PDA

Voir la version complète : Les intérêts, une problématique controversée


Orientis
25/06/2007, 11h06
Toujours à la recherche d'une explication claire, le paiement des intérêts dans le cadre d'un emprunt à la banque est permis par les uns et interdit par les autres.
J'ai eu au téléphone, l'imam de la mosquée de Paris pour tenter d'y voir plus clair. Aucune explication claire et précise ne m'a été donné. Je ne peux que regretter cet état de fait. Il me dit que c'est interdit, mais que si j'en ai vraiment besoin, je pouvais le faire. Le brouillard est donc totale...

Voici ma question, je vous demanderais de me répondre très précisément s'il vous plaît:

Qu'elle est le verset qui interdit l'emprunt et de payer des intérêts ensuite?

Attention, je ne parle pas de hadith, mais bel et bien du Coran auquel j'accorde une confiance totale.

Merci.

btp50
25/06/2007, 13h21
Attention, je ne parle pas de hadith, mais bel et bien du Coran auquel j'accorde une confiance totale.
Il n'y a aucune raison de mettre en doute les hadiths puisqu'ils decoulent du coran.
Si quelqun donne un hadith concernant l'usure on peut faire confiance comme s'il s'agit du coran.

Mohamed_Rédha
06/07/2007, 23h44
Salam tlm,

بسم الله الرحمن الرحيم : " يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ اتَّقُواْ اللَّهَ وَذَرُواْ مَا بَقِيَ مِنَ الرِّبَا إِن كُنتُم مُّؤْمِنِينَ " صدق الله العظيم
Une Traduction : 2.278 : Ô les croyants ! Craignez Dieu; et renoncez au reliquat de l'intérêt usuraire, si vous êtes croyants.


C'est très clair, les intérêts ou la Fayda ou le loyer de l'argent, est Haram c-à-d : interdite :1:. C'est même un des sept péchés capitaux (El Kaba'ir).
Même si la Riba est répandue dans l'économie mondiale, elle n'est pas tolérée en Islam.

بسم الله الرحمن الرحيم : " الذين ياكلونالربالا يقومون الا كما يقوم الذي يتخبطه الشيطان من المس ذلك بانهم قالوا انما البيع مثلالرباواحل الله البيع وحرمالربافمن جاءه موعظة من ربه فانتهى فله ما سلف وامره الى الله ومن عاد فاولئك اصحاب النار هم فيها خالدون " صدق الله العظيم
Une Traduction : 2.275 : …Cela, parce qu'ils disent : "Le commerce est tout à fait comme l'intérêt" Alors que Dieu a rendu licite le commerce, et illicite l'intérêt. …

Les intérêts dans notre pays sont tout à fait tolérés, c'est même le gagne pain des banques, qui "prennent" l'argent de la Banque Centrale avec taux d'intérêt pour le "redistribuer" aux entreprises et les particuliers avec un taux supérieur. La différence des taux représente la marge bénéficiaire de la banque. Et avec ça l'Etat "pense" promouvoir le développement. C'est plutôt de la dilapidation légale des fonds publics.

Les achats par facilité sont clairement identifiés comme de la Riba. Et si Dieu nous a interdit la Riba c'est qu'elle est très néfaste.

cactusdekabylie
07/07/2007, 01h54
Si ça peut t'éclairer !!



Allah ta^ala dit ce qui signifie : "Et Allah a rendu licite la vente et interdit le gain usuraire". [sourat Al-Baqarah / 275]

La sorte de gain usuraire dont l'interdiction est la plus forte, c'est le prêt usurier (riba l-qard) qui est tout crédit pour lequel il est posé une condition entraînant un profit pour le créancier seul ou pour lui et l'emprunteur.

Mais selon le Moujtahid de l'école hanafite, Mouhammad Ibnoul Hassan ach-Chaybaniy, [qui fut l'un des deux plus grand élève de l'Imam Abou Hanifah] le gain usuraire est permis au musulman selon des conditions :


- Le gain usuraire a lieu en terre non-musulmane
- La personne avec qui a lieu le contrat est non-musulmane
- Le musulman est le gagnant dans le contrat[/list:u]

Il a été rapporté par le successeur [tabi^iy] Makhoul que le Prophète :Salla l-Lâhou ^alayhi wa Sallam: a dit dans le sens : "L'interdit concernant le gain usuraire n'a pas lieu entre les musulmans et les habitants non musulmans en une terre de non Islam".

Ceci est un des arguments avancés par les hanafites pour déclarer le gain usuraire en terre non musulmane [avec les conditions énoncées précédemment] comme licite.

Cookies