PDA

Voir la version complète : Fiscalité et kabylie ou l'odieux ethnicisme !


Page : [1] 2 3

superted
16/03/2005, 21h45
encore un sujet sur la kabylie ?? rassurez vous apres je parlerais d'autre chose !

mais je tiens à attirer votre attention sur des faits pour le moins choquant !
sur la base de chiffres qui selon toute vraisemblance sont justes, nous constatons que la "region" de kabylie a été et est peut-etre toujours victime d'un racket fiscal audieux !


"...Cette lourde imposition et l’absence de meilleures conditions politiques et sécuritaires ne peuvent pas créer un dynamisme économique à même d’attirer les investisseurs. Nos interlocuteurs trouvent anormal que la wilaya de Tizi Ouzou verse plus d’impôts qu’elle ne reçoit en termes de subventions. Classée zone déshéritée, Tizi Ouzou participe à raison de 10% du budget de l’État. La wilaya de Tizi Ouzou, en terme de chiffres, participe avec plus de 170 milliards en imposition fiscale, alors que son budget d’équipements et de fonctionnement c’est à peine s’il dépasse les 100 milliards....Même l’engagement du wali de Tizi Ouzou pris, lors d’une rencontre de l’observatoire de l’investissement en avril dernier, pour sensibiliser le Chef du gouvernement concernant les préoccupations des opérateurs privés et publics, a fondu comme neige au soleil. "Quand des zones d’activité ne sont pas viabilisées, quand les routes sont barrées à cause des émeutes répétitives, il n’y a pas de place à l’investissement. Nous avons été fortement pénalisés ces trois dernières années", avoue un industriel qui requiert l’anonymat. Ce dernier a été contraint de délocaliser son entreprise pour ne pas mettre la clef sous le paillasson. Et il n’est pas le seul à avoir "déménagé" en dehors de la wilaya de Tizi Ouzou. Ils ont subi de terribles manques à gagner. Mais leur départ vers d’autres wilayas (Alger, Blida et Boumerdès la plupart des cas), a laissé des bataillons de nouveaux chômeurs sur le carreau. Une situation qui a généré de nouveaux comportements sociaux. Le tout est couronné par un pourrissement "ambiant" auquel pousse vulgairement le pouvoir pour des visées bassement politiciennes...."

(source : le matin 17/11/03)


j'aimerais savoir ce que vous en pensez, d'avance merci pour les contributions serieuses.

superted
16/03/2005, 21h50
ferhat meheni que l'on peut ne pas aimé avait declaré à algeria-watch :

"Croire que c’est le Trésor qui nourrit la Kabylie est une hérésie. La contribution de la Kabylie à la fiscalité nationale est la plus importante de toutes les régions. Le taux de recouvrement en Kabylie avoisine les 100 % alors qu’ailleurs c’est déjà un record d’atteindre les 25 %. En 2000, les wilayas de Tizi Ouzou et de Béjaïa ont versé au Trésor 18 milliards de dinars. Et quelle est la part qui leur a été retournée? 300 millions de dinars par wilaya. Faites le compte! […]"


peu importe que ce soit lui qui l'ait dit ! là encore ces chiffres meme si ils sont à examiner semblent confirmer ce que dit la chambre de commerce djurdjura !


important :
j'espere que personne ne deviera le sujet vers une polemique tournant autour du mak et de ce genre de truc ! je connais des personnes de profil algeriannistes qui font le meme constat ...

superted
16/03/2005, 22h09
Marasme et désinvestissement
Les temps sont durs en Kabylie
Le jeudi 20 février 2003.

Il n'existe qu'un seul Office de promotion de l'investissement (OPI) en Algérie. Créé en 1990, il se trouve dans la wilaya de Tizi Ouzou. De même qu'un observatoire de l'investissement, mis en place en mai 2000. Ainsi qu'une cellule de suivi de l'investissement, créée en novembre de l'année dernière.
Ces structures ne sont que la deuxième génération des instruments mis en place par les autorités successives de la wilaya de Tizi Ouzou pour promouvoir l'investissement et garantir la relance économique, c'est-à-dire la création de richesse et d'emploi.
Précédemment, l'on a vu naître l'Office de gestion des zones d'expansion touristique (Ogzet), dissous en 1992, quelque temps après lui avoir construit un siège en préfabriqué. Quant à l'Office de gestion des zones d'activité (OGZA), il a simplement pris la nouvelle dénomination de l'OPI. A cette inflation de sigles a été bien entendu ajouté le Calpi (Comité d'assistance, de localisation et de promotion de l'investissement), qui, il est vrai, existe dans toutes les wilayas du pays depuis 1994. Quel est le bilan de ce formidable dispositif d'établissements et d'administrations dont le point commun est la volonté de favoriser la création de l'emploi et de la richesse ? Le Calpi livre le bilan de ses activités. Depuis sa mise en place en 1994, ce comité, présidé par le secrétaire général de la wilaya et regroupant les membres de l'exécutif concernés par le secteur économique, a reçu au total 1021 dossiers d'investissement. En bout de course, le nombre de PME-PMI créées est de 26, duquel il faut soustraire au moins une « entreprise », puisqu'il s'agit d'un simple centre commercial. Un projet sur quarante est donc arrivé à la mise en service effective. Il faut noter que la moitié des projets déposés a été classée sans suite.

