PDA

Voir la version complète : Avoir un enfant sans grossesse


Page : [1] 2 3

morjane
19/04/2005, 15h55
Bonjour,

La maîtrise de la fonction de reproduction est de mieux en mieux contrôlée et de véritables victoires sont réalisées notamment dans le domaine de la lutte contre la stérilité

Depuis une bonne vingtaine d’années, on sait créer des embryons en dehors des voies génitales et on cultive ces derniers in vitro pendant plusieurs jours avant de les replacer dans un utérus maternel .

D'autres parts, dans le domaine néo natale on arrive maintenant a sauver et réanimer des très grands prématurés. Il reste a joindre les deux étapes et on maîtrisera la gestation de bout en bout. En l'etat des avancées effectuées c'est tout à fait dans l'ordre du réalisable et du possible. Cette technique de gestation porte déjà un nom l’ectogènèse et est annoncé pour dans 50 ans environ.

Imaginez un fœtus baignant dans un liquide en tous point semblables au liquide amniotique relié par le nombril à un placenta artificiel et fournissant les nutriments parfaits pour son équilibre. Bercé par impulsion programmé par ordinateur reproduisant le parfait roulis de la maman, l'enfant sera dans un cocon acoustique, sensoriel de bien être.


Henri Atlan (http://www.futura-sciences.com/decouvrir/c/henri_atlan.php) en parle dans son livre U.A. l’Utérus Artificiel aux éditions du seuil et cette technique est tout à fait de l’ordre du possible et amène de nouveaux débats d’éthique et de morale.

Les partisans de cette technique disent entre autre que la femme sera libre de son corps et pourra ainsi avoir des enfants sans grossesse, sans accouchement, sans douleur sans déformation. Ce serait un changement total de la fonction maternelle ainsi qu'une dissociation de plus éffectuée entre la sexualité et la procréation . Ce qui aboutirait à plus d'autonomie et d'indépendance morale pour la femme.

Je trouve que c'est une remise totale de la fonction maternelle et qu'elle déshumanise un peu plus l'Homme et que loin de libérer la femme la dépossède de son corps. La maternité est une des plus belles étapes dans la vie d'une femme et la symbiose qui existe entre la mère et son enfant ne sera jamais restitué par une machine. Il est prouvé que les liens mère -enfant s'établissent dès le début de la grossesse.

Que seront ces bébés nés sous incubateur? quels seront leurs émotions, leurs parts d'affectivité .

Pour vous informer, voici trois url
http://www.sfgate.com/cgi-bin/article.cgi?file=/chronicle/archive/2003/08/24/IN273768.DTL
http://www.thebatt.com/main.cfm/include/detail/storyid/508045
http://www.genethique.org/revues/revues/2005/mars/14_03_05.htm

Cordialement

amelle
19/04/2005, 16h16
Je ne suis pas mère, donc je ne connait pas la sensation d'une mère qui pendant les 9 mois de grossesse ressent son enfant évoluer a tout profond d'elle même.
Mais personnellement, avec tout ses "inconvenient" pour rien au monde, je ne voudrais rater cette expérience quite a me déformer et a souffrir pendant l'accouchement.

Cette technique à mon avis n'est a retenir qui si la maman est pour une raison ou une autre en danger de mort en cas de grossesse, je pense notamment aux femmes cardiaque.

En tout cas merci Morjane pour l'info.

Virginie
19/04/2005, 16h49
Bonjour Morjane et Amelle, bonjour à tous,

Incroyable mais vrai... D'après ce que je lis ici, il semble que l'imagination des auteurs de science-fiction et même de science fantasy soit déjà rattrapée par la réalité : Entre cette gestation artificielle et la technique de clonage qui s'affine de plus en plus, effectivement les problèmes ethiques et moraux vont se poser car il serait assez utopique d'espérer que les applications (qui verront presque forcément le jour) se limitent à des cas comme ceux qu'a proposé Amelle : Si demain, un riche "mécène" décidait de faire appel à des scientifiques pour perfectionner une telle technique dans le but de créer des êtres génétiquement équivalents afin de parer à toute éventualité de besoin d'organe "frais", qui pourrait empêcher une telle dérive ?

