PDA

Voir la version complète : Les vérités scientifiques du Coran,sobhan Allah


Page : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

cheynese
06/05/2007, 18h30
Salam alikom,

Je vous propose ici un topic où nous pourrions poster des vérités scientifiques contenues dans le saint Coran.La parole d'Allah le trés haut renferme une science qui n' a été découverte que des milliers d'années aprés la révélation du Coran par les scientifiques.Une partie de cette science n'a pas encore été découverte.

Je tiens à rappeller que le musulman n'a besoin d'aucune preuve scientifique,ni d'aucun autre type de preuve pour croire sans hésitations en la véracité de la nature divine du Coran.La croyance en la révélation du coran par Allah est une condition nécéssaire pour acceder au statut de croyant.
En revanche,il y a en cela des signes pour ceux qui ne croient pas.

-Voici la parole du trés haut à propos de l'embryon,sobhan Allah:

Les différentes phases du développement de l'embryon humain n'ont été découvertes que pendant tout plus ces deux derniers siècles. Voici ce que dit le Coran (Dieu), il y a plus de 14 siècles.

Sourate « Les croyants versets 12,13 et 14»

« Nous avons créé (le premier) l'être humain d'un ensemble d’argile fine * Ensuite d'une cellule (Noutfa) que Nous déposons dans un lieu sur, Nous la transformons en une sorte de pâte qui s'accroche ou se fixe (Alaka), ensuite en fœtus (Moudgha). De ce fœtus, Nous formâmes les os que nous recouvrîmes de chair. Nous accomplissons Notre création en l'animant. Béni soit Dieu, Le Meilleur des créateurs.»

Dans une autre sourate : azoumar verset : 6

: « Nous avons créé l'être humain dans trois endroits ténébreux. »


Premier endroit: Les ovaires : lieu de naissance de l’ovule

Deuxième endroit : Les trompes de Fallope : lieu de la fécondation de l’ovule

Troisième endroit : L’utérus: lieu du développement du fœtus

Et le prophète (s.w.s) dit dans un hadith authentique :

« Chacun de vous lorsqu'il est créé dans le sein de sa mère est d'abord pendant 40 jours Noutfa, pendant une même durée Alaka, puis enfin une Moudgha et reste dans cet état aussi pendant la même durée (120 jours en tout). Ensuite Dieu lui insuffle l'âme. »

levas
06/05/2007, 18h38
== MODERATION ==

Hors sujet Pollution de topic. RESPECTEZ la charte du forum. DERNIER RAPPEL.

Torsen
06/05/2007, 19h35
Levas :

Cinq, six; deux mille, quarante neuf millions et apres ?

Tiens critiques ça :


"Le ciel, Nous l'avons construit de main de maître et Nous en élargissons constamment le domaine". (V47/51)

On ne peut que s'étonner devant cette affirmation de l'extension continue des limites de l'Univers que l'astronomie contemporaine vient à peine de découvrir (théorie de l'expansion de l'univers).

absente
06/05/2007, 20h29
La succession des jours et des nuits

A une époque où l'on considérait que la terre était le centre du monde et que le soleil était mobile par rapport à elle,

le Coran, traite du sujet comme suit :

"...Il enroule la nuit sur le jour et Il enroule le jour sur la nuit "
(sourate 39, verset 5)

"N'as-tu pas vu que Dieu fait pénétrer la nuit dans le jour et qu'Il fait pénétrer le jour dans la nuit ?" (Sourate 31, verset29)

Or, comme les astronautes américains l'ont bien vu et photographié de leurs véhicules spatiaux, depuis la lune : le soleil éclaire en permannece (éclipses exceptées) la demi-sphère reste dans l'obscurité. La terre tourne sur elle même alors que l'éclairage reste fixe.

Une zone éclairée en forme de demi-sphère fait en 24 heures sa rotation autour de la terre, tandis que la demi-sphère restée dans l'obscurité accomplit durant le même temps le même périple.

Cette ronde incessante du jour et de la nuit est parfaitement décrite dans le Coran.

cheynese
06/05/2007, 20h48
- Nous en élargissons constamment le domaine". (V47/51)

Et oui sobhan Allah,notre cher prophète,salut et bénédiction sur lui ,qui plus est était illétré ,aurait il pu inventer une pareille chose?
Comment à son époque aurait il pu savoir que l'univers est en expansion?

-"...Il enroule la nuit sur le jour et Il enroule le jour sur la nuit "

Combien d'années aprés la révélation l'homme a t il découvert la rotation?
Il y a là des signes indéniables pour qui veut bien se donner la peine d'observer.

elyas
06/05/2007, 20h56
Tout ces point citées sont pour des esprits clairvoyants :rolleyes:

absente
06/05/2007, 21h23
La momie de Pharaon

Malgré les éléments abondants que nous livre la Bible sur l'histoire des Hébreux (leur séjour en Egypte, l'Exode...) il subsiste un point de détail qui n'y apparaît nullement. Quel fut le destin du corps de pharaon mort lors de la sortie d'Egypte (au dernier quart du 13ème siècle avant JC?)

