PDA

Voir la version complète : La guerre du textile


Stanislas
27/04/2005, 21h50
La fin des quotas programmé par les accords de l'OMC depuis 1974 etait prévue pour Janvier 2005.

Nul se douter a cette époque que cette liberalisation du textile serait le prémice d'une guerre économique sans merci.

Le Chine esr devenue l'usine du monde. Le representant du commerce de l4etat chinois au niveau de la communauté europénne à une réponse sur la deferlante du textile chinois en europe ( 1500 % en un an !!!! ) a retorqué que pour acheter un airbus A320 la Chine a besoin de vendre 20 millions de chemises !!!!!!!. (source canard enchainé 27-04-2005)

Les pays européens et les USA chantres du Capitalisme commencent à reagir et commencent à penser à instaurer des mesures de limitations.

Meme les pays tiers en souffre 20 % de la productiuon de textiles en moins au Maroc en 2004. 800 000 emplois seont perdus pour le Maroc et la Tunisie en 2005 dans le textile selon les prévisions.

La guerre du textile montre les limites du libre échange.

Lire aussi :
http://www.algerie-dz.com/article2418.html
http://www.algerie-dz.com/article2399.html
http://www.algerie-dz.com/article2372.html
http://www.algerie-dz.com/article2270.html

tizi oualou
27/04/2005, 22h18
La guerre du textile montre les limites du libre échange.
bonsoir Stanislas !
c'est la conclusion que tu en tires ?, ca sous entend qu'il y'aura alternative peut etre ? hélas je ne le crois pas ! ton titre, je l'aurais volontiers generalisé plutot à : la guerre economique, le textile n'est que le parent pauvre du commerce.
en realité, les déclarations des politiques européens concernant le textile n'est que poudre aux yeux pour faire miroiter des lendemains qui (dé)chantent aux entrepreneurs européens ! le rapport de forces est desormais en faveur des chinois.
j'etais sidéré par la recente declaration de Pekin suite aux pressions mediatiques ( juste mediatiques ) occidentales concernant le domaine textiles :
si vous refusez les accords conclus ( c'est à dire libre echange effectif ) on coupe les relations diplomatiques avec .......l'europe ! rien que ca !

moralité, l'europe cedera evidement sur le textiles avec des declarations de circonstances du type " retenez moi ou je fait un malheur..... ;) ) et cedera sur pratiquement tout ce qui est manifacturés et autres industries legeres, les temps ont changé, la chine c'est l'usine du monde qu'on le veuille ou pas,l'europ veut se faire une furure place comme etant un "donneur d'ordre" à l'image du japon des usa ou la petite corée, la blouse bleue de travail sera definitivement releguée au musée !
pendant ce temps la, les ouvriers d'usines Francais, tunisiens, Marocains ou turks n'auront que les yeux pour pleurer ou s'adapter....en se formant aux nouvelles données economiques.
quand aux algeriens, on nage comme toujours dans la 7eme dimension, on importe les chinois pour batir nos HLM.... :mrgreen:

double6
27/04/2005, 23h14
Les Europeens sont les plus grands hypocrites du monde lorsqu'ils s'agit d'honorer leurs engagements. Si ca les arrangent ils baratinent a volonte sur les avantages du libre echange. Ils ont fait des pieds et des mains pour que la Chine rentre dans l'OMC et qu'ils puissent profiter de leur marche de plus de 1 milliards d'habitants. Mais maintenant que la Chine les as pris a leur propre jeu, ils crient, tapent des pieds et se mettent sur la defensive en menacant de violer les lois de l'OMC. Pour les contrats d'associations avec les pays de la mediteranee ils ont bluffer tout le monde. Par exemple ils avaient fait accepter a certains pays comme le Maroc et la Tunisie d'exclure certains types de legumes, fruits, etc... pour proteger leur production agricoles. (comme les poivrons longs que l'on trouve encore au Maghreb qui ne peuvent pas etrent exportes en Europe librement, seuls les poivrons quasi-cubique qui dominent l'agriculture Europeene d'une autre espece le peuvent etc...). Les Americains sont beaucoup plus fair play qu'eux. Ils acceptent le jeu, delocalisent et reinvestissent l'argent dans la recherche et le developement pour rester a la pointe de la technologie et continuer de proposer des produits specifiques a eux memes sans empecher le tiers monde de vendre ses produits pour se developper economiquement. La politique sociale des Europeens (contrairement aux Americains qui n'en ont presque pas) va finir par etre payee par les peuples du 1/3 monde. C'est injuste et j'espere que l'OMC les forcera a accepter les regles du jeu, ou sinon d'abandonner le concept de mondialisation economique, et ce sera chacun pour soi et dieu pour tous comme au bon vieux temps. Ce sera toujours mieux que ce comportement d'hypocrites.