Les chiffres de l'administration
Sur les 1021 dossiers desquels le Calpi a accusé réception, 971 ont été examinés, 429 ont reçu l'agrément et 472 ont été rejetés. A noter que 43 projets relevant du secteur du tourisme ont été mis en instance, en attendant le transfert des terrains d'assiette situés en zone d'expansion touristique au profit de l'Agence nationale de développement du tourisme (ANDT). Cette agence a engagé, nous a-t-on indiqué, des bureaux d'études pour l'aménagement d'une partie de ces zones, qui sont au nombre de huit dans la wilaya de Tizi Ouzou.
Toutes côtières, les ZET sont aujourd'hui, treize ans après leur délimitation dans un décret officiel, vierges de toutes infrastructures à vocation touristique, mais touchées en revanche par le phénomène des constructions illicites.
Le Calpi indique que les 26 projets qui ont vu le jour ont permis la création de 1184 emplois. Ce dernier chiffre reste « théorique », puisqu'il s'agit du décompte effectué sur les fiches initialement déposées par les promoteurs. Entre les données prévisionnelles mentionnées dans les dossiers et la réalité de l'activité, il y a en général une différence assez sensible. Ce phénomène de décalage s'explique par le fait que les opérateurs ont conscience que l'administration est plus prompte à donner son agrément à un projet où la promesse de création d'emploi est significative. L'OPI, qui a reçu 19 entreprises dans ses zones d'activités, n'annonce approximativement que quelque 200 emplois créés. Les 429 projets qui ont reçu l'agrément du Calpi promettent, à titre indicatif, la création de 12 253 emplois. Le coût global de ces projets est de 80 milliards de dinars. Leur répartition par secteur d'activité montre une prédominance pour l'industrie (254 projets), 39 relèvent de l'agriculture, 25 du tourisme et de l'artisanat (hors ZET), 39 du BTPH, 52 projets du commerce, et 20 sont classés dans le chapitre « autres services », qui peut être de la promotion immobilière ou autre créneau à forte plus-value. La même répartition est observée dans les unités opérationnelles. Sur les 26 dénombrées, 23 relèvent du secteur industriel, lui-même dominé par l'agroalimentaire, deux unités classées dans l'agriculture (huileries), et le centre commercial qui a pu convaincre de son opportunité le comité technique de la wilaya. La mission principale de ce dernier est l'affectation du terrain devant accueillir le projet de réalisation. Ainsi, pour les 429 agréments délivrés, il y a eu 320 affectations dans les zones d'activité acquises par l'OPI, 30 dans des terrains domaniaux, 70 en zones d'activité communales, gérées par les agences foncières, et 6 dans les terrains appartenant à l'Urbab, basée à Blida mais possédant des terrains à Tizi Ouzou.
Le Calpi ne manque pas de noter dans son bilan que 45 entreprises sont en cours de réalisation, sans pouvoir donner le taux d'avancement des travaux.

D'annulations en désistements…
Elles sont toutes du secteur industriel, 45 projets en cours de réalisation sur 429 qui ont reçu l'agrément du Calpi, avec affectation de terrain, cela représente le taux très faible de 10 % de mise en route des investissements. Créé en 1990, en activité depuis 1992, l'OPI (statut Epic, établissement public à caractère industriel et commercial), dont le conseil d'administration est présidé par le wali, est encore en train de chercher les milliards nécessaires à la viabilisation (eau, route, énergie, téléphone) des dix zones d'activité (1,5 million de m2) acquises auprès des Domaines, 259 investisseurs potentiels ont signé des contrats de réservation des terrains d'assiette, 156 dossiers de permis de construire ont été déposés, 108 délivrés, et 75 projets sont en cours de réalisation, 19 entreprises sont entrées en activité, à tendance agroalimentaire, et une moyenne de dix postes d'emploi chacune. Les 259 promoteurs, qui ont « maintenu l'idée d'investir », promettent de créer au total 6200 emplois. Les 15 milliards de centimes engrangés par l'office dans la cession de terrains aux investisseurs ont été injectés dans les travaux de viabilisation des zones d'activité. Les banques refusent poliment les demandes de financement, n'ayant pas l'habitude d'accorder des crédits pour la réalisation des amenées de réseaux primaires sur des terrains nus.
La wilaya, qui a créé l'office, a débloqué une seule subvention, consistant en la réalisation du siège de l'établissement en 1992. Le programme national de réhabilitation des zones industrielles, engagé en 1999, a alloué à l'OPI deux enveloppes de deux et trois milliards de centimes comme soutien aux travaux ayant eu lieu dans les zones de Oued Aïssi et Draâ Ben Khedda. Contribution modeste, si l'on considère les budgets nécessaires pour rendre ces zones en état de recevoir des installations industrielles. Le directeur de l'OPI regrette l'attitude qui a prévalu pendant dix ans au niveau des instances pouvant faciliter la tâche qui a été assignée à cet organisme. « Elus et administration ont toujours considéré l'OPI comme un opérateur économique, nous invitant à trouver nous-mêmes nos financements, alors que nous ne sommes qu'un instrument mis en place par les autorités pour promouvoir l'investissement. Il y a eu un directeur d'exécutif (DPAT) qui m'a déclaré préférer viabiliser un bout de village que réaliser un réseau pour une zone industrielle. » Résultat, il est arrivé que l'office achète un terrain au prix fort (2500 DA/m2) pour bâtir un réservoir d'eau dans la zone de Draâ Ben Khedda, une tâche qui aurait pu relever des services déconcentrés de l'Etat. Y a-t-il des perspectives de déblocage de la situation ? Oui, selon Ould Rabah. « La cellule d'appui à l'investissement nous a récemment demandé de déposer des fiches techniques concernant l'ensemble de ces zones, afin de demander les budgets nécessaires », a-t-il dit. Le wali se serait engagé à défendre ces requêtes au niveau des autorités centrales. En attendant cette bouffée d'oxygène du gouvernement, les opérateurs ayant signé des contrats de réservation font du surplace et n'engagent aucun dinar sur des terrains qui ne leur paraissent pas accueillants. « Je pourrais résilier la moitié de ces contrats, si l'on appliquait les dispositions des cahiers des charges », fait remarquer le responsable de l'office, qui indique que 174 projets ont été déjà annulés (désistements, résiliations). Le bilan de ces dix années de promotion de l'investissement peut se résumer au fait d'avoir « acquis des zones d'activité, les préservant de la spéculation et du détournement, et d'avoir assaini l'aspect juridique » M. Medjkouh, lui, refuse de regarder vers l'avenir.
C'est le présent qui le préoccupe. Il est président de la Chambre de commerce et d'industrie du Djurdjura (CCID). « La promotion de l'investissement, c'est l'avenir. A présent, on est face à un phénomène de désinvestissement. Les opérateurs sont en train de réduire leurs activités ou de partir. Ils délocalisent leurs entreprises et libèrent les travailleurs. Nous voyons de plus en plus de locaux professionnels vides de toute activité.
La délocalisation a concerné une dizaine d'entreprises, et environ 1450 emplois ont été perdus », nous a déclaré le président de la Chambre de commerce et d'industrie. Il précisera que le contexte actuel, lié à l'environnement social, n'a fait qu'« accentuer une situation prévalant antérieurement, marquée par le manque d'infrastructures de base dans les zones d'activité, dont certaines sont devenues un repoussoir à l'investissement ». Les grands bénéficiaires de ce transfert d'activité sont les wilayas d'Alger et de Boumerdès, souligne M. Medjkouh. L'unique opérateur dans le secteur de l'électroménager dans la wilaya de Tizi Ouzou a transféré l'essentiel de ses activités vers Alger.
ElWatan 17/02/03