Or, bien que la croyance voulait qu'il fût perdu par noyade dans la mer rouge, un verset fut communiqué au début du 6ème siècle à la Mecque apportant cette précision :

"Aujourd'hui, Nous te sauvons en ton corps, afin que tu sois un signe pour ceux qui viendront après toi" (Sourate 10 verset 92)

Et ce, en dépit du fait qu'à l'époque de la révélation, personne ne pouvait avoir connaissance du fait que le corps avait bien été sauvé, et ce , peu de temps après la mort.

Ce n'est qu'à partir de 1907 que l'histoire du corps momifié de Mineptah put être reconstitué. C'est en cette année, après avoir enlever la couche extérieure des bandelettes d'une momie jusqu'alors inconnue trouvée en 1898 dans la valée des Rois de la nécropole de Thébès, on devait découvrir qu'il s'agissait de celle de Mineptah dont le nom était écrit dans l'épaisseur des bandelettes

La question qui peut se poser est la suivante :

Quel est l'intérêt de cette info, apporté par le verset, surtout si on sait que les momies découvertes comptent parmi elles les corps d'un certain nombre de pharaons ?

En effet, l'intérêt réside dans les traces de traumatismes que porte le corps de Mineptah.

On sait que le pharaon mourut de traumatismes multiples qui ont laissé sur la momie non pas des indices, mais des marques tangibles de la violence des chocs reçus en plusieurs parties du corps : paroi de l'abdomen en arrière, avec une vaste lacune, thorax en avant où une zonz est enfonçée d'où le détachement d'un fragment, voûte du crâne où existe une large lacune, toutes les lésions occupant la partie droite du corps.

Toutes ces lésions allaient de pair avec les enseignements du Coran : corps rejeté avec force dans l'eau.

Et pour finir, les investigations médicales approffondies de cette momie, les radiographies de ces lésions, ne pouvaient suggérer que leur survenue du vivant du sujet...Ces conclusions soumises en avril 1976 à la société française de médecine légale ne soulèvent aucune objection.

levas
06/05/2007, 21h52
Torsen


Tiens critique ça :


"Le ciel, Nous l'avons construit de main de maître et Nous en élargissons constamment le domaine". (V47/51)

On ne peut que s'étonner devant cette affirmation de l'extension continue des limites de l'Univers que l'astronomie contemporaine vient à peine de découvrir (théorie de l'expansion de l'univers).
__________________

Ca tombe bien, j'ai étudié ce verset en arabe.

Pour faire plus court je ne m'occupe que de la partie qui évoque soit-disant l'expansion de l'univers à savoir "...et Nous en élargissons le domaine". Je ne mets pas "constamment" car ce mot a été rajouté au Coran, ce que je vais essayer de montrer.

51-47) ... wa'innâ lamûsi3ûna.
(' = hamza, û = ou long, â = a long et 3 = consonne 3ayn)

lamûsi3ûna se décompose en la- qui est une particule intensive et mûsi3ûna qui est le pluriel de mûsi3.

mûsi3 est le participe actif du verbe awsa3a étaler, étendre, rendre vaste.

C'est donc une sorte de nom qui signifie "celui qui étend", "celui qui est capable", "celui qui est riche".

Le premier sens est celui qui a été retenu par la majorité des traducteurs, bien qu'on trouve ailleurs dans le Coran un mûsi3 avec le sens de quelqu'un de riche.

La traduction littérale est donc:
"et Nous (sommes) en vérité ceux qui rendent vaste, qui étendent", ou les "extenseurs" ou "étaleurs" si ces mots existaient.

Le Coran ne précise pas si l'action d'étendre est continue ou instantanée.

Au début l'adverbe "constamment" était mis entre parenthèses pour montrer que c'était une interprétation rajoutée par le traducteur au texte. Maintenant on n'a même plus l'honnêteté de le signaler puisqu'on supprime les parenthèses.

absente
06/05/2007, 22h16
"Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte ? Ensuite, Nous les avons separés et fait de l'eau toute choses vivante. Ne croiront-ils donc pas ?" (S21 - V30)

La théorie du Big Bang nous montre comment à l'origine, tous les objets composants l'univers était une seule et même pièce se dispersant par la suite.

Comme le souligne le verset, toute chose, y compris la terre et les cieux qui n'étaient pas encore créés, fut créee grâce au Big Bang dont l'origine est un seul et unique point, explosion qui façonna l'univers actuel.

GlamourDZ
06/05/2007, 22h48
C'est un terrain très glissant de vouloir démontrer la véracité de l'islam à travers la science !! L’islam comme toutes les autres et religions est une croyance à prendre si on se reconnait à travers ses messages et ses principes.

j'en ai fait des recherches la dessus et c'est pas du tout dans l'intérêt de l'islam de vouloir lui attribué des miracles scientifiques parce que c'est facilement vérifiable;

pour te répondre "rapidement" ;


Ce qu’il faut savoir c’est tout d’abord que le coran n’est à l’origine d’aucune découverte scientifique !!

