PDA

Voir la version complète : Le fondement intellectuel de la tolérance chez les musulmans


Afrouh
16/10/2003, 23h39
Opinion du Savant Dr. Yûsuf Al-Qaradâwî d’après : www.islamophile.org

Bonne lecture.

===============================================

Le fondement de la tolérance qui gouverne la conduite des musulmans vis-àvis des adeptes des autres religions est dû aux pensées et aux vérités limpides que l'islam cultive dans l'esprit et dans le coeur des musulmans :

1. Le musulman croit en la dignité de l'être humain, de quelque religion, race ou couleur soit-il. Le Très-Haut dit en effet : "Nous avons certes honoré les enfants d'Adam." [1] Cet honneur ainsi établi implique pour tout être humain qu'on le respecte et qu'on lui prête attention.
Parmi les illustrations concrètes de notre propos, il y a le récit susmentionné, rapporté par Al-Bukhârî selon Jâbir Ibn`Abd Allâh : "Un jour, un convoi funèbre passa devant le Prophète - paix et bénédictions sur lui ; alors il se leva par respect. On lui dit : 'Ce sont les funérailles d'un juif !' Il répondit - paix et bénédictions sur lui : 'N'est-ce pas une âme humaine ?" "Certes, c'en est une et toute âme humaine est sacrée et digne de respect en islam. Quelle belle prise de position, et quelle belle explication !

2. Le musulman croit que les différences de religion existent par la
volonté de Dieu le Très-Haut Qui a accordé à cette catégorie de créatures la liberté de choisir ce qu'elles feraient et ce dont elles s'abstiendraient. "Quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut qu'il
mécroie." [2] et "Et si ton Seigneur avait voulu, Il aurait fait des gens une seule communauté. Or, ils ne cessent d'être endésaccord." [3] Or, le musulman croit que la volonté de Dieu ne peut être infléchie ni révisée, et que tout ce que Dieu décide est bien et sage, que les hommes en soient conscients ou non. C'est pourquoi le musulman ne pense pas un instant à
contraindre les gens à devenir musulmans à leur tour. Comment en serait-il autrement alors que Dieu dit à Son noble Messager :"Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ?" [4]

3. Le musulman n'est pas chargé de demander des comptes aux mécréants pour leur mécréance, ni de sanctionner l'égarement des égarés. Le jugement ne lui appartient guère et son heure n'est pas de ce monde. Il appartient à Dieu de les juger le jour du Jugement Dernier et leur rétribution est laissée à Son initiative le jour des comptes. Le Très-Haut dit : "Et s'ils discutent avec toi, alors dis : 'C'est Allah qui connaît mieux ce que vous faites. Allah jugera entre vous, au Jour de la Résurrection, ce en quoi vous divergez'." [5] Il s'adressa également à Son Messager disant au sujet des gens du Livre : "Appelle donc les gens à cela ; reste droit comme il t'a été commandé ; ne suis pas leurs passions ; et dis : 'Je crois en tout ce qu'Allah a fait descendre comme Livre, et il m'a été commandé d'être équitable entre vous. Allah est notre Seigneur et votre Seigneur. A nous nos oeuvres et à vous vos oeuvres. Aucun argument ne peut trancher entre nous et vous. Allah nous regroupera tous. Et vers Lui est la destination'." [6] Le musulman peut ainsi être serein et ne ressent en lui-même aucun conflit entre le fait d'être persuadé de la mécréance du mécréant, et le devoir d'être bienfaisant et équitable envers lui et de reconnaître sa liberté de croyance et de confession.

