PDA

Voir la version complète : La belle au bois fumant


postra
09/07/2007, 21h37
La belle au bois fumant

Pour tes souffles
Combien ai-je donner de mon sang
pour tes rafles
Combien ai-je donner de mon temps
Ton amour
Est de la torture sans limite
Ton amoureux
Est un souffrant ermite
Ni la mort ni la pitié
n’en délivrera son prisonnier
Dans les sombres nuits
Un vagabond saisonnier
Passant dans les caves
Des amours englouties
Par haine d’amour, par amour de haine
Tu chamboules mon esprit,
Déraisonnes mes aiguilles
Tu harcèle mon troupeau,
Fractionnes mes nuits
Sorcière envoûtée, je rejète ton sort
Sors, sors, de mes châteaux
Par amour, je t’abandonne
Aux cris des loups affamés
Dans les méandres des contes
Et des histoires insensés
J’effacerai mes traces sur la neige
Te dérouterai de mon passage
Jusqu’à oublier
la dernière goûte de mon sang
Jusqu’à nier
Ton dernier baisé sur mon front

postra
09/07/2007, 23h53
Noir est la couleur de ton amour
Noir et le désir de ton jasmin
Sortilège de foi
Qu’attends-tu de ma voix
Il ne me reste guère
De force à te croire
Noir sur un sable noir
Tu as brisé
La lanterne de mon espoir
Dans la nuit des morts
Dans le ballet des manoirs
Je rejète ton sort
Ma sorcière mal-aimée

Dans le ballet de myrtille
Tu envoûtes les astres
De mes sensations
Devant toi agenouillé
Déchu esclave, je suis devenu
A toi je suis venu
Sous tes draps
Je me suis étendu
Esclave de ton amour, de ta passion
Esclave sans cœur me vois-tu
Dans la cire de tes pleurs

Mirages
10/07/2007, 09h24
si beaux postra,
bien degagé les sentiments....
merci d'avoir partagé.

renaissance
10/07/2007, 16h30
:zen: :4: bravo rien a dire tu es pour moi un grand poete :)

joukov
10/07/2007, 17h58
vachement bien ecrit vous etes de vrais poete les amis :)

Salah
10/07/2007, 19h24
waw imprésionnant :razz:

postra
10/07/2007, 20h13
Franchement je vous remercie pour les compléments
C’est un plaisir d’être lu par des gens qui apprécie la poésie et le renouveau..
innocence
Grand poète ! à ma grande lectrice..
La quête c’est d’écrire une Grande poésie, pour cela il ne faut pas seulement avoir vécu mais comment l’avoir vécu..
Nous vivons tous des expériences intéressantes, mais comment ne pas s’incliner devant la fatalisme, et en faire une radieuse rime, plutôt qu’une lamentation devant le silence des murs et l’indifférence des gens..
La souffrance est tellement terrible quand ont a quelque chose de poésie en nous, quand on aime les expressions..

Cookies