Donc tout se base sur ce qu’on appelle le concordisme !


Le concordisme est une méthode qui tend à faire concorder les religions avec les sciences.[1] A chaque fois qu'une nouvelle découverte est faite dans le domaine de la science, les concordistes tentent de faire concorder les textes sacrés avec la science. La recherche de cohérence de la religion s'opère par de nouvelles interprétations des Ecritures, le manque de précision de celles-ci étant attribué à l'état pré-scientifique de ceux qui les ont rédigées.



l'expansion de l'univers
51- 47 : "Le ciel, Nous(Allah) l'avons construit avec vigueur; et Nous sommes les élargisseurs."
-moussi3oune vient du verbe wassi3a , qui selon le dico Larousse veut dire: avoir la "capacité" => moussi3oune = "ceux qui ont la capacité/ceux qui sont capables", Donc la traduction exacte du verset est:
"Le ciel, Nous(Allah) l'avons construit avec vigueur; Et Nous sommes capables (de tout)"
"Élargisseurs" en arabe s'écrit comme suit: mouwassi3oune qui n'a rien à voir avec le mot moussi3oune.
On trouve cette interprétation chez tous les exégètes musulmans ( Ettabari, Ibn Kathir... etc), il donnent tous le synonyme قادرون (capables).

D’autre part, voici ce que l'on peut trouver dans la Bible:

Job 9;8; "Seul, il étend les cieux, Il marche sur les hauteurs de la mer."
Un élément important: la traduction utilisée pour la Bible est antérieure à la découverte de l'expansion de l'univers.
S'agit-il d'un miracle dans la Bible? Non, car le livre de Job contient aussi des erreurs scientifiques:

Job 37;18; "Étais-tu avec Dieu pour étirer le ciel aussi dur qu’un miroir coulé dans le métal?"

L'embryologie dans le Coran

je te donne ce lien (http://www.anti-religion.net/embryologie_coran.htm),


d'autres miracles (http://www.anti-religion.net/miracles_coran.htm)



voilà tout ça pour te dire que si l'on croit à l'islam c'est pas parce que c'est scientifiquement démontrable, sinon ça se saurait, mais il s'agit plutôt à une foie propre à chacun qui croit !!!

cheynese
07/05/2007, 05h36
glamour dz a dit=voilà tout ça pour te dire que si l'on croit à l'islam c'est pas parce que c'est scientifiquement démontrable, sinon ça se saurait, mais il s'agit plutôt à une foie propre à chacun qui croit !!!

J'ai posté=page 1:
Je tiens à rappeller que le musulman n'a besoin d'aucune preuve scientifique,ni d'aucun autre type de preuve pour croire sans hésitations en la véracité de la nature divine du Coran.La croyance en la révélation du coran par Allah est une condition nécéssaire pour acceder au statut de croyant.
En revanche,il y a en cela des signes pour ceux qui ne croient pas.


Merci de lire les posts en entier svp pour une meilleure qualité de nos disussions.

GlamourDZ
07/05/2007, 06h50
Bonjour cheeynse;

Je tiens à rappeller que le musulman n'a besoin d'aucune preuve scientifique,ni d'aucun autre type de preuve pour croire sans hésitations en la véracité de la nature divine du Coran.La croyance en la révélation du coran par Allah est une condition nécéssaire pour acceder au statut de croyant.

Complètement d'accord, la foi est propre à chaque humain, et quand on croit à un message on se retrouve dans les principes qu'il défend on n'a pas besoin de preuves.

En revanche,il y a en cela des signes pour ceux qui ne croient pas.

Pas d'accord, toutes les preuves avancées par les chercheurs dans ce domaine ont été démenti en argumentant scientifiquement par d'autres chercheurs,

mob_dz
07/05/2007, 07h37
Si vérités scientifiques il y a; il faut reconnaitre qu'elles sont loin d'être celles des sociétés islamiques. Car la part de vérité scientifique qu'elles "détiennent", dites le moi, si je me trompe, c'est plus dans les université américaines et occidentales que dans les leurs.

Alors il n'y a pas de quoi pavoiser

levas
07/05/2007, 11h51
GlamourDZ

Il y a une autre méthode pour critiquer le concordisme dans le Coran que de contester chaque point d'une liste plus ou moins longue.

Les musulmans affirment qu'une seule erreur dans le Coran est suffisante pour disqualifier l'origine divine du Coran.

Donc au lieu de discuter sur des versets qui pourraient par coîncidence se révéler justes, il est préférable de s'attacher à deux ou trois versets qui sont manifestement faux. Je pense par exemple au verset qui prétend que la semence vient de la région des reins, et aussi à ceux qui affirment que l'homme est créé d'argile.

Le verset que j'ai discuté sur l'élargissement du ciel n'indique pas en arabe un élargissement continu, mais ne l'exclut pas.