Johndoe54
19/04/2005, 17h12
Evolution "naturelle" de la science, demain cette technique sera une opération banale :mrgreen:
Je pense que c une bonne chose surtout pour les femmes ne pouvant pas porter d'enfants pour des raisons médiacles.

Pocahontas
19/04/2005, 18h26
c'est la base de la vie, de l'humanité, que de faire un enfant dans des conditions naturelles.

combien d'expériences pour avoir un bébé "potable"?
bien entendu ça se fait avant sur les animaux, mais c'est pareil pour la commercialisation des médocs, ils les testent sur des humains, quelle horreur l'avenir, autant adopter y'a tellement de malheureux ou ne de ne pas faire d'enfants du tout.

si on doit manifesté j'irais dans la rue!!!!!!!!!!!!

morjane
20/04/2005, 16h45
Bonjour,

Je trouve que l'ectogénèse est une évolution des techniques et comme toute nouveauté qui amène un changement aussi radicale fait peur.

Dans les années 80, il y a eu le premier bébé éprouvette , puis on a eu des mères porteuses et maintenant il y aura des mères machines . C'est ce qui était décrit dans le meilleur des mondes de Huxley seulement là ce sera concret.

Jusqu'où peut évoluer l'homme? Même nourris des meilleures intentions du monde là dans le cas présent soit disant libérer la femme de toutes contrainte et permettre à tous de donner naissance à un enfant.

Un scientifique voit cela comme une formidable innovation et comme une évolution dans la découverte de l'humain. Mais à quel moment perdrons nous notre âme et comme le disait Virginie comment éviter les dérives?

Ce qui me fait peur c'est la place de l'enfant dans un couple et son devenir. Ne sera t'il pas réduit à un objet que l'on commande, et quels liens aura t'il avec ceux qui ne seront pour moi que des géniteurs la femme donnant un ovule et l'homme apportant ses spermatozoïdes. Comment nouer des liens et permettre cet échange si intense qu'apporte par exemple l'allaitement. Toutes ces carences affectives, sensoriels ,olfactives n'apporteront elles pas des troubles?

Saïd
20/04/2005, 21h18
A vrai dire , en m'attirant sans doute les foudres de la gente féminine , je pense que dans ceratins cas , ce serait redonner au pére sa place dans la vie de son enfant .
Beaucoup trop de méres mettent trop souvent en avant , le fait d'avoir "porté" l'enfant , comme argument pour avoir plus de droits par rapport aux péres !
C'est terriblement injuste , vs des péres qui auront vécu la période de grossesse , de maniére trés intense , qui auront assisté à l'accouchement , auront pris leur enfant dans les bras , lui donné son premier bain ...

Alors , ce ne serait que rendre justice à beaucoup de péres , victimes de méres indignes , inconscientes et tellment irresponsables !

Thirga.ounevdhou
21/04/2005, 10h54
Pendant ces neuf mois, dans l’organisme de sa mère, dans ce liquide amniotique et avec ce codon ombilical, et le bébé et sa maman développent une relation qui sera l’acquis de l’enfant pendant toute la vie Tout comme l’ailaitement.

Sauf pour certains cas critiques ou la vie de la mère est risque,
Tout comme Amelle, pour rien au monde je ne raterai cette expérience...”El Djannatou Tahta Akdam El Oummahat est bien dite” pour ce moment précieux si une mère meurt pendant l’accouchement tout le paradis serait a ses pieds.


Merci pour L’info Morjane.

Bonne Journée,

morjane
21/04/2005, 11h20
Bonjour,

Saïd, tu n'attireras pas mes foudres en tous les cas.
La femme a été conçu de telle manière à pouvoir enfanter, mais toute femme n'est pas forcèment maternelle et cette technique lui permettra d'enfanter sans contrainte. De même que certaines femmes sont stériles et là c'est un drame pour elles.
Par ailleurs, d'autres femmes se parent et s'emparent de cette particularité physiologique pour réclamer des prérogatives, par rapport à l'homme, liés a celà.
Mais l'éctogénèse est elle bonne pour l'enfant? Et sans l'avoir expérimenté et réalisé comment connaître les éventuels traumatismes et dégats que cela peut induire?