superted
16/03/2005, 22h11
pendant ce temps le journal "l'expression" disait que la kabylie allait beneficier de 2 milliards de dollards ds le cadre de la relance economique !

en deux temps la relance economique correspond (d'apres la presse) à 18 milliards de dollaards ! (7+11)

Aigle-de-nuit
17/03/2005, 09h52
Et si demain la Kabylie réclame son indépendance?

Cette région ignorée par le gouvernement central d'Alger doit effectivement multiplier ces actions et ses voix déjà nombreuses qui exigent une indépendance de l'Algérie.

A Alger, la junte militaire n'avait rien entrepris pour doter la région d'infrastructures de base à l'instar d'autres régions, qui malgré les lacunes et les insuffisances lisibles à l'oeil nu, sont de loin meilleurs que la région de Tizi Ouazzou ou la vie des habitants est indecente et précaire.

L'Algérie des milliards de dollars annuels comme rentrée de gaz, a du mal a doter cette région de ce qui pourrait constituer une vraie locomotive de son développement, avec un programme réfelechi et réalisable. Mais tout celà semble avoir été orchestré par les dirrigeants d'Alger.

En tout cas, les amis de l'observatoire Kabyle, peuvent compter sur l'aide et le soutien de tous les hommes libres au Maroc, pour faire valoir leur droit et faire en sorte, qu'ils ne restent sujets à aucune discrémination, ou exclusion.

Si l'Algérie est aux algeriens, les kabyles doivent à mon sens etre traité de manière equitable. Autrement, une indépendance ne peut leur être que bénefique.

Alors luttons pour l'indépendance de la Kabylie.

et tjs lumière

Thirga.ounevdhou
17/03/2005, 10h30
encore un sujet sur la kabylie ?? rassurez vous apres je parlerais d'autre chose !ll
la Kabylie, mérite plus d’un topique, elle mérite toutes notre attention.
Vous pouvez parler de ce que vous vouliez et continuer a en parler tant que vous respectez les règles du Forum.


Ce n’est pas une ville industrielle, pas de ressources, pas de tourisme…
Je ne connaissais pas ces chiffres, mais c’est tout de même remarquable et inconcevable que la participation soit de 10% du budget de l’etat et qu’elle verse plus d’impôts qu’elle ne reçoit en termes de subventions.


Cette région ignorée par le gouvernement central d'Alger doit effectivement multiplier ces actions et ses voix déjà nombreuses qui exigent une indépendance de l'Algérie.
Que voulez vous dire par Indépendance ? est ce une solution ?
Je ne pense pas les habitants de tiziouzou sont aussi des Algériens et ont le droit a ses biens ne se trouvant pas sur le territoire de la wilaya, il faut plutôt multiplier ces actions et ses voix pour revendiquer les droits, faire partie du tout et être traité de manière équitable comme vous dites.

marin
17/03/2005, 10h39
si tu savais le nombre de kabyles morts pour que l algerie soit independante tu ne viendrais pas distiller ton venin separatiste-je suis kabyle et donc 100% algerien-tes conseils sont mal venus pour me parler d independance de la kabylie le marocain libre que tu pretends etre devrait commencer par liberer les enclaves ceuta mellila et le rocher persil et il est certain que si ces enclaves se trouvaient en kabylie il yaurait longtemps que l occupant espagnol aurait choisi la valise et le cerceuil-
si la kabylie paie beaucoup d impots c est qu elle gagne beaucoup d argent

superted
17/03/2005, 12h18
marin,

1/ il n'est pas question du l'independance de la kabylie mais de son anormale imposition !

2/ tu dis qu'elle paye bcp parce qu'elle en gagne bcp !!! pourquoi tous les jeunes la quitte ds ces cas là ??? elle gagne de l'arent grace à l'esprit d'initiative kabyle. les kabyles sont ceux qui créé le plus d'entreprise, mais quand on voit qu'elle donne deux fois plus qu'elle ne recoit là on peut se poser des questions !

3/ il ne suffirait de pas grand chose pour son decollage economique ! amenager les zones d'activité et les zones industrielles ! boutef a fait le tour de l'algerie et a distribué des sommes d'argent colossale mais toujours rien pour la kabylie !

4/ on parl ds la presse de 2 milliards de dollards pour la kabylie !!! franchement ce chiffre est revoltant pour deux raisons :
- la kabylie n'a encore rien percu !
- ca couterait 30 fois moins pour la faire decoller economiquement !

5/ moi j'en conclu qu'il y a une volonté politqiue de maintenir la tete des kabyles sous l'eau !

6 / le resultat est simple : les kabyles investissent ds l'ouest et sur alger ! ou alors ils partent en france !!!


7/ au lieu de polemiquer qu'en penses-tu ?

amelle
17/03/2005, 12h26
6 / le resultat est simple : les kabyles investissent ds l'ouest et sur alger ! ou alors ils partent en france !!!

Je ne pense pas que ce soit à cause de la fiscalité puisque c'est la même à Tizi ou Alger ou Oran, il y a surement des raisons plus commercial comme l'instabilité politique.

Il n'y a pas d'impots locaux en Algérie ou de zone franches qui pourrait faire la difference, la seule zone qui a été décidé d'être franche serai quelque part du coté de Jijel et je ne suis pas sure quue ce projet à été abouti.