A ce propos je me permets de corriger ta remarque:


Donc la traduction exacte du verset est:
"Le ciel, Nous(Allah) l'avons construit avec vigueur; Et Nous sommes capables (de tout)"
"Élargisseurs" en arabe s'écrit comme suit: mouwassi3oune qui n'a rien à voir avec le mot moussi3oune.
On trouve cette interprétation chez tous les exégètes musulmans ( Ettabari, Ibn Kathir... etc), il donnent tous le synonyme قادرون (capables).


Le participe mouwassi3oune n'existe pas dans la forme IV. Il devrait être en théorie mouwssi3oune.

Les règles d'assimilation font que le combiné "ou+w" se transforme en "ou" long.

Le mot mouwssi3oune devient donc moûssi3oûne (le "ou" de -oune est également long), ce qui s'écrit dans ma transcription muwsi3ûn -> mûsi3ûn.

La signification de ce participe évoque l'idée de capacité, mais également celle de richesse et surtout celle d'élargissement. Le verbe de la forme IV awsa3a est construit sur la racine w-s-3 idée de vaste.

absente
07/05/2007, 17h23
Salam,

Disons pour conclure, qu'il y a trop de "coïncidences", les uns disent qu'il n'y a pas de vérités scientifiques, les autres affirment que si.

Quoi qu'il en soit, le Coran laissera intérrogateur jusqu'à ce que la science le rattrappe.

Sinon pour ce qui est de l'importance des données scientifiques dans le Coran, elles n'apportent rien de plus aux Musulmans croyants, je pense personnellement que c'est plutôt une Miséricorde pour les Gens du Livre et les autres.

Vous verrez, et c'est vrai que je ne suis pas devin, qu'il sera de plus en plus évident que le Coran est la Vérité, puisque Dieu le dit.


A Levas,

Tu écris :
Le participe mouwassi3oune n'existe pas dans la forme IV. Il devrait être en théorie mouwssi3oune.

Les règles d'assimilation font que le combiné "ou+w" se transforme en "ou" long.

Le mot mouwssi3oune devient donc moûssi3oûne (le "ou" de -oune est également long), ce qui s'écrit dans ma transcription muwsi3ûn -> mûsi3ûn.

La signification de ce participe évoque l'idée de capacité, mais également celle de richesse et surtout celle d'élargissement. Le verbe de la forme IV awsa3a est construit sur la racine w-s-3 idée de vaste.


Pour répondre rapidement,

Ce travail ne sert à rien car d'une part tu ne maîtrise pas l'arabe (moi non plus d'ailleurs) et d'autre part, il faut actualiser les significations et dans l'exemple de l'élargissement, pour être sincère ça peut être comme tu dis dans le sens d'enrichir ou pas.

Quoi qu'il en soit le Coran, tu ne peux ni le créditer, ni le discréditer
(je précise que cette phrase s'adresse aux non musulmans) ce qui est loin d'être le cas de la Bible ou les erreurs sont affirmés et confirmées.

Torsen
07/05/2007, 18h36
Ca tombe bien, j'ai étudié ce verset en arabe.

Pour faire plus court je ne m'occupe que de la partie qui évoque soit-disant l'expansion de l'univers à savoir "...et Nous en élargissons le domaine". Je ne mets pas "constamment" car ce mot a été rajouté au Coran, ce que je vais essayer de montrer.

51-47) ... wa'innâ lamûsi3ûna.
(' = hamza, û = ou long, â = a long et 3 = consonne 3ayn)

lamûsi3ûna se décompose en la- qui est une particule intensive et mûsi3ûna qui est le pluriel de mûsi3.

mûsi3 est le participe actif du verbe awsa3a étaler, étendre, rendre vaste.

C'est donc une sorte de nom qui signifie "celui qui étend", "celui qui est capable", "celui qui est riche".

Le premier sens est celui qui a été retenu par la majorité des traducteurs, bien qu'on trouve ailleurs dans le Coran un mûsi3 avec le sens de quelqu'un de riche.

La traduction littérale est donc:
"et Nous (sommes) en vérité ceux qui rendent vaste, qui étendent", ou les "extenseurs" ou "étaleurs" si ces mots existaient.
Le Coran ne précise pas si l'action d'étendre est continue ou instantanée.


Levas, j'ai peur de perdre mon temps a essayer de guider quelqu'un que Dieu a égaré, j'aurais quelques questions a te poser et j'espere que tu vas me repondre.

1- D'ou tiens tu ce texte?
2- Est tu serieux?
3- Si le sense de ce verset etait : le ciel est en extention constante tu ferais quoi ?

Je ne sais pas si tu te rends compte mais :

Quand on veut deformer le sense d'un texte claire, c'est que son sense ne nous arrange pas, et si son sense ne nous arrange pas cela voudrais dire beaucoup de choses. L'une de ces choses est que la lecture du sense apparent est tellement evidente qu'il ne vaudrais pas s'en approcher et plutot la contourner et ça c'est un aveux et une confimation.

En clair quand on essaye d'eviter quelque chose, c'est que cette chose existe, si cette chose n'existait pas on ne l'evite pas.

PS : - Comprends tu l'arabe ?