Cela sera d'autant plus difficile à vérifier car ce seront des traumatismes d'ordre psychiques pas physique car tout aura été programmé pour que l'incubation se passe de façon optimale .

Je partage aussi ton point de vue Thirga sachant que rien ne pourra remplacer les relation intra-utéro existant entre la maman et son enfant. Avec elle, il se promène et vit en parfaite harmonie. Elle lui parle et le berce, le caresse. Elle développe des relations et un apport que jamais le meilleur liquide amniotique de substitution lui apportera sans compter qu'avec cette technique l'enfant ne recevra aucun allaitement maternelle et on sait avec certitude qu'il contient des anti-corps que le lait de substitution ne pourra jamais remplacer aussi. Il faut penser à l'enfant et au devenir de l'enfant.

L'ectogénèse se fera pourtant car les moyens techniques et les avancées permettront de réaliser cette jonction qui manque. Actuellement, ce n'est qu'une question de temps.

Cordialement

Pocahontas
21/04/2005, 15h41
Nan faut pas déconner, y'a des limites quand meme, on peut pas accepter cela, le 1er berceau de l'enfant c'est le ventre de sa mère, ce sont des choses et des liens que nul ne peut meme les professeurs changeaient!!

Johndoe54
21/04/2005, 16h31
va dire cela aux femmes qui ne peuvent pas porter leur enfant !
En plus, c une simple évolution de la naissance in vitro sauf qu'il n'y a plus de mère porteuse ce qui évite certain problème car cette dernière refuse quelque fois de rendre le bébé !
Toutes les grandes inovations en médecine ont été sujet à des contreverses mais aujourd'hui nous somme bien contant que c techniques existes... c le cas de la greffe d'organes.

Pocahontas
21/04/2005, 17h03
ben moi je peux pas en avoir, c'est pas pour ça que si c'est méthode existait, je le ferais, jamais de la vie, y'a des limites à ne pas dépasser.

Demain on a qu'à inventer aussi des seins artificiels pour le bb tête autre chose que le teton de sa maman, mais où va-t-on ????? :rolleyes: :rolleyes:

Demain on verra aussi dans les supermachés, des bb à acheter aussi.

Demain on demandera un bb avec la beauté, l'intelligence...etc (de ce côté là, c'est déjà commencé)

Johndoe54
21/04/2005, 18h02
lol, faut pas trop exagérer... quoi que !!!! lol
pour le sein artificiel... on appel cela une tétine ! et les bibrons c aussi fait pour remplacer la mère ! lol :mrgreen: :lol:

Pocahontas
21/04/2005, 18h46
oui tu as raison j'ai oublié dans l'affaire les biberons et tétines, ça existe déjà ! :mrgreen: tellement j'étais hors de moi ;)

Diadème
21/04/2005, 21h57
Nan faut pas déconner, y'a des limites quand meme, on peut pas accepter cela, le 1er berceau de l'enfant c'est le ventre de sa mère

As-tu pensé à toutes ses femmes qui ne peuvent pas avoir une grossesse normale? A tous ces couples qui sont dans l'impossibilité d'avoir des enfants pour cause d'infertilité et dont le désir d'enfanter est plus fort que tout ? Mais voilà, ils vivent ce désir d'enfant avec un sentiment de culpabilité très lourd, à cause des interdits religieux en rapport avec la dite technique. Souvent pour ne pas dire dans la majorité des cas, ces couples sont déstabilisés par leurs interrogations éthiques, souvent religieuses mais parfois culturelles. Et à juste titre, c'est là le fond du problème...On est allé très vite et très loin vers l'infiniment petit, et dans des directions jusque-là inconnues. Ce faisant, on a créé un sentiment de vertige. En bouleversant des notions aussi insaisissables que celles de la vie ou de la personne humaine, on ouvrait un champ qui sort du domaine du médecin et qui est celui des valeurs.
C'est un problème éthique et moral qui est posé. La science avance-t-elle au même rythme que l'éthique et la loi ? La science n'est ni morale ni immorale : elle est neutre. Ce qui veut dire, en même temps, qu'elle n'est pas moralement infaillible. Les interdits sont d'ordre moral, pas technique. Tout dépend de l'usage qui sera fait de nos découvertes...La danger est justement les dérives que peuvent prendre de pareilles techniques…Mais il est aussi évident que pour l’avenir de l’homme, il faut en accepter le principe…S'il est possible de corriger les imperfections de la nature, si la recherche scientifique nous permet de mieux combattre la maladie, au nom de quoi devrions-nous refuser de le faire ?