Si probleme de fiscalité il y a, et je pense qu'il y en a un effectivement il ne concerne pas seulement la kabylie, c'est incroyable ta volonté a chaque fois de differencié les kabyles des reste des algériens heureusement qu'en kabylie tout le monde ne pense pas comme toi la preuve les commerçant qui investisse en dehors et les kabyles qui habitent dans les autre régions et qui sont tout autant nombreux que ceux qui vivent en kabylie.

Han
17/03/2005, 12h30
5/ moi j'en conclu qu'il y a une volonté politqiue de maintenir la tete des kabyles sous l'eau !
Mon chère , il y a une volonté de maintenir tout le peuple Algérien sous l'eau, alors on l'attaque et on crée des problèmes du point de vue sociale ( pas de travail), économique ( le prix du pain ) politique ( le terrorisme..) séctaire ( la kabylie .... et les gens se laisse faire, enfin ceux qui sont manipulables...

6 / le resultat est simple : les kabyles investissent ds l'ouest et sur alger ! ou alors ils partent en france !!!
Un bon citoyen est celui qui est prêt à donner pour son peuple
Même si ces infos sont vraies( ce que je doute fort), ce n'est pas anormale, plusieurs régions dans le mondes ont des fiscalités différentes vis à vis de leur propore pays.
Et bien maintenat , si les kabyles ne se sentent pas Algériens, ils n'ont cas à investir en France .... :).

marin
17/03/2005, 14h59
1/ il n'est pas question du l'independance de la kabylie mais de son anormale imposition !
---sur ce point je ne faisais que repondre a l instillateur de venin mister darkhawk
2/ tu dis qu'elle paye bcp parce qu'elle en gagne bcp !!! pourquoi tous les jeunes la quitte ds ces cas là ??? elle gagne de l'arent grace à l'esprit d'initiative kabyle. les kabyles sont ceux qui créé le plus d'entreprise, mais quand on voit qu'elle donne deux fois plus qu'elle ne recoit là on peut se poser des questions !
---oui c vrai mais c etait du a la conjencture -des regions entieres ou regnait la barbarie avec la duplicite certaine de certains prives ont detruit en premier lieu les centres de perception
3/ il ne suffirait de pas grand chose pour son decollage economique ! amenager les zones d'activité et les zones industrielles ! boutef a fait le tour de l'algerie et a distribué des sommes d'argent colossale mais toujours rien pour la kabylie !
---ca c est la peur que l on devienne la locomotive economique du pays
4/ on parl ds la presse de 2 milliards de dollards pour la kabylie !!! franchement ce chiffre est revoltant pour deux raisons :
- la kabylie n'a encore rien percu !
- ca couterait 30 fois moins pour la faire decoller economiquement !
-----si j ycrois pour la toute bonne raison que cettesomme allouee ne correspond qu au rattrapage des annees perdues du fait de la destruction ordonnee du clan des arrouchs
5/ moi j'en conclu qu'il y a une volonté politqiue de maintenir la tete des kabyles sous l'eau !
---la volonte politique (d un certain clan du pouvoir dont faisait partie boutef)existe a mon avis depuis la guerre des sables
6 / le resultat est simple : les kabyles investissent ds l'ouest et sur alger ! ou alors ils partent en france !!!
----non ils investissent la ou le marche existe et non pour echapper a l impot-c vrai que la propension a corrompre un fonctionnaire des impots a alger ou oran est plus grande qu en kabylie

7/ au lieu de polemiquer qu'en penses-tu ?

Aigle-de-nuit
17/03/2005, 15h57
Il y a de fortes chances pour que celà soit possible.

1- Axer l'envie de se séparer du gouvernement d'Alger sur la base des acquis,
qui sont loin d'honnorer un gouvernement qui doit être le gouvernement de
tous les algeriens.

2- argumenter par la nature de la difference linguistique et sociologique des
autres régions de l'Algérie.

3- Faire entretenir dans le temps et dans l'espace les tueries et genocides de
l'Armée nationale populaire des militaires d'Alger lors des emeutes
sanglants de Kabylie.

4- Remettre dans son contexte réelle la bravoure des Kabyles lors de la
guerre de l'indépendance, dont seule la junte militaire et la partie arabe de
l'Algérie semblent avoir profité.( et encore?)

5-Associer la cause Kabyle au sort que connait le Kurdistan d'Irak depuis
l'arrivée des américains.( deux langages sont possibles: pro-americain pour
gagner leur soutien, ou anti-americain, pour avoir quelque choses a offrir
lorsqu'il sera question de positionner cette cause)

6-Reunir toutes les composantes de la société civile active Kabyle, à
l'interieur comme à l'exterieur.

7- planifier deux programmes de communications:
a)- en direct des acteurs internes pour faire de la cause Kabyle, une
région marginalisée, ignorée et abbatueet qui n'a rien a subir d'Alger.
b)- en direct de l'opinion internationale pour créer une synergie de soutien
a travers le monde.

Prendre un an d'actions fortement symboliques et faire le bilan des acquis, réorienter les actions futures, rectifier, recorriger, et puis, lancer d'autres campagnes de sensibilisations, pour consolider l'acquis, le temps de s'organiser.

Scénario à suivre.

Et tjs lumière

Laom
17/03/2005, 16h04
Yakhi qoqo!

Han
17/03/2005, 17h08
Je ne sais pas combien de fois on doit le dire :
Il n'y a pas de cause Kabyle.
L'Algérie est un tout et sera toujour un tout.
Il nous appartient à nous Algériens de corriger notre gouvernement ( chérie) de travailler pour notre avenir. On doit être révolutionnaire dans une optique d'Algérie et rien d'autre.
Ceux qui soutiennent le contraire sont des Traitres.