Torsen
07/05/2007, 19h10
C'est un terrain très glissant de vouloir démontrer la véracité de l'islam à travers la science !!

C'est vrais, soit tu glisse au paradis eternel soit en enfer eternel.

L’islam comme toutes les autres et religions est une croyance à prendre si on se reconnait à travers ses messages et ses principes.

Deifnition subjective.

j'en ai fait des recherches la dessus et c'est pas du tout dans l'intérêt de l'islam de vouloir lui attribué des miracles scientifiques parce que c'est facilement vérifiable;

pour te répondre "rapidement" ;


Ce qu’il faut savoir c’est tout d’abord que le coran n’est à l’origine d’aucune découverte scientifique !!

Ce n'est pas un ouvrage scientifique, Dieu utilise la science comme preuve pour prouver que le Coran est sa parole. Comme il a utilisé les miracles pour prouver que X était son Prophete.


Donc tout se base sur ce qu’on appelle le concordisme !
Citation:
Le concordisme est une méthode qui tend à faire concorder les religions avec les sciences.[1] A chaque fois qu'une nouvelle découverte est faite dans le domaine de la science, les concordistes tentent de faire concorder les textes sacrés avec la science. La recherche de cohérence de la religion s'opère par de nouvelles interprétations des Ecritures, le manque de précision de celles-ci étant attribué à l'état pré-scientifique de ceux qui les ont rédigées.


Ah! cette mode du concordisme qui revient... la chose que tu ne ramarque pas, c'est que ceux qui utilisent cette explication sont les pires concordistes, quand ils ne trouve pas d'arguments ils disent : c'est du concordisme et ils tombes dans leur piege : ils font tout concorder avec le concordisme.

l'expansion de l'univers
51- 47 : "Le ciel, Nous(Allah) l'avons construit avec vigueur; et Nous sommes les élargisseurs."
-moussi3oune vient du verbe wassi3a , qui selon le dico Larousse veut dire: avoir la "capacité" => moussi3oune = "ceux qui ont la capacité/ceux qui sont capables", Donc la traduction exacte du verset est:
"Le ciel, Nous(Allah) l'avons construit avec vigueur; Et Nous sommes capables (de tout)"
"Élargisseurs" en arabe s'écrit comme suit: mouwassi3oune qui n'a rien à voir avec le mot moussi3oune.
On trouve cette interprétation chez tous les exégètes musulmans ( Ettabari, Ibn Kathir... etc), il donnent tous le synonyme قادرون (capables).

les exegete du Coran on interpreté ce verset comme cité par toi plus haut, mais ou tu vois qu'ils ont nié le sense " nous l'elargissons " ? ne sait tu pas que le Coran peut contenier plusieurs senses additionable et non contradictoires pour un seul verset ?

Quand tu dis : لا إله إلا الله ça contien un نفي = negation, c'est dire : tu nie toute divinité et tu fais l'exception d'Allah إستثناء الإثبات

Si tu dis : الله إله Allah est un Dieu : ça ne convient pas, cela ne voudrais pas dire qu'il n'y a pas d'autre divinité en dehors de Lui.

Maintenant quand tu dis : محمد رسول الله cela ne voudrais pas dire qu'il n'y a pas de prophetes en dehors de Mohammed, il y a une declaration seulement et non pas لا رسول إلا محمد qui ne serait pas convenable.

Pour revenir au verset, si tu veux nier son tu ne peux pas, tout ce que les "concordistes" peuvent faire c'est forcer une interpretation qui n'est meme pas contradictoire, mais complementaire avec le sense apparent de la lecture au premier degré.

Torsen
07/05/2007, 19h23
Pas d'accord, toutes les preuves avancées par les chercheurs dans ce domaine ont été démenti en argumentant scientifiquement par d'autres chercheurs,



C'est facile de parler en l'air. Qui a scientifiquement dementi par exemple, Maurice Bucaille, Keith Moore, Alfred Krone, T.V.N Persaud, Joe Leigh Simpson, Marshall Johnson, William Hey, Gerald Goeringer, Yoshihidie Kozai, et Tejatat Tejasen ?

Torsen
07/05/2007, 20h17
Concernant Maurice Bucaille :


Dans son œuvre « Le Coran et la science moderne », le docteur Maurice Bucaille[[1] (file:///F:/le_corps_de_pharaon_%E9pargn%E9.htm#_edn1)] a dévoilé la coïncidence entre ce qui est mentionné dans le noble Coran à propos du sort du Pharaon (à l’époque de Moïse) après sa noyade dans les flots et la réalité de la conservation de son cadavre jusqu’à nos jours afin d’être un signe pour l’univers. Allah (exalté soit-Il) dit- ce qui peut être traduit comme : « Nous allons aujourd'hui épargner ton corps, afin que tu deviennes un signe à tes successeurs. » (TSC[I], Yoûnous - (JONAS) : 92).

