faut s’armer et les prendre nous-mêmes. La meilleure arme que la femme musulmane a sa disposition c’est l’EDUCATION, et dans ce cas, prendre Le Coran, les Hadith sahih et avec, aller frotter les nez des gens en charges dans leurs sociétés.

Certains droits de la femme musulmane sont, mais non limités aux douze suivants:

1. Le droit et le devoir d’avoir une éducation.
2. Le droit d'avoir leurs propres propriétés indépendantes.
3. Le droit de travailler pour gagner l'argent si elle a en besoin ou simplement le souhaite.
4. Égalité de salaire pour des efforts égales à ceux de l’homme.
5. Le droit d'exprimer son avis et d'être entendu.
6. Le droit d’exiger du mari de tout ce qu’elle a besoin et même plus.
7. Le droit de négocier et inclure ses propres conditions de son propre choix au contrat de mariage.
8. Le droit d'obtenir le divorce de son mari, même si c’est pour la simple raison qu’elle ne peut pas tolérer sa présence.
9. Le droit de garder tout son propre argent de son héritage et de son fruit de labeur (elle n'est pas responsable pour l’entretien de sa famille, à moins qu’elle ne le veuille.
10. Le droit d'obtenir la satisfaction sexuelle de son mari. .
11 Le droit d’avoir la garde de ses enfants après le divorce.
12. Le droit de refuser tout mariage qui ne lui convient pas.

Une grande partie des pratiques et les lois dans les pays « islamiques » ont dévié de ou sont totalement indépendantes des origines de l'Islam. Au lieu de cela plusieurs de ces pratiques sont basées sur les coutumes culturelles ou traditionnelles qui ont été injectées dans ces sociétés. Par exemple, en Arabie, (personnellement je refuse d’utiliser le deuxième nom artificielle qui ne représente que l’arrogance de la famille en charge de ce pays), la ‘loi’ ne permet pas aux femmes de conduire. Cette règle horrible, dans un pays qui est censé dériver sa loi de la législation islamique, est complètement une invention de la monarchie saoudienne. Cette horrible règle comme pas mal d'autres règles sont des déchets des vieilles traditions tribales préislamiques où les femmes n'ont pas les mêmes droits que les hommes. D’'autre exemples, dans certains pays soit disant islamiques, beaucoup de lois civiles qui ont été imposées pendant la colonisation européenne demeurent. Une grande partie de la loi civile qui légifère les affaires personnelles et familiales en Egypte, par exemple, est directement basé sur une vieille loi française. En conséquence, un homme égyptien peut divorcer son épouse beaucoup plus facilement qu’en cas inverse. En conséquence, les femmes doivent souvent souffrir de longues et onéreuses procédures légales du tribunal, et doivent prouver qu'elles ont été maltraitées par leurs maris avant que le divorce leur soit accordé. Souvent, les lois au Proche Orient – et meme ici au Maroc d’ailleurs, qui sont légiférés et imposés par les hommes, on y trouve seulement que quelques éléments de la loi islamique, et ils les mijotent avec des règles inventées ou basées sur quelques pratiques culturelles ou étrangères. Le statut des femmes dans l'Islam est un d'égalité et d'honneur. Malheureusement, de nos jours, bien qu'il y ait beaucoup de sociétés dans lesquelles la majorité des citoyens sont musulmans, il n’y aucune nation islamique.



"The Islamic teachings have left great traditions for equitable and gentle dealings and behavior, and inspire people with nobility and tolerance. These are human teachings of the highest order and at the same time practicable. These teachings brought into existence a society in which hard-heartedness and collective oppression and injustice were the least as compared with all other societies preceding it....Islam is replete with gentleness, courtesy, and fraternity."H.G. Wells

absente
01/08/2007, 06h52
je sais très bien qu'on dit que la femme ne peut épouser qu'un musulman, et qu'un homme par contre peut épouser n’importe qu'elle femme qui a une des croyances de Ahl el kitab (chrétienne, juive...),
quoi que j'ai déjà entendu dire que cette femme non-musulmane doit se convertire plutard, pour d'autres, ils ne mentionnent rien de cela.

personnellement, je ne comprends pas trop pour quoi est ce qu'il y a cette différence, probablement que parcequ'a l'époque c'était l'homme qui avait plus d'autorité que la femme ? et encore ?...
je ne comprends pas non, pourtant, nous savons tous que c'est bien les mamans qui ont de l'influence éducative sur leurs enfants..c'est souvent la maman qui éduque et donne ttes les repaire que sa progéniture doit avoir....

oko
01/08/2007, 07h35
Je ne pu m’empêcher de sourire, j’avoue que c’est presque burlesque ce genre d’enchaînement de ta part, pourtant je suis convaincu que ce n’est pas ton intention. Mais rassures-toi je n’esquiverais pas a n’importe quelle question dans la mesure de mes modestes connaissances, sinon j’ai mes limites.

Je ne suis pas en train de critiquer la polygamie de Mohammed ni même les privilèges qu'il avait par rapport aux croyants dans ce domaine, je suis juste en train de te dire que le verset peut très bien être compris (par un inconditionnel de la monogamie par exemple) comme " un vil profit" en faveur de Mohammed.

Il faut être irréprochable avant de juger les gens, c'est l'un des enseignements du Messie

Si tu lis les Evangiles (notamment le serment sur la montagne) tu t'apercevra qu'aucun " vil profit" (matériel ou charnel) ne peut être soutirer, bien au contraire...

Donc si tu pointais du doigts les Evangiles avec le verset que tu as posté, je n'arrive pas a comprendre.

Il y a bien un problème théologique entre l'islam et les Evangiles mais il ne s'agit d'aucune manière " d'un vil profit"

Cookies