Dda Mahduq
17/03/2005, 17h44
hi

Peut etre, devrions nous prendre en compte le fait que la kabylie reçoit beaucoup d'argent de la part des immigrés. Ce qui permet à la kabylie de vivre, c'est aussi la periode estivale, qui voit arriver beaucoups d'euros.

cela dit, la fiscalité algerienne n'est pas anormale qu'en kabylie.

superted
17/03/2005, 19h40
la capacité de certains à nier les chiffres bien reels concernant la fiscalité en kabylie est incroyable !

quand à han, qui est contre tamazight soit dit au passage, il va jusqu'à dire qu'il n'y a pas de cause kabyle !!!

mieux il poursuit ,toujours pour vomir sa haine anti kabyle, en traitant de taitre ceux qui cherchent des solution pour la kabylie en particulier !!!

et nassim ne bouge pas le petit goigt comme d'habitude !!!

quand on pense que pendant la guerre d'algerie certain se demandaient se qui se passait entre les kabyles et les francais !

superted
17/03/2005, 19h47
propos de marin :

"...si j ycrois pour la toute bonne raison que cettesomme allouee ne correspond qu au rattrapage des annees perdues du fait de la destruction ordonnee du clan des arrouchs..."


1/ les deux milliards correspondent aux programmes de relance economique de 2001 (qui n'a jamais été donné) et de 2004 ou 2005 ! le ratrapage lui est independant des plan de relance economqiue et il a été chiffré a 203 millions d'euro ! c'est ds un discour officiel de boutef ! le pire est que ces sommes sont colossales et que si elles sont utilisées convenablement elles pourraient faire de la kabylie un locomotive ecnomique comme tu dis !

2/ ce ne sont pas les arouchs qui ont detruit quoi que ce soit ! tu delires ?? ils ont canalisés les jeunes sans eux ils y aurait eut un genocide en kabylie !!! là tu dis le contraire de la vérité !!!

superted
17/03/2005, 19h55
pour amel :


"...Cette lourde imposition et l’absence de meilleures conditions politiques et sécuritaires ne peuvent pas créer un dynamisme économique à même d’attirer les investisseurs. Nos interlocuteurs trouvent anormal que la wilaya de Tizi Ouzou verse plus d’impôts qu’elle ne reçoit en termes de subventions. Classée zone déshéritée, Tizi Ouzou participe à raison de 10% du budget de l’État. La wilaya de Tizi Ouzou, en terme de chiffres, participe avec plus de 170 milliards en imposition fiscale, alors que son budget d’équipements et de fonctionnement c’est à peine s’il dépasse les 100 milliards...."

selon toi c'est moi qui créé une distinction entre les kabyles et les autres ???
ne serait-ce pas plutot le regime algerien qui la créé en tuant 127 enfants, en violant ds les casernes etc....et en imposant injustement cette region qui a passé son temps à se sacrifier pour les autres ...... pour finalement ne subire que leur ethnicisme !!!

au lieu de condamner avec moi tu calomnies et sort des phrases toutes faites t'evitant d'avoir à penser ! des phrases de nationalistes des années 70 ! moi je dis que c'est toi qui divises en ne condamnant pas ce que le regime algerien fait subir aux kabyles !

bien à toi.

Laom
17/03/2005, 20h42
Premièrement.Personne n'a le monopole de la souffrance en Algérie.

Tizi Ouzou participe à raison de 10% du budget de l’État. La wilaya de Tizi Ouzou, en terme de chiffres, participe avec plus de 170 milliards

10% du budget de l'état. Soit tu ne connais rien de l'économie algérienne et que tu es un ziro, soit tu invente des chiffres. 170 milliard de quoi?
de centimes de dinars, de dinars, de dollars?
tes chiffres ne valent rien. Est ce que tu sais que l'état vit essentiellement des revenues tirés du pétrole et non des impôts, autrement il ferait faillite (mauvais contrôles des prélèvements)

Non, tu fais un mauvais procès et tu cries au loup.
Je ne vais pas dire que tu mens, parce que tes propos te discreditent déjà.

Tous les algériens se sentent solidaires et ont manifesté au côté des archs, parce qu'ils sont algériens aussi.

Aigle-de-nuit
18/03/2005, 10h15
selon toi c'est moi qui créé une distinction entre les kabyles et les autres ???
ne serait-ce pas plutot le regime algerien qui la créé en tuant 127 enfants, en violant ds les casernes etc....et en imposant injustement cette region qui a passé son temps à se sacrifier pour les autres ...... pour finalement ne subire que leur ethnicisme !!!

au lieu de condamner avec moi tu calomnies et sort des phrases toutes faites t'evitant d'avoir à penser ! des phrases de nationalistes des années 70 ! moi je dis que c'est toi qui divises en ne condamnant pas ce que le regime algerien fait subir aux kabyles ! Propos de Superted


Aigle-de nuit ne peut qu’être témoin de cette vérité dite, chahida chahidoune min ahliha

Nous avons souvent entendu parler des tueries causées sur ordre de Bouteflika alors ( puisque la junte militaire n’est plus au commande) pour anéantir la cause Kabyle, qui à défaut d’une indépendance méritée et juste, aurait pu se contenter d’un traitement d’égal à égal avec les autres régions du pays. Rien ne fut, car l’art d’écouter les doléances des autres manquent à un gouvernement de façade qui n’a ni vision, ni méthode.

Si l’on doit tenir compte des intellectuels Kabyles et de leur contribution à divers séminaires, et différents organes de presse algériens et étrangers, nous arrivons à la conclusion que la Kabylie a ses cadres, et que ses cadres sont disposés à mieux gérer leurs affaires si le pouvoir militaire central d’Alger en admet la nécessité et le droit. Quoique timidement certains affichent une envie réelle d’indépendance totale, l’avenir semble conforter cette thèse et la consolide: l’absence de réalisations concrètes pour désenclaver la Kabylie, et la mettre à niveau des autres régions dites privilégiées, ne fait que véhiculer l’envie d’indépendance et la rend plus vulgarisée auprès de tous les Kabyles .

Nous restons spectateurs d’un scénario qui se profile à l’horizon, et espérons que le peuple algérien puisse entretenir son unité, avec sa diversité, et que la démocratie s’instaure sans délais en Algérie, car elle est la vraie garante des droits des minorités ethniques, linguistiques et religieuses.

Et tjs lumière.

amelle
18/03/2005, 11h02
selon toi c'est moi qui créé une distinction entre les kabyles et les autres ???
ne serait-ce pas plutot le regime algerien qui la créé en tuant 127 enfants, en violant ds les casernes etc....et en imposant injustement cette region qui a passé son temps à se sacrifier pour les autres ...... pour finalement ne subire que leur ethnicisme !!!