4. Le musulman croit que Dieu ordonne la justice, qu'Il aime l'équité et enjoint les bonnes manières, y compris avec les polythéistes ; qu'Il déteste l'injustice et punit les injustes, quand bien même l'injustice serait commise par un musulman aux dépens d'un mécréant. Le Très-Haut dit : "Et que la haine pour des gens ne vous incite pas à être injustes. Soyez équitables, cela est plus conforme à la piété." [7] De même, le Prophète - paix et bénédictions sur lui - dit : "Il n'y a aucun voile entre Dieu et la plainte de l'opprimé, fût-ce un
mécréant." [8]

===============================================

[1] Sourate 17, le Voyage nocturne, Al-Isrâ', verset 70.
[2] Sourate 18, Al-Kahf, la Caverne, verset 29.
[3] Sourate 11, Hûd, verset 118.
[4] Sourate 10, Yûnus, Jonas, verset 99.
[5] Sourate 22, Al-Hajj, le Pèlerinage, versets 68 et 69.
[6] Sourate 42, Ash-Shûrâ, la Consultation, verset 15.
[7] Sourate 5, la Table servie, Al-Mâ'idah, verset 8.
[8] Rapporté par Ahmad dans son Musnad.

ben
17/10/2003, 01h49
Pardon, je ne sais pas ou placer ce post ..":)

Premier match en extérieur de footballeuses iraniennes en shorts et maillots

Des Iraniennes vont jouer le 24 octobre, en shorts et en maillots, leur premier match de football en extérieur depuis la révolution islamique il y a près de 25 ans, mais seulement pour un public féminin, a indiqué hier la responsable de la fédération féminine.

Deux équipes vont être constituées exprès pour s’affronter au stade Takhti, dans l’est de Téhéran, « mais exclusivement sous le regard de femmes, puisqu’elles seront vêtues de la tenue standard internationale », a déclaré Khadijeh Sepanchi, présidente de la Fédération iranienne de football fondée en 2000.

Selon elle, 4 700 femmes de tous âges sont licenciées dans les 380 équipes de toutes les tranches d’âge engagées dans les différents championnats en salle. Les femmes y portent shorts et maillots, mais les hommes ne sont pas autorisés à les regarder jouer car la loi islamique en vigueur en Iran interdit aux femmes d’exposer autre chose que les mains et le visage à des représentants de l’autre sexe qui ne sont pas de proches parents.

L’équipe iranienne de football en salle a déjà participé et brillé dans les compétitions entre nations islamiques, a souligné Khadijeh Sepanchi.
Selon elle, le match de Takhti constituera un « premier pas » vers l’intégration dans les compétitions internationales. Mais, a-t-elle ajouté, « c’est à la Fifa (Fédération internationale) et à la Confédération asiatique de football de nous aider à trouver une solution pour la tenue ».
Dans un pays passionné de ballon rond, « les Iraniennes ont tellement envie de jouer au football qu’elles apprennent avec leur père, leur frère ou dans les clubs en salle », a poursuivi la responsable.

L’an dernier, les autorités du football iranien avaient annoncé qu’elles créeraient dans le vaste stade Azadi de la capitale un espace pour permettre aux femmes de suivre les matches de l’équipe nationale masculine. Mais un an après, rien n’a été fait à Azadi, officiellement faute d’argent.

Après la révolution islamique de 1979, les sports découvrant la physionomie féminine ont été interdits. Les femmes sont cantonnées au tir à la carabine ou à l’arc, mais, plus récemment, des disciplines comme les arts martiaux leur ont été autorisées, non sans que leur tenue soit soumise à une approbation officielle.

Afrouh
17/10/2003, 02h04
Heu...créer un nouveau sujet ne t'es pas venue à l'esprit ?
:shock: :lol: :P

ben
17/10/2003, 02h17
Salut Afrouh, c'est pour donner un coup de pouce à ton post ...:)


Les juifs « dirigent le monde », mais ne vaincront pas, affirme Mahathir

Le Premier ministre malaisien Mahathir Mohammed a lancé un appel au monde musulman hier en estimant que si les juifs dominaient le monde « par procuration », ils ne l’emporteraient pas face à l’islam. « Nous sommes en réalité très forts. 1,3 milliard de personnes ne peuvent être simplement exterminées », a déclaré le Dr Mahathir dans son discours d’ouverture du sommet de l’Organisation de la conférence islamique (OCI).

Le leader malaisien, connu pour ses prises de parole violentes, a appelé ses partenaires musulmans à s’unir sur le plan économique, politique et religieux afin de préparer une réponse à « l’humiliation ». « La contre-attaque ne doit démarrer que lorsque nous aurons remis nos maisons en ordre », a-t-il estimé.

