PDA

Voir la version complète : Etats-Unis: Dieu s'invite dans le débat entre les candidats républicains


morjane
06/06/2007, 18h12
Aux Etats-Unis, outre l'Irak et l'immigration, les dix candidats à l'investiture du Parti républicain pour l'élection présidentielle de 2008 ont longuement évoqué les questions de morale et de religion dans leur troisième débat de campagne, mardi 5 juin, à l'université Saint Anselm, dans le New Hampshire.

Lors de leur premier débat, le 5 mai en Californie, trois candidats sur les dix avaient déclaré ne pas croire à l'évolution telle que définie par Darwin. La question a été reposée. Mike Huckabee, l'ex-gouverneur de l'Arkansas, ancien pasteur baptiste, a confirmé qu'il croyait que "Dieu a créé la Terre et le ciel. Comment l'a-t-il fait, quand et combien de temps cela a pris, je ne sais pas". L'animateur de CNN, Wolf Blitzer, qui dirigeait les débats, a insisté : "Gouverneur, vous croyez littéralement que cela a été fait en six jours, il y a 6 000 ans ?" "Je n'en sais rien, a répondu M. Huckabee. Je n'y étais pas. Mais que cela soit six jours ou six jours représentant des périodes de temps, il l'a fait. Et c'est cela qui compte." Le sénateur du Kansas, Sam Brownback, qui avait déclaré ne pas croire à l'évolution, s'efforce depuis de corriger son propos. "Je suis convaincu qu'il y a un Dieu dans l'univers et qu'il a été impliqué dans ce processus. Comment a-t-il fait ? Je n'en sais rien."

Le sénateur de l'Arizona John McCain, qui, lui, croit à l'évolution, pense néanmoins que "chaque Américain devrait être informé des deux théories", darwinisme et créationnisme. Pour lui, "il ne fait aucun doute que la main de Dieu est à l'origine de ce que nous sommes aujourd'hui". Mitt Romney, ancien gouverneur du Massachusetts, mormon qui se présente systématiquement comme l'époux de la même et unique femme depuis trente-cinq ans, afin de se distancier de la pratique de la polygamie qui existe dans l'Utah, s'est aussi déclaré convaincu que "Dieu a créé l'homme à son image".

Les dix républicains ont aussi débattu de la présence des homosexuels dans l'armée – "Y a-t-il quelqu'un qui croit que les gays et les lesbiennes devraient être autorisés à servir ouvertement dans l'armée ?" – et des valeurs de morale et d'éthique – "Quelle est la question morale la plus urgente actuellement ?". "Ce qui nous rend uniques, a dit Mike Huckabee, c'est la valeur que nous attachons à chaque vie. Si vous comparez avec les djihadistes qui attachent une bombe à la ceinture de leur propre enfant, ils célèbrent la mort. Nous célébrons la vie." Rudolf Giuliani, ancien maire de New York, a évoqué les "formidables cadeaux qui sont envoyés par Dieu" à l'Amérique. "Nos idéaux ne sont pas seulement des idéaux américains; ils viennent de Dieu. Notre obligation morale est de trouver la juste manière de les partager avec le reste du monde."

Le représentant du Texas, Ron Paul, républicain antiguerre, s'est étonné du décalage entre les visions de la morale exprimées par ses rivaux et les questions comme la guerre en Irak. "Il faut revenir sur terre, a-t-il protesté. Laisser tomber cette idée de guerre préemptive et retourner à la Constitution." Un peu plus tôt, plusieurs candidats avaient refusé d'écarter le recours à des armes nucléaires tactiques contre l'Iran. "Voilà que nous entendons que nous ne voulons même pas exclure une attaque préemptive contre un pays qui ne nous a pas fait de mal directement et qui n'est pas une menace pour notre sécurité nationale", s'est insurgé le candidat texan.

Rudolf Giuliani, en tête au plan national mais pas dans le New Hampshire, a dû s'expliquer sur l'avortement. Il est contre à titre personnel, mais estime que les femmes ont le droit de choisir. Une position qui lui a valu cette semaine d'être qualifié de"Ponce Pilate" par un évêque catholique du Rhode Island. Figure du mouvement conservateur chrétien, Sam Brownback a estimé que M. Giuliani aurait beaucoup de mal à être le candidat d'un parti dont l'opposition à l'avortement est la pierre philosophale.

L'ancien maire de New York pense, en revanche, que cette position lui permettra d'attirer les voix du centre gauche lors de l'élection présidentielle. Encore faut-il réussir à passer l'écueil des primaires.

Par Le monde

auscasa
06/06/2007, 18h30
j'ai vue le debat hier et vraiment on dirait ces des ben ladens qui parlent en englais.
pour moi j'espere qu'aucun de ces condidats ne gagnera la presidence, mon choix sera entre clinton et obama.

sapien
06/06/2007, 23h40
Ce qui nous rend uniques, a dit Mike Huckabee, c'est la valeur que nous attachons à chaque vie.

:eek:

Les habitants d'Hiroshima, de Nagasaki, du Vietnam, du Chili, de Palestine, d'Irak, d'Afghanistan, de Somalie ... peuvent tous en témoigner ...

De tous les Empires qui se sont succédés sur Terre, aucun n'aura autant été synonyme de mort, de corruption, de pollution et de désordre que l'Empire Américain.

Cookies