Le regime algérien ( dont de nombreux kabyle font parti ) n'a pas que tué 127 enfants en kabylie, bien avant il a tuer plus de 500 jeunes un certain 5 octobre 1988 et en a tuer un nombre qu'on ne connait toujours pas en 1991, la repression et les tortures qui ont suivie 1988 et surtout 1991 sont en aucune mesures avec la repression d'Avril 2001, aucun kabyle n'a été déporté au camps du sud et pourtant tu a l'air de t'en foutre complètement ( je déteste les comparaisons macabres mais tu m'y oblige), et bien c'est ça la différence entre toi et moi, c'est que pour moi un assassinat est condamnable de la même manière que la victime soit de Tizi ouzou ou de Hassi Bahbah contrairement à toi.

Ce regime n'a jamais fait de cadeau aux autres regions pour que tu parle d'un cas kabyle surtout en matière de fiscalité quand ont pense que 95% de la fiscalité algérienne viens du petrole qui se trouve dans le sahara et que l'on vois comment les gens de Ourgla, Bechar et autre petite villes villages vivent ont devine à quelle point est le mépris du pouvoir envers ses régions.

Sinon pour tes chiffres j'aimerai bien savoir d'ou tu les prend, aucune region en Algérie ne participe à 10% du budget de l'état en plus il existe beaucoup de région que sont plus riche que la kabylie, je ne parlerai pas d'Alger ou Tipaza mais par exemple Biskra qui exporte les dattes ( deuxième richesse du pays bien loin après le pétrole) et dont les fellahs aujourd hui investissent dans l'agriculture precoce pour pouvoir exporter des legume hors saison, cette region qui n'est pourtant pas pauvre, fiscalement parlant sa contribution à l'état est pratiquement insignifiante.

au lieu de condamner avec moi tu calomnies et sort des phrases toutes faites t'evitant d'avoir à penser ! des phrases de nationalistes des années 70 ! moi je dis que c'est toi qui divises en ne condamnant pas ce que le regime algerien fait subir aux kabyles !

Je ne t'ai pas attendu pour comdamner le régime sauf que contrairement à toi je comdamnes toutes ses exaltions, je ne me permet pas de choisir entre elles

citoyen
18/03/2005, 11h23
>>>et la mettre à niveau des autres régions dites privilégiées

>>>aurait pu se contenter d’un traitement d’égal à égal avec les autres régions du pays

En algérie, il subsiste des régions encore plus enclavées et beaucoup plus pauvres que la kabylie. Je citerai les Aurès profondes, El Oued, Naama etc..

La kabylie est une région limitrophe à la capitale et donc tout se compare à Alger non à des villes comme Melianna, Saida, Mechria, Adrar, Constantine (le plus grand bidonville-village et la commune la plus peuplée et la plus pauvre d'algerie) etc...

D'ailleurs dans ce registre on oublie Bejaia (allez voir du côté de Tichi, Souk El Tnine) mais on cite Tizi : allez voir pourquoi...

Toutes les régions montagneuses et desertiques d'algérie vivent un délabrement sans équivalent...alors une kabylie de plus ou de moins cela ne changera rien à la réalité, cela se mesure par l'éloignement de la capitale et par la présence d'un haut responsable issu de telle ou telle région...

Le pourcentage de 10% des recettes de l'état, je demande à voir :

1- J'ai compris que les recettes proviennent du contribuable (commerçants, entreprises, salariés, carburant etc)
-Il y a des barèmes standards donc applicables sur tout le territoire !
-Peut être que le taux de recouvrement et beaucoup plus élevé qu'ailleurs ce qui explique ce chiffre (scéptique tout de même), quand on sait qu'en kabylie, les citoyens ne payent plus l'électricité depuis les evts.....et la sonelgaz a un taux de recouvrement = 0 sauf couper l'énergie (mais bien sur ils osent pas).

Si on confirme de tels suppositions, cette région est mieux lotie économiquement que les autres régions et non le contraire...
juste une chose : la région regorge d'usines agroalimentaires, yaourt, fromage, spaghettis, lait, production d'huile tout est produit sur place et inonde le marché algérien au grand dame des importateurs malhonnête (personnelement cela me réjouit) etc...ce n'est pas le cas des autres régions ou il n'y a RIEN absolument rien.

>>>qui à défaut d’une indépendance méritée et juste

>>>Nous restons spectateurs d’un scénario qui se profile à l’horizon

>>> et espérons que le peuple algérien puisse entretenir son unité

Tu voles d'une contradiction vers une autre. Je ne sais pas pour qui tu roules mais indéniablement tu ne portes pas les algériens (et pas uniquement la junte et son jokey) dans ton coeur...enfin on en a vu d'autres...

superted
18/03/2005, 11h53
amel,

1/ si le regime algerien est si kabyle que ça pourquoi la simple lecture de poesie (en langue berbere) a declenché d'aussi vives reactions de sa part en 80 ???

2/ tu ne connais rien aux chiffres ! la fiscalité liée au hydrocarbures represente environ 60 % du budjet de l'etat ! (ça depend des années) !! ton 95 % ou plutot 98 % c'est le pourcentage de devise gagné avec les hydrocarbures !

3/ si tu ne connais rien de la kabylie tu peux aussi tres bien t'abstenir d'en parler ! surtout si c'est pour nous balancer des mensonges aussi gros ! et de grace ne fait plus semblant d'etre solidaire avec les kabyles à l'avenir car naifs comme ils sont ils y croient ! mais dès qu'on touche à un point sensible on est accusés de vouloir diviser !

4/ tient j'ai un autre fait indiscutable : les wilaya kabyles enregistrent un retard considerables ds le gaz de ville ! pourquoi ???