Le Dr. Bucaille affirme : « La version de la Torah à propos de l’Exode de l’Égypte du peuple juif en compagnie de Moïse (Paix sur lui) certifie incontestablement l’hypothèse selon laquelle Mineptah, le successeur de Ramsès II était le Pharaon d’Égypte à l’époque de Moïse (Paix sur lui). Aussi, les études médicales de la momie de Mineptah nous ont-elles permis d’avoir d’autres informations utiles quant aux causes probables du décès de ce pharaon. La Torah mentionne que le cadavre a été englouti dans la mer, sans dire plus de détails à propos de ce qu’il en est advenu plus tard. Quant au coran, lui, il confirme au verset précédent, que le cadavre de ce maudit pharaon sera repêché des eaux. L’analyse médicale octroyée à cette momie a décelé que ce cadavre n’est pas resté longtemps à l’eau étant donné qu’aucune lésion totale due à la stagnation durable dans l’eau n’a été observée »[[2] (file:///F:/le_corps_de_pharaon_%E9pargn%E9.htm#_edn2)].
Maurice Bucaille a dit ce qui suit : « Les résultats des enquêtes médicales sont venus appuyer l’hypothèse précédente. En 1975, au Caire, une petite lame du tissu musculaire a été prélevée, grâce à l’aide précieuse que le Dr. Michel Durigon a présentée. L’observation microscopique minutieuse témoigne de l’état de conservation totale même aux infimes particules disséquées des muscles, laquelle conservation totale, ne pourrait être concevable si le corps eut resté dans l’eau pendant quelque temps, ou même s’il eut resté longtemps en dehors de l’eau avant de subir les premières opérations d’embaument. Nous avons fait mieux et nous sommes intéressés par la recherche des causes probables de la mort de Pharaon.
Les études médico-légales de la momie ont eu lieu avec l’assistance de Ceccaldi, directeur du laboratoire de l’identité juridique à Paris et le professeur Durigon. Elles nous ont permis d'établir l'existence d'une cause de mort très rapide par plaie cranio-cérébrale ayant laissé une lacune de dimensions importantes au niveau de la voûte crânienne, conjointement avec d'autres lésions traumatiques. Toutefois ces constatations s'avéraient compatibles avec les récits des Écritures mentionnant que le Pharaon mourut lors du retour du flot» [[3] (file:///F:/le_corps_de_pharaon_%E9pargn%E9.htm#_edn3)]Le Dr. Bucaille montre en quoi cet aspect est inimitable en annonçant : « A l’époque où le Coran fut révélé aux gens par le biais de Mohamed (Bénédiction et Paix sur lui), les cadavres de tous les pharaons desquels les gens à l’époque moderne ont douté qu’ils étaient en rapport avec l’Exode (doutes justifiés ou non) sont tous inhumés dans les cimetières de la vallée des rois à Thèbes à l’autre rive du Nil, juste en face de l’actuelle ville de Louxor.
A l’époque de Mohamed (Bénédiction et Paix sur lui), tout était inconnu à ce propos. Ces cadavres ne furent découverts que vers la fin du XIXème siècle [[4] (file:///F:/le_corps_de_pharaon_%E9pargn%E9.htm#_edn4)].

Ainsi, le cadavre du Pharaon de Moïse, encore à découvert, constitue un témoignage concret sous forme de corps embaumé ayant connu Moïse (Paix sur lui), renié ses demandes et l’ayant chassé à sa fuite puis mort durant cette poursuite. Allah a conservé son cadavre de la lésion totale pour qu’il devienne un signe pour les les gens, exactement comme le noble Coran [5] (file:///F:/le_corps_de_pharaon_%E9pargn%E9.htm#_ednref5) a mentionné.
Cette information historique à propos du sort du cadavre de Pharaon n’était en possession d’aucun être humain lors de la révélation du Coran, et même après sa révélation plusieurs siècles durant. Seulement, elle fut mentionnée dans le livre d’Allah il y a de cela 1400 ans auparavant.
[1] (file:///F:/le_corps_de_pharaon_%E9pargn%E9.htm#_ednref1) Chirurgien français, parmi les plus célèbres des médecins en France. Il a converti à l’Islam après une étude exhaustive du noble Coran et son inimitabilité scientifique.

[2] (file:///F:/le_corps_de_pharaon_%E9pargn%E9.htm#_ednref2) «Le Coran et la science moderne », par Dr. Maurice Bucaille.

[3] (file:///F:/le_corps_de_pharaon_%E9pargn%E9.htm#_ednref3) « Le Coran et la science contemporaine », par Dr. Maurice Bucaille, traduction de Dr. Mohamed Ismaïl Bassal et Dr. Mohamed Khaïr Al-Beqaî.