Lilicha
21/04/2005, 22h21
au nom de la Nature !

rachid69
22/04/2005, 00h04
avec mes respets, ce n'est pas désagréable de réflichir, moi je ss croyant
et je pense que si dieu a voulu que cette femme n'aura pas d'enfants,
d'un autre coté, il ya des orphelins qui sont tout seuls dans ce monde
orrible et que si elle ressent vraiment le besoin d'avoir des enfants, elle le
peut !merci.

sentenza
22/04/2005, 08h30
Bonjour à tous,

Il est clair que cette technique de reproduction si elle voit le jour, changera radicalement les relations entre les parents et l'enfant.
Lors de la grossesse, dans le placenta, l'enfant entend des sons, et en particulier la voix de ses parents. Il se familiarise aussi avec l'odeur de se maman.
C'est une des raisons qui fait que l'enfant s'adapte vite à ses parents après sa naissance.
Quid de tout ça si l'embryon évolue en milieu artificiel ?
Cette méthode donnerait un autre sens à la vie, et l'être humain deviendrait - à mes yeux - un simple bout de viande que l'on reproduit en machine.
L'émotion de la naissance ne serait plus, la beauté de l'accouchement disparaîtrait.
Personnellement, je n'adhère pas.

Thirga.ounevdhou
22/04/2005, 09h16
La Science est une épée à deux extrémités, il faut savoir l’utiliser.

Diadème
22/04/2005, 12h51
Bonjour à tous!


Cela fait un certain nombre d'années que nous vivons les révolutions qui concernent la procréation médicalement assistée et le traitement de la stérilité du couple. La médecine a fait du chemin depuis le début de la contraception, les premières batailles sur l'IVG, celles de la conception in vitro, le diagnostic prénatal…Tout tournait autour de la femme, du couple, du désir d'enfant, de ses ambivalences et complexités.

N’est-il donc plus possible aujourd'hui de faire de la médecine et de la recherche en éludant les questions spirituelles ? A cause des progrès de la médecine, des gens se trouvaient confrontés à de véritables déchirements personnels. Les interdits religieux ou culturels frappant les nouvelles techniques de procréation médicalement assistée semaient le trouble dans les consciences de nombreux croyants. Bien sûr, la médecine peut aider à soulager ce malaise, mais il y a aussi un domaine qui n'est pas le sien, et où elle n'a pas à intervenir: c'est celui de la quête de sens. Et impérativement on ressent le besoin de mener sa propre réflexion sur les rapports de la science et de la religion, de la loi et de la morale. Cette réflexion est indispensable…Même si parfois elle ne nous avance à rien surtout que les savants et les religieux eux-mêmes ont toujours tâtonné sur les questions de la fécondation et du développement humain…Et l'histoire de la pensée religieuse montre que rien n'a été simple.

"L’acharnement" procréatif bute aujourd’hui contre un problème éthique très important, il se pose de façon lancinante avec la technique du diagnostic génétique préimplantatoire, à partir de l'analyse d'une cellule prise sur l'embryon in vitro et surtout avec le développement très inquiétant du clonage humain. Car il y a toujours cette peur devant la possibilité de se lancer dans une politique de purification génétique.

the_crow
22/04/2005, 13h01
Que Fais T-on Du Cote Psychologique? N'oublions Pas Que Bebe Aquiere Son Psy Deja Dans Le Ventre De Sa Mere. L'autre Aspect? C'est Tout Le Cote Hormonale, Car La Mere Aussi Profite De La Grossesse.
A Moins De Vouloir Transformer L'humanite En Androide? Moi, Je Prefere L'ancienne Methode, J'ai Vecu La Grossesse Et L'accouchement De Mon Enfant Avec Ma Femme Et Cela Nous A Rapprocher Encore Plus.

Pocahontas
22/04/2005, 14h00
@ Diadème

Dans la vie, faut accepter au plus profond de soi, qu'on ne peut pas tout avoir, même la chose la plus belle du monde.

