PDA

Voir la version complète : Elections en Ecosse: le leader indépendantiste Alex Salmond élu


mendz
04/05/2007, 16h17
Elections en Ecosse: le leader indépendantiste Alex Salmond élu


ABERDEEN (AFP) - Alex Salmond, le chef du Parti nationaliste écossais (SNP), favorable à l'indépendance de l'Ecosse, a été élu, jeudi, député du Parlement autonome d'Edimbourg, selon les premiers résultats officiels publiés tôt vendredi et qui laissent présager une défaite du Parti travailliste au pouvoir.
M. Salmond a devancé de 2.062 voix son adversaire libéral-démocrate dans la circonscription de Gordon, au nord d'Aberdeen (nord-est).
Le SNP a également conquis plusieurs sièges que détenaient les Travaillistes, à Dundee West, Central Fife, Glasgow Govan et Stirling.
Dans une déclaration publique, le leader indépendantiste a prédit que le parti travailliste allait subir sa pire défaite électorale depuis 1922.
Les électeurs écossais étaient appelés jeudi à élire les 129 députés du Parlement autonome, où le SNP est selon les sondages (http://fr.news.yahoo.com/presidentielle/sondages-yahoo.html) bien placé pour devenir le premier parti.
Un succès du SNP, qui prévoit d'organiser un référendum sur l'indépendance en 2010, pourrait faire d'Alex Salmond le nouveau Premier ministre du parlement écossais, qui a compétence législative en matière d'éducation, santé, transport, développement économique et justice (http://fr.fc.yahoo.com/s/securite.html) principalement.
Selon des résultats partiels publiés plus tôt dans la nuit, le Premier ministre sortant, le Travailliste Jack McConnell, a été réélu à Motherwell and Wishaw, près de Glasgow (ouest).
Les résultats complets sont attendus vendredi dans la journée.
Alex Salmond a par ailleurs dénoncé la tenue le même jour des élections régionales et municipales en Ecosse pour lesquelles a été mis en place pour la première fois le vote électronique.
"Résultat, des dizaines de milliers de votes à travers l'Ecosse ont été annulés. C'est totalement inacceptable dans une société démocratique", a-t-il déclaré.
Selon la BBC, quelque 100.000 bulletins de vote ont été invalidés.
La campagne a été vive en Ecosse. Tony Blair lui-même s'est rendu à cinq reprises dans ce pays de 5 millions d'habitants au nord de l'Angleterre.
"C'est une décision incroyablement importante. Elle déterminera l'avenir de l'Ecosse pour une génération et peut-être même plus", avait-il martelé.
Une victoire des indépendantistes, qui devront certainement former une coalition pour gouverner, serait aussi de mauvais augure pour le ministre des Finances Gordon Brown. L'Ecossais, successeur présumé de M. Blair, n'a pas hésité durant la campagne à dénoncer le risque d'une "balkanisation" de la Grande-Bretagne (http://fr.fc.yahoo.com/r/ru.html) si le SNP l'emporte.

mendz
04/05/2007, 16h24
Vous voyez, y a pas ques des unions dans le monde y a des séparations aussi, et c'est un choix qu'il faut absoluement respecter.

Cookies