5/ j'ai du mal à comprendre tes motivations ! pourquoi t'acharner à nier le scandal fiscal en kabylie ! la kabylie donne plus qu'elle ne reçoit c'est un fait ! et je t'assure que sur place tout le monde le sait !

tizi oualou
18/03/2005, 12h16
1/ si le regime algerien est si kabyle que ça pourquoi la simple lecture de poesie (en langue berbere) a declenché d'aussi vives reactions de sa part en 80 ???

superted,tu ne fais que nous chanter la meme chanson, tu veux nous faire admettre à Nous Algeriens que le regime d'alger est........Arabe avant tout !
et bien non, c'est la ou tu risque de ne trouver que quelques brebies galeuses pour te suivre ! notre regime est avant tout NON DEMOCRATIQUE et ton histoire de poesie de 1980 ( feu mouloud Mameri ) c'est pas à mettre exlusivement sur une cause "kabyle" reductrice, mais sur le totalitarisme du regime de l'epoque qui a evolué tout de meme depuis et qui n'a pas laisser non plus d'autre poetes en liberté à par ceux qui chantaient.... son soutien bien sur !
cela dit, la composition "ethnique" du pouvoir algerien si on se tiens à sa version militaire n'est pas à prouver, c'est connu comme un nez sur la figure BTS c'est à dire berberes de l'est....

amelle
18/03/2005, 12h55
1/ si le regime algerien est si kabyle que ça pourquoi la simple lecture de poesie (en langue berbere) a declenché d'aussi vives reactions de sa part en 80 ???
Le général Touati le cerveau de l'ANP est bien kabyle tout comme Toufik pour les plus réputé d'entre eux du pouvoir officieux sinon pour le pouvoir officiel il y a notre cher chef du gouvernement Ouyahia.
Je ne parlerai pas des Chaoui tellement ça saute au yeux de Boumedienne jusqu' a Zerroual, et comme tout le monde sais la majorité des militaire sont Chaoui.
Pour ce qui est de la langue berbere, pourquoi il ne veulent pas sa reconnaissance alors qu'ils sont eux même berbere, bonne question apparement 'est le dernier de leur soucis. Voici ce qu'en dit Nezzar un autre berbere tiens !:

"... Parler de nos origines, c'est déjà les assumer. Il faut revenir à l'histoire pour s'apercevoir que nos origines sont berbères. Mais il faut aussi s'interroger sur les dividendes à tirer de l'éventuel enseignement de la langue amazighe. Aux spécialistes d'apporter la réponse. Je dirai tout de même que son enseignement devait servir à mieux connaître nos origines. Mais je ne serais pas d'accord pour en faire une seconde langue à moins de faire la preuve de son apport moderniste et technologique.
Les Berbères ne se sont peut-être pas beaucoup exprimés mais il y a eu le printemps berbère de la Kabylie...Durement réprimé !?Peut-être, mais comment pouvait-il en être autrement avec un parti unique, une pensée unique. Un régime qui n'admettait pas la diversité des idées ne pouvait recourir à une autre solution que le muselage. Ce n'était pas normal mais cela tombait sous le sens....Mais le printemps berbère n'a pas fait l'objet d'une véritable répression. Il y a peut-être eu des restrictions de liberté à l'endroit de certains individus.....Il y a eu des individus malmenés et mis en prison. C'est vrai qu'on craignait la division du pays mais les idées n'étaient pas assez développées pour intégrer les différences. ....Aujourd'hui, la berbérité est reconnue. Le problème berbère ne se pose donc pas et nul ne peut prétendre descendre des Arabes... "
3/ si tu ne connais rien de la kabylie tu peux aussi tres bien t'abstenir d'en parler ! surtout si c'est pour nous balancer des mensonges aussi gros ! et de grace ne fait plus semblant d'etre solidaire avec les kabyles à l'avenir car naifs comme ils sont ils y croient ! mais dès qu'on touche à un point sensible on est accusés de vouloir diviser !
Justement je ne te parle pas de la kabylie mais des autres régions du pays qui ont exactement le même problème. Autre chose, je n'ai pas à faire semblant de quoi que ce soit, je soutiens qui je veux, en général les personnes dont les droits sont bafoué quelque soit leur origine, sinon même si je n'ai jamais appris le kabyle, je pense connaitre la kabylie pour y être aller plusieurs fois ou j'ai été acceuilli par des personnes qui ma foi sont plus ouvert aux autres que toi.
5/ j'ai du mal à comprendre tes motivations ! pourquoi t'acharner à nier le scandal fiscal en kabylie ! la kabylie donne plus qu'elle ne reçoit c'est un fait ! et je t'assure que sur place tout le monde le sait ! Je ne m'acharne pas, je te dis que le probleme de la fiscalité se pose d'Alger à Tamanraset et qu'il serait bien de temps a autre que tu inclus le reste du pays dans ta vision, ça ne te ferai pas de mal

citoyen
18/03/2005, 13h18
>>>tient j'ai un autre fait indiscutable : les wilaya kabyles enregistrent un retard considerables ds le gaz de ville ! pourquoi ???

de quel retard, s'agit-il ?

http://www.mem-algeria.org/fr/electricite/dp_gaz.htm

tout le monde est loti dans la même enseigne, pour un pays producteur-exportateur de gaz.....le retard est général et c'est navrant certes.... c'est quoi l'indiscutable ?
les tableaux où les sentiments des gens non encore raccordés.

Avucic
18/03/2005, 23h39
Nous les algériens, nous sommes des champions: On lance un sujet... et je ne sais quelle force magique pousse les intervenant...à parler d'un sujet...autre.
On parle des démocraties....... on saute à la religion
On parle des algériens........... on passe aux américains
On parle d'économies............ on saute à je ne sais quoi....

Pardonnez moi, je veux traiter de fiscalité:

J'ai en effet lu des rapports concernant la TAXATION exagérée ou perçue comme exagérée en Kabylie. La vérité semble se trouver ailleurs :
D’abord il existe en Kabylie une administration des plus zélée en Algérie… sans parler de corruption et de gens qui, grâce à leur position, ne se gênent pas de surtaxer, pour des raisons qu’on peut deviner.

Ajouter à cela, la Kabylie a été négligé si on parle d’infrastructures : Très peu d’industries et les routes laissaient à désirer jusque vers 1999… un peu partout.. à part la construction de la route le long de la côte de Azzefoun jusqu’à Vgaith…qui d’ailleurs n’aide pas puisqu’elle est située dans une région presque pas peuplée, pas grand-chose n’a été accompli.