C'est tellement beau quand une maman accouche, qu'on lui met son bb sur la poitrine, qu'elle pleure d'émotion car elle le sent, le voit pour la 1ère fois, et le papa aussi.

Le voir grandir dans un caisson, c'est horrible.

si des femmes ne peuvent pas, comme moi, on s'y résout, c'est la vie, on ne peut rien y changer, y'a les adoptions y'a tellement d'orphelins ou les mères porteuses.

si ce genre de procédés existaient, ça serait la fin et le début à des techniques scientiques qui cotoieront notre vie à jamais. Meme les femmes qui peuvent enfanter, elles le feront de peur de prendre des kilos, de peur des douleurs, etc... donner la vie ce sont les douleurs aussi, c'est pas que le bonheur ou le fait qu'on peut tout avoir sur un claquement de doigts, c'est aussi la douleur de ne pas avoir d'enfants, ça fait partie de la vie aussi.

angelof975
22/04/2005, 14h12
@Morjane
quels seront leurs émotions, leurs parts d'affectivité
Tu touches là à mon avis le problème essentiel, un enfant n'est pas seulement nourrit et remué dans le ventre de sa mère, il VIT avec sa mère, cad il RESSENT les émotions de sa mère, la joie, la tristesse, le bonheur, la colère, la peur. Et dans un caisson, j'ai peur qu'on ne "frabrique" des BB insensibles, des êtres humains incapables de vibrer émotionellement. :sad:

Je suis choqué qu'on puisse même penser à élaborer de telles technologies. Il y a tant d'enfants abandonnés sur notre terre, qui ne demanderaient qu'à être adoptés, qui ne demandent qu'à recevoir de l'amour.

Pocahontas
22/04/2005, 14h25
Excellent Angel! tu as tout dit!

Diadème
23/04/2005, 11h28
Je suis tout à fait d'accord avec tout ce qui a été dit et je ne comprendrai jamais qu'une femme sans tare et en parfaite santé ait recours à ce moyen pour procréer juste par un souci d'esthétisme…Garder un ventre plat, des seins fermes et un corps d’éphèbe.
Y a t il plus gratifiant et merveilleux qu'une femme enceinte? Indiscutablement la relation foeto-maternelle pendant la gestation est d'une importance capitale pour le sentiment de maternité qu'éprouvera la future mère mais aussi pour le développement du fœtus. Personnellement, je ne peux avoir un avis tranché. Par contre, j'exprime une peur presque morbide si de telles techniques tomberaient un jour entre des mains malveillantes…J'exprime aussi un grand espoir pour ceux et celles qui en ont besoin. Il y a des femmes qui ont subi des hystérectomies totales, d'autres qui présentent des pathologies médicales très lourdes qui contre-indiquent toute grossesse, hélas elles sont nombreuses. Beaucoup parmi elles ne veulent pas recourir aux femmes porteuses, car là aussi il y a problème : qui est la véritable mère? Celle qui a donné son ovule ou bien celle qui a porté le bébé neuf mois durant? Cette mère porteuse ne sera-t-elle pas déchirée lorsqu'elle se séparera de "son enfant"? Bref, je pense que chacun a le droit de choisir ce qui est conforme à sa vision des choses.
Mais qu'on le veuille ou non ces techniques existent et le progrès de la médecine ouvre des perspectives énormes et vertigineuses qui vont changer radicalement la notion de la maladie et la thérapeutique. Il ne s'agit pas aujourd'hui d'être pour ou contre, car cela ne peut empêcher la machine qui est déjà en marche, mais plutôt de comprendre la compatibilité entre la science, la morale et l'éthique. Et, peut-être, essayer de baliser un tant soit peu le terrain pour qu'il n'y ait jamais de dérive.

maitre du monde
23/04/2005, 13h51
Merci Morjan pour ce sujet pationnant.
en fait en lisant ton message, j'ai pas pu m'enpeché de faire le paralelle avec un livre d'amine maalouf "premier siecle aprés béatrice" dans ce livre, des savants decouvre des pilulles qui, prise par les femmes, leur permettenet d'avoir des enfant de sexe masculin (avec 100% de chance).

