PDA

Voir la version complète : l’heure des transferts


mouh21
09/06/2007, 21h25
Leverkusen fait la bonne affaire
Mais le Bayern n'est pas le seul à avoir débuté son recrutement. Le nouveau champion d'Allemagne a lui aussi enregistré sa première recrue en la personne de Yildiray Bastürk. L'international turc rejoint le VfB Stuttgart après trois saisons au Hertha Berlin. Prêté cette saison par l'Olympique de Marseille, l'Argentin Christian Gimenez, lui, s'est engagé définitivement avec le club de la capitale. Auteur d'un seul but en 21 rencontres en France, l'attaquant a retrouvé son instinct de buteur - et le chemin des filets - à 10 reprises outre-Rhin.

A Leverkusen, le Bayer attend beaucoup du Grec Theofanis Gekas, meilleur buteur de Bundesliga, qui arrive en provenance de Bochum. La difficile mission de sa succession à Bochum revient au jeune Slovaque Stanislav Šesták, 24 ans, fraîchement débarqué du MSK Zilina. L'Eintracht Francfort enregistre de son côté la signature du Japonais Junichi Inamoto, qui quitte Galatasaray et retrouve son compatriote Naohiro Takahara sur les bords du Main. Enfin, le Hambourg SV a obtenu le transfert de l'Egyptien Mohamed Zidan, dont les 13 buts en 14 matches depuis le début de l'année 2007 n'ont pas suffi pour sauver le FSV Mayence de la relégation.

Manchester prend l'accent portugais
En Angleterre, où les transferts sont généralement aussi nombreux que spectaculaires, c'est le champion en titre qui a attaqué le plus fort. En l'espace d'une semaine, Manchester United a non seulement enregistré le retour au pays d'Owen Hargreaves, l'international anglais du Bayern Munich, mais également les renforts de deux des joueurs les plus prometteurs de la planète football. Convaincus par la réussite de Cristiano Ronaldo, les Red Devils ont de nouveau fait leur marché au Portugal en enrôlant l'international Nani, 21 ans, du Sporting Lisbonne, et le Brésilien Anderson, 19 ans, du FC Porto.

Dauphin de Manchester en Premier League, Chelsea s'est lui aussi tourné vers Munich pour renforcer son effectif. Déjà riche de Didier Drogba, Arjen Robben et autre Andriy Shevchenko, la ligne d'attaque des Blues comptera la saison prochaine sur le Péruvien Claudio Pizarro, qui quitte la Bundesliga après huit ans et la bagatelle de 100 buts inscrits pour le Werder Brême puis le Bayern. Autre recrue des Londoniens, le milieu de terrain Steve Sidwell, 24 ans, qui est pour beaucoup dans la surprenante huitième place obtenue par Reading, promu dans l'élite la saison dernière.

En attendant de grands noms dans les semaines qui viennent, Arsenal et Liverpool commencent leur recrutement en douceur. Si les Gunners n'ont pour l'heure enregistré que l'arrivée du gardien de buts polonais Lukasz Fabianski (Legia Varsovie), les Reds se sont attachés les services de l'attaquant ukrainien Andriy Voronin (Bayer Leverkusen), ainsi que des jeunes Lucas Leiva, capitaine de l'équipe U-20 brésilienne et finaliste de la Copa Libertadores avec Gremio, et Matthew Taylor, le défenseur de Portsmouth, auteur de huit buts cette saison dont une fantastique frappe de 42 mètres contre Everton.

Le Pompey de Harry Redknapp compensera la perte de son prodige avec les arrivées des expérimentés Sylvain Distin (Manchester City) et Hermann Hreidarsson (Charlton), et du Ghanéen Sulley Muntari, milieu offensif de l'Udinese. Jamais avare en nouvelles recrues, Bolton a déjà officialisé les arrivées du Suisse Blerim Dzemaili (FC Zurich), du Français Gérald Cid (Bordeaux) et de l'Anglais Jlloyd Samuel, qui défendait les couleurs d'Aston Villa depuis 1998.

Ayant attendu la dernière journée pour assurer leur maintien en Premier League, Wigan et West Ham ont été plus prévoyant en ce qui concerne leur recrutement. Si Les Latics n'ont pas du débourser le moindre centime pour Antoine Sibierski et Titus Bramble, tous deux en fin de contrat avec Newcastle, les Hammers ont dépensé 7 millions de livres (10,5 millions d'euros) pour arracher Scott Parker aux Magpies. Une somme aussitôt réinvestie pour attirer à Saint-James Park Joey Barton, de Manchester City, et l'Australien Mark Viduka, de Middlesbrough.

Notons enfin le passage du tout jeune Gallois Gareth Bale (17 ans) de Southampton à Tottenham, et les premières recrues du promu Birmingham City, Fabrice Muamba, définitivement transféré d'Arsenal après un prêt d'une saison, et Stuart Parnaby, qui quitte Middlesbrough après sept ans de fidélité.


La Liga perd un monument
En Espagne, il faudra sans doute attendre la fin de la Liga pour voir les clubs s'agiter, mais le Real Madrid a d'ores et déjà entamé la préparation de la prochaine saison en engageant le solide défenseur Christoph Metzelder, pilier du Borussia Dortmund depuis 2000, et troisième de la dernière Coupe du Monde de la FIFA sur ses terres. L'autre club de la capitale, l'Atletico Madrid, a jeté son dévolu sur le milieu de terrain brésilien de Santos, Cléber Santana. Majorque pourra de son côté compter sur le renfort de l'Argentin German Lux, de River Plate, pour garder ses buts l'an prochain.

Une autre chose est sûre en Espagne, la Liga va perdre l'un de ses monuments à la fin de la saison. Après 11 ans de bons et loyaux services dans les rangs des Merengues, le Brésilien Roberto Carlos ne portera plus le numéro 3 du Real Madrid. Après avoir remporté, entre autres, 2 Coupes Intercontinentales, 3 Ligues des champions et 3 championnats - en attendant un éventuel quatrième sacre dans les prochaines semaines -, le champion du monde portera le maillot de Fenerbahçe, où il jouera sous les ordres d'une autre légende auriverde, Zico.

Un peu plus à l'ouest d'Istanbul, en Grèce, il est aussi question de légende brésilienne. Après avoir brillé sous les couleurs de l'Olympiakos Le Pirée durant trois saisons, Rivaldo s'est engagé pour le grand rival de l'AEK Athènes.

Enfin, certains des mouvements les plus spectaculaires pourraient cette année venir des Etats-Unis. Les Los Angeles Galaxy avaient frappé un grand coup en annonçant le recrutement de David Beckham dès le mois de janvier. Les fans de soccer et de coupes de cheveux excentriques ne devraient pas être déçus puisque, en plus du Spice Boy anglais, ils verront le Portugais Abel Xavier, ancienne gloire du Benfica, d'Everton ou de l'AS Rome, enfiler le maillot du club californien. Les Chicago Fire, eux, vont pouvoir admirer le sens du but et la technique du Mexicain Cuauhtémoc Blanco. Le spectacle devrait être au rendez-vous dans la MLS...

source : la fifa

Cookies