nassim
28/04/2005, 00h21
Il faut aussi noter que les américains, chantres de l'ultra-libéralisme, ont été les premiers à proposer des mesures de protection contre le tsunami textile chinois. Donc, en matière d'hypocrisie capitalistique, les européens ont encore beaucoup à apprendre de leur maîtres américains.

Perso, je soutiens la position de la Chine sur ce sujet. Après tout, les chinois n'ont violés aucune règle de l'OMC. Let them play by the rules!

Européens et américains ont toujours massivement soutenu leurs agriculteurs pour les protéger contre les paysans du tiers monde qui produisent moins cher. Lorsque les pays pauvres demandaient à ce que ces aides injustes soient supprimés, les occidentaux faisaient la sourde oreille. J'espère donc que les chinois continueront à faire la sourde oreille d'autant plus qu'ils sont dans leurs droits.

Comble de l'ironie : ce sont ceux-là même qui avaient rédigé l'essentiel de la charte de l'OMC qui sont à présent tenté de la violer!

zek
28/04/2005, 00h29
Bonsoir, après avoir lu quelques articles je pense que les règles du jeu ne peuvent être changer en cours de route, un délai à été accordé aux pays tiers pour s’adapter, le Maroc et la Tunisie vont effectivement perdre des emplois et seront contraint d’imiter l’île Maurice qui est passé au stade supérieur, c’est à dire du textile à la toile (internet et sous traitance informatique) ce qui n’est pas une mauvaise chose.

Les Chinois ont une immense réserve de main d’œuvre à satisfaire et pour eux le textile et la confection sont vitale, il ne faut pas oublier que ces futurs employés sont des acheteurs potentiels de produits occidentaux comme l'Oréal, parfums, rouge à lèvre, et la liste est longue, ces produits ne sont pas donnés en Chine pourtant ils sont fabriqués là-bas, Carrefour qui a du succès est cher pour les locaux peut importe car la classe moyenne représente 15 % de la population est grossi très vite

Les produit chinois textiles sont vendu en Europe et constitue une aubaine pour les marges des distributeurs et surtout pour le consommateur européen,
Êtes-vous prêt à acheter vos vêtements plus cher pour recréer une filière textile en Europe ?

De gros profits engrangés en silence
http://www.liberation.fr/page.php?Article=292315

double6
28/04/2005, 05h11
Effectivement je viens de faire un peu de lecture sur le sujet et il semblerait que meme les Americains sont en train de reflechir a la violation des lois de l'OMC pour proteger leur marche face a la derferlante Chinoise. Finalement c'est du pareil au meme entre les US et l'Europe. J'espere vraiment que la Chine va leur repondre convenablement et leur interdire l'acces au marche Chinois pour leurs voitures, leurs logiciels, etc... si ils persistent. C'est le seul language que ces hypocrites comprennent apparement.





US to determine quotas on China's textile productsLast Updated(Beijing Time):2005-04-05 10:39The Bush administration said Monday it would bring trade cases against China to determine whether quotas should be reimposed to protect textile and clothing manufacturers against a surge in Chinese imports. The Committee for the Implementation of Textile Agreements, an interagency group chaired by the Department of Commerce, said it was initiating so-called safeguard proceedings on imports of certain Chinese origin textile and apparel products. "This decision is the first step in a process to determine whether the US market for these products is being disrupted and whether China is playing a role in that disruption," said Commerce Secretary Carlos Gutierrez in a statement announcing the action.

Source:Xinhuanet

hey
28/04/2005, 10h37
La démarche européenne respecte les accords de l'omc qui prévoient une clause de sauvegarde permettant aux pays membres de déclencher une limitation des importations en cas de menaces sur le marché intérieur. La chine a également signé ces accords.

bof!
28/04/2005, 13h52
Moi je voudrais évoquer le cas de l'Algérie:notre cher pays n'est aucunement concerné par la déferlante chinoise,et pour cause:nos dirigeants très éclairés(ouyahia,zeroual etc..) ont appliqué à la lettre les grandes recettes de l'ultra-libéralisme et ont