Alili
17/10/2003, 12h29
« La contre-attaque ne doit démarrer que lorsque nous aurons remis nos maisons en ordre », a-t-il estimé.

C´est la phrase la plus importante de tout son bla bla.
Pourquoi ne pas être optimiste?
En tout les cas il va se rendre compte trés vite que c´est une utopie que le monde musulman s´éduque :D

Zakira
17/10/2003, 17h37
16-10-2003


Annan craint une hostilité croissante entre l'Islam et l'Occident


Agence France-Presse
Putrajaya, Malaisie

Le Secrétaire général des Nations unies Kofi Annan a exprimé ses craintes jeudi, au sommet de l'Organisation de la conférence islamique, à l'égard de l'hostilité croissante entre l'Islam et l'Occident qu'il a décrit comme «laide, dangereuse et fausse».

Dans une déclaration lue en Malaisie à l'ouverture du sommet des chefs d'État de l'OCI, Kofi Annan a demandé à l'Occident comme aux pays musulmans de faire des efforts pour dépasser leurs divergences.

«Oui, il existe dans trop d'endroits un sentiment d'hostilité croissante entre l'Islam et l'Occident. C'est laid, dangereux et faux», a-t-il expliqué par l'intermédiaire de son représentant en Afghanistan, Lakhdar Brahimi.

«Nous devons unir nos efforts pour répondre à cet extrémisme qui progresse hélas non seulement dans l'Islam mais dans beaucoup d'autres religions», a-t-il ajouté.

Le secrétaire général, absent du sommet de l'OCI à la suite du vote au Conseil de sécurité de l'ONU d'un projet de résolution américaine sur l'Irak, a demandé aux gouvernements occidentaux d'accorder leur pratique avec leur rhétorique sur le respect des droits de l'homme, par une action en faveur du développement et un commerce mondial juste.

Mais il a aussi demandé aux leaders musulmans de l'OCI, qui représentent 1,3 milliard d'habitants, de faire des efforts de leurs côtés, évoquant les fondamentalismes, la faiblesse des gouvernements, le manque de démocratie et les problèmes de droits de l'homme, en particulier concernant la condition des femmes. «Les peuples musulmans peuvent faire beaucoup mieux et ils le savent», a-t-il dit.

Kofi Annan a par ailleurs demandé la fin des attentats suicides au Proche-Orient. Évoquant la souffrance palestinienne sous «une occupation dure et prolongée», Kofi Annan a estimé que les «attentats-suicides dans lesquels des centaines de civils israéliens ont été tués aveuglément, ne sont pas acceptables».

«Ces actes de terrorisme, abborhés par vous tous, desservent la plus légitime des causes», a ajouté le secrétaire général. «Les actes de terrorisme ne font que repousser le jour où les Palestiniens pourront vivre en paix à l'intérieur de leur propre État. De même, lorsqu'Israël prend des mesures extrêmes et injustifiées, je pense notamment à l'attaque déplorable qu'il a mené récemment contre la Syrie, le jour recule où les Israéliens pourront vivre en toute sécurité».

M. Annan a enfin défendu la «feuille de route» pour le Proche-Orient. «Si elle échoue, je crains que la région ne replonge dans la violence et la misère», a-t-il conclu en demandant aux pays musulmans de soutenir le plan de paix.

Rino
26/10/2004, 12h18
Bonjour, Tres bon texte de Al-Qaradâwî sur la tolerence!!!! merci Afrouh, je le résume :

1. Le musulman croit en la dignité de l'être humain, de quelque religion, race ou couleur soit-il.

2. Le musulman croit que les différences de religion existent par la
volonté de Dieu le Très-Haut Qui a accordé à cette catégorie de créatures la liberté de choisir

3. Le musulman n'est pas chargé de demander des comptes aux mécréants pour leur mécréance, ni de sanctionner l'égarement des égarés. Le jugement ne lui appartient guère et son heure n'est pas de ce monde

4. Le musulman croit que Dieu ordonne la justice, qu'Il aime l'équité et enjoint les bonnes manières, y compris avec les polythéistes ; qu'Il déteste l'injustice et punit les injustes, quand bien même l'injustice serait commise par un musulman aux dépens d'un mécréant

Cookies