Imaginer le fontasme de million de gens a traver des centaine d'année devenu réalité (la possibilité de choisir le sex de son enfant).
L'auteur par la suite imagine ce qu'advient de ce monde ...

Je sait ce livre n'est qu'un fiction,
mais je me suis retrouvé a essayer d'imaginer ce qui se passerai si un tel procedé de procréation devenait réalité (c-à-d, que ca serai un procédé qui marcherai bien, sans complication, ni probleme majeur de santé)

bah, au depart je me suis dit, que tant que les femme auront le choix ca sera pas un grand probleme, ensuite je me suit imaginé des patrons d'enreprise qui, non content de voire leur employé (femmes) partir en congé matérnité, leur imposerai ( de facon meme subtil) de choisir la methode non naturelle,les femmes qui travaillerai n'auraient plus le choix !!!!!

On peu aussi imaginé que puisque une femme pourrait avoir des enfant sans risque, la securité sociale pourrai dire que le choix d'avoir un enfant de facon naturelle et un luxe (comme une opperation de chirurie esthetique) et de ce fait n'aidrai plus ces femme la !!

Pire encore, on pourra considéré que le choix d'avoir un enfant de facon naturelle serai vu comme un acte dangereux, et si jamais une femmes s'opstine a voir un enfant de facon naturelle, si il arrive quoi que ce soit a l'enfant on le lui reprochera toute sa vie ....

en claire tout ceci releve de l'ethique et si la scinece et la technologie font pas mal d'avancé, il en absolument pas de meme de l'ethique humaine.
Dennis Gabor, Prix nobel de physique, disait que :

"La <pretendu> civilisation occidentale est fondée sur le succée extraordinaire de l'union entre science et technologie, mais d'un point de vu spirituelle, elle est fondée paratiquement sur rien"

c'est pour cela que je pense que pour certain chose, il faudra les mettre dans une boites bien fermé, en attendant que l'humanité murisse.

Mias je sait qu'il y aura toujour des dénommé Pandore, qui, en pretextant que l'on ne peut pas arreté la science, ou par simple curiosité ouvrirons cette boite. et dés lors ca sera trop tard et on se retrouvera a essayait de limité les degats ...

Salut a tous.

Diadème
23/04/2005, 15h08
Je sait ce livre n'est qu'un fiction, mais je me suis retrouvé a essayer d'imaginer ce qui se passerai si un tel procedé de procréation devenait réalité

Ce n'est plus une fiction ni un fantasme Monsieur Maître Du Monde. Choisir le sexe de son enfant est devenu, depuis peu, une réalité patente.

maitre du monde
23/04/2005, 15h32
ah bon, mais je croyait que ce n'etait pas encore au point !!! :confused:
merci "Diadème".

J'ai trouveais ce lien sur internet a propos de ce procedé, il commernce par parlé de choisir le sexe de son enfant et ensuite l'article bifurque sur des aspect economique (le prix, industrie de la fertilité !!!). :sad:

Je suis convencu que l'humanité n'est pas assé avance (spirituellement) pour certain decouverte technologique ou scientifique !!!

Salut.

Diadème
23/04/2005, 15h40
Pas de quoi mon ami…La réalité est que ce procèdes encore fantaisiste il y a quelques années est maintenant avéré…seulement le taux de réussite n’est pas encore à 100%...bien sûr ce n’est pas une pilule mais un choix dans le régime alimentaire de la femme qui doit prendre, selon qu’elle souhaite un garçon ou une fille, des aliments qui apportent un certain nombre de sel minéraux et oligo-éléments selon un équilibre bien déterminé..

maitre du monde
23/04/2005, 15h50
désolé j'ai oublie de donnée le lien dans mon précedent message
le voila (http://www.transfert.net/a9181)

mais tu sait diadem, dans le lien il s'agit de procédé de selection (on selectionne les spermatozoide) et ca donne parrait-il 76% de chance d'avoir des enfant mal, et 91% pour les filles.

pour la methode avec regime alimentaire, tu croit vraiment que c'est vrai, il m'a semblé entendre parlé a la télé, mais c'etait dans un emission du genre "tele matin" je me méfit un peu :-)

salut.

Cookies