L’argent qui continue à soutenir l’économie tant bien que mal provient de l’APPORT des ÉMIGRÉS…. Et comme ses besoins proviennent surtout d’en dehors de la Kabylie (Setifois, Algérois et même Oranie) alors il y a un déséquilibre qu’il faut combler. Mais le gouvernement, en dehors de l’administration, n’intervient que très peu.

Est-ce calculé de la part des dirigeants ?
Le débats est ouvert mais je répondrai ceci, qui n’est que mon opinion :

Depuis l’indépendance, et ceci à cause de la position et des mots d’ordre de nos leaders locaux, les Kabyles se sont mis sur la touche et à l’écart du développement économique de la région et je donne des exemples :
- Des initiatives lancées du temps de Boumediene et de Chadli ont été boycottées :
- Exemple : On a offert aux Kabyles des millions d’arbres fruitiers et l’aide technique (tracteurs, eau, engrais…)…. Des millions d’arbres morts, pas de preneurs pour des raisons que je ne donnerai pas ici
- On a offert de faire venir des Huileries ultra modernes (d’Italie)…personne n’en voulait
- On a crée un fond d’Investissement pour les petites entreprises… pas de preneurs..

Et je peux continuer la liste….

Mais le plus gros problème qu’a connu la Kabylie, c’est l’hémorragie monétaire qu’elle a connue et qui a accentué la descente aux enfers de notre dinar : Qui ne connaît pas un Kabyle qui donne des francs en France pour recevoir une tonne de dinars en échange en Algérie ?
Et qui ne connaît pas un retraité kabyle qui vit misérablement en France alors qu’avec sa pension il vivrait comme un gros riche en Kabylie ?

Je sais que je m’éloigne un peu du sujet : mais tout tourne autour de la fiscalité : Une région riche impose moins (proportionnellement) qu’une région pauvre, et ici on dirait que la masse monétaire en Kabylie doit être très élevée…..comparée à d'aures willayas.
À moins qu’ailleurs, les gens sont moins zélés et le niveau de taxation est plus faible.

Ceci n'est que le bout de l'histoire, on pourra écrire tout un traité.......là dessus!

tizi oualou
19/03/2005, 10h46
merci Avuvic pour tes remarques eclairantes, trés peu d'algeriens essaient de voir de plus prés certaines questions mais preferent annoner des slogans creux qu'ils soient d'un bord ou d'un autre !
pour moi le concept de "kabylie et fiscalité" me parait deja mal posé, c'est un sujet tiré par les cheveux.........plutot par un certain Mak qui aime nager dans des eaux troubles !
c'est comme poser la question "algerie et insuffisance de nombres de mosquées à hassi messaoud " et bien, inutile de gratter beaucoup pour comprendre que c'est encore une plaisanterie partisane qui nous a couté la peau des fesses !
pourquoi diable continuer à toujours à voir les problemes en algerie en rapport avec des idées qu'on a compris qu'elles nous menaient droit au mur ?
poser la question sur la "fiscalité" en algerie ou d'une wilaya d'algerie par rapport à une autre, c'est comme parler du choix du numerique, le sattelite ou le hertzien, c'est se croire dans un pays "normal" dans une economie "normale", et bien non, je ne donnerais pas l'importance à des taxations qui sont encore (hélas) derisoires y compris en kabylie ! attendez vous chers concitoyens de kabylie ou d'ailleurs, dans quelques années quand la vraie economie débarque dans notre pays et qu'un systeme bancaire,fiscal et economique sera mis en place ( on peux toujours rever, sinon on mourait de chagrin ) et vous verrez ce que FISCALITE veut dire ! il y'aura de toute facon toujours de petits vieux et de petites vieilles pour nous rappeller et comparer la fiscalité de l'epoque coloniale....encore heureux qu'il y'a un precedent pour boucler le bec à certains charlatans !

Aigle-de-nuit
19/03/2005, 11h21
Je ne pense pas que le vrai problème de la Kabylie est purement fiscal, il est surtout identitaire.

Les habitants de cette région en ont marre d'être algériens par le nom, en ont marre, de n'avoir eu de l'indépendance d'Algérie, pour laquelle ils ont payé trop cher, que la drapeau et l'hymne. Le reste, tout le reste est parti pour enrichir une élite militaire qui s'est intronisée à vie, pour mener les braves algériens à la dérive.

Lorsqu'on connaît la souffrance et la dictature, ses aléas et ses contraintes, on ne peut qu'être solidaires avec le peuple Kabyle, qui mérite d'être libre et indépendant. LA KABYLIE a besoin de notre soutien tous, pour une vraie autonomie, et une vraie démocratie. D'ailleurs, l'option d'un état libre et indépendant est mille fois mieux qu'appartenir à un grand pays dirigée par des gens incompétents et incultes.

FAKIDOU ACHAYI LA YOUÂTIH.

En tout cas, pour une telle cause, j'offrirai mon temps pour accompagner ces hommes braves dans leur combat légitime. Je mettrai volontairement mes biens à la disposition de ces malheureux incompris et abattus par la dictature camouflée encadrée par Boutef pour reconquérir leur identité perdue dans cet océan de mensonge, de dilapidation, de torture et de mort, dont seuls les militaires et leurs sbires semblent être muni de moyens pouvant garantir leur salut. Je serai disponible pour parcourir le monde, défendre cette cause, chercher des sympathisants, et saisir les instances internationales, car la KABYLIE doit être un pays indépendant.

Et que vive la Kabylie, libre et indépendante. En attendant que les touaregs en fassent autant, et déclarent Tamanrasset Capitale de leur pays.

D’ailleurs, c’est une très bonne solution, alléger besoins en compétence d’une classe dirigeante ayant prouvée ses limites, serait une salutaire pour l’Algérie et les algériens.

Et tjs lumière.

Laom
19/03/2005, 12h52
hassan II aurait du t'envoyer au maquis, tu aurait eu l'occasion de couper de la viande et de te battre contre des algériens. Vas t'en, arrêtes ce petit jeu, sois un homme!

Cookies