[4] (file:///F:/le_corps_de_pharaon_%E9pargn%E9.htm#_ednref4) « L’étude des livres sacrés à la lumière du savoir contemporain» par Dr. Maurice Bucaille, p. 269 ; Dar Al-Maârif, ed.4/1977, avec adaptation

[5] (file:///F:/le_corps_de_pharaon_%E9pargn%E9.htm#_ednref5) La référence précédente
[i] NdT : TSC :Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus connu jusqu'à présent de la sourate sus mentionnée. Lire la TSC ne remplace nullement sa lecture en arabe, la langue de révélation du saint Coran.

levas
08/05/2007, 09h47
Torsen

Levas, j'ai peur de perdre mon temps a essayer de guider quelqu'un que Dieu a égaré,

Les chrétiens pensent la même chose que toi, que je suis égaré. Ils pensent d'ailleurs que toi aussi tu es égaré.
Mais eux ne mettent pas sur Dieu ce mal qu'est pour eux l'égarement, mais le mettent sur moi. Petite différence de qualité entre la théologie chrétienne et musulmane.

j'aurais quelques questions a te poser et j'espere que tu vas me repondre.

1- D'ou tiens tu ce texte?

De moi-même. Tu n'as jamais vu quelqu'un qui fait un exposé?

Pour être plus précis, j'ai vérifié mes connaissances de la grammaire arabe avec les tableaux des formes irrégulières des verbes que l'on trouve dans toutes les bonnes grammaires de cette langue.
Pour les sens de mûsi3 et du verbe awsa3a je me suis basé sur un des meilleurs dictionnaires d'arabe existant actuellement le Hans-Wehr (comme on dit le Larousse).


2- Est tu serieux?

Pourquoi cette question étrange ou naïve? Tu n'as jamais vu quelqu'un qui réfléchit?

3- Si le sense de ce verset etait : le ciel est en extention constante tu ferais quoi ?

Comme je suis sérieux je le dirais.

Je te rappelle que j'ai dit que le Coran n'excluait pas cette interprétation mais ne l'affirmait pas non plus.

PS : - Comprends tu l'arabe ?

Je sais lire et écrire l'arabe et je comprends le Coran en arabe. Ma connaissance se limite pour l'instant à ça. Je peux aussi lire la Bible en hébreu ou en grec. D'autres questions?

GlamourDZ
08/05/2007, 11h04
En effet des contradictions avec la science sont nombreuses dans le coran, mais je préfère ne pas en parler compte tenue de la sensibilité de nos compatriotes,

Cependant, affirmer des miracles scientifiques qui n’existent pas c’est pas "politiquement correcte" ! donc j'en parle.


Concernant le verset de l’élargissement de l’univers

1. aucun traducteur reconnue par les musulmans n’a traduit le mot (moussi3oune ) par élargissons donc là il faut choisir : ou bien il peut y avoir des nouvelles traductions (donc lectures) du coran, ou alors pas de nouvelles traductions même dans le sens que certains veulent faire apparaitre.

2. le même terme (traduit par élargissement) est utilisé dans le verset du trône وسع et je pense qu’il s’agit de la même signification.

3. dans le coran le ciel ne signifie pas l’univers, mais les supposés sept cieux au dessus de la terre.

4. à ma connaissance ce n’est pas le ciel qui est en élargissement mais l’univers.

GlamourDZ
08/05/2007, 11h14
Salam,

Sinon pour ce qui est de l'importance des données scientifiques dans le Coran, elles n'apportent rien de plus aux Musulmans croyants, je pense personnellement que c'est plutôt une Miséricorde pour les Gens du Livre et les autres.


justement il n'y a pas de données scientifiques dans le coran, c'est un message spirituel, contenant baucoup de valeurs de principes et de récits mais pas de science !

Quoi qu'il en soit le Coran, tu ne peux ni le créditer, ni le discréditer
(je précise que cette phrase s'adresse aux non musulmans) ce qui est loin d'être le cas de la Bible ou les erreurs sont affirmés et confirmées.

la différence entre la bible et le coran, est que la bible n'est pas supposée être la parole de dieu,

GlamourDZ
08/05/2007, 11h23
C'est facile de parler en l'air. Qui a scientifiquement dementi par exemple,

La science même; il suffit d'avoir un petit niveau scientifique pour voir que ces affirmations ne sont pas vrai; sur beaucoup de points on n’est pas obligé de passer par l'avis d'un "3alim".;)

Respectueusement;

btp50
08/05/2007, 11h28
Le coran est la science de toutes les sciences, il est les assises de la science et à la base de toutes les sciences, Il est la science de la réflexion, si toutefois vous considerez que "la facon de reflechir" est une science.
J'imagine qu'il est donné à tout le monde de penser mais pas de reflechir.

Tiliwine
08/05/2007, 11h31
mob dz
vérités scientifiques?

--------------------------------------------------------------------------------

Si vérités scientifiques il y a; il faut reconnaitre qu'elles sont loin d'être celles des sociétés islamiques. Car la part de vérité scientifique qu'elles "détiennent", dites le moi, si je me trompe, c'est plus dans les université américaines et occidentales que dans les leurs.

Alors il n'y a pas de quoi pavoiser

Actuellement oui

mais si tu reviens à la periode entre 1000 -1180 a p jc

les premieres arivées de croisades sur la terre musulmane
je parle de l'actuelle syrie
ont ete frappe par le niveau de la science chez les arabes( lire musulmans)

la medecine etait tres tres developée en rapport avec l'europe
les hopitaux existaient deja
les croises ont bcp appris chez les arrabes durant leur occupation de plus de deux siecles de la TRUQUIE, SYRIE, PALESTINE etc...

alors remontons nos pendules à l'heure
et sans complexe et sans euphorie

GlamourDZ
08/05/2007, 11h37
Bonjour;
Je te comprends et je ne nie pas qu'il y'a beaucoup de beauté dans le coran, beaucoup de choses à prendre même si l’on n’est pas musulman.

Cependant la science c'est ce qui a permis à l'homme de conquérir l'extra terrestre, d'accéder à la pointe de technologie de manipuler l'infiniment petit,

La science on en voit les résultats, j'en fais confiance et j'y crois.
Le message spirituel qu'est le coran ne contient pas de sciences, il faut l'admettre,

Ceci dit; comme tu l’as précisé; ça dépond de ce que tu veux dire quand tu utilise le terme "science".

absente
08/05/2007, 11h50
Salam,

Glamourdz écrit :
justement il n'y a pas de données scientifiques dans le coran, c'est un message spirituel, contenant baucoup de valeurs de principes et de récits mais pas de science !


ça s'appelle de la mauvaise foi, l'avenir scientifique confirmeras de façon plus claire les vérités scientifiques du Coran. Il y a trop de "coïncidences", comme même ?

Et ce n'est qu'un des nombreux miracles du Coran. Vous ne pouvez infirmer de façon claire les vérités contenues, et tu es loin et moi aussi d'ailleurs des éminents savants occidentaux qui se sont convertis ou sans se convertir confirmer les vérités contenues, ils ont réagis avec professionnalisme tout simplement.

Et je crois que en ce qui concerne les textes en arabes et leurs traduction, il faut laisser le soin aux arabophones qui maîtrisent la langue arabe (qu'ils soient musulmans ou pas). Comme je l'ai déjà dit je suis en apprentissage et malheureusement je ne peux pas argumenter, ni toi, ni Levas.


la différence entre la bible et le coran, est que la bible n'est pas supposée être la parole de dieu,

Ah bon ? alors sur quoi tiennent les chrétiens ?
La Bible est la Parole de Dieu qui a subi de nombreuses altérations et a perdu son message originel.

Tiliwine
08/05/2007, 11h56
VOICI UNE DES VERITES

"C'est Dieu qui donna libre cours aux deux mers ; celle-ci d'une douceur suave, celle là d'une amertume écoeurante et Il plaça entre elles une séparation et une barrière interdite". (V53/25)

On voit à Bassorah, en Iraq, les eaux douces du Tigre se déverser dans l'Océan Indien. Dans la marée haute, on voit une masse d'eau salée de couleur verte côtoyant une masse d'eau douce de couleur rougeâtre sans qu'il y ait entre elles le moindre mélange. C'est un phénomène moléculaire "d'interface" et c'est cette force qui interdit tout phénomène d'osmose entre l'eau douce et l'eau salée.


Commandant Cousteau

a été "foudroyé" par cette decouverte entre autres.......................

btp50
08/05/2007, 12h32
Il est evident que l'on ne trouvera pas de notice de montage d'un microscope dans le coran.
Il faut néanmoins lui reconnaitre qu'il à balayer toutes les superstitions qui parasitées l'humanité et à mis de l'ordre dans les idées (toutefois le coran n'est pas le precusreur), comme le dit Dieu soubhanou, il y eu la le pseutier, la thora et les evangiles. Mais le coran est le seul qui deconnecta l'homme de la responsabilité collective afin de le mettre face à ses résponsabilités propres et de ce fait lui inspira la reflexion individuel, l'homme se retrouva seul face à lui meme et en liaison directe avec un créateur qui echappe à son entendement. Néanmoins le créateur fertilise ca réflexion avec quelque chose de nouveau, une nouvelle facon d'apréhender les choses de la vie qui l'entour et les apprehendés seul, sans pour autant passer par l'intermediaire du temple, en fait il libere l'homme de l'emprise du temple, de la pensée unique detenue par les rabins juifs et les prélats chretiens.
Il lui enseigne la nature, le ciel, la terre, la lune, les etoiles, les arbres, les oiseaux etc... On peut dire que le coran à démocratiser la science, elle n'est plus l'apanache du temple, d'ou le chemin pris par la science et le raiyonnement fulgurant que l'on connait pendant le reigne musulman.
.
Ensuite cette science fut accaparé par un nouveau temple dont les agissements des imams étaient semblables a ceux des rabins et des prelats
Mais ca c'est une autre histoire.
.

cheynese
08/05/2007, 12h51
Barak Allahou fik tiliwine pour cet exemple.
Comment le prophète sb sur lui aurait il pu découvrir cet endroit ou l'inventer? Cette barrière est invisible à l'oeil nu.
La science moderne a eu besoin d'appareils sophistiqués pour cela,mais Allah sobhanou nous en parle dans le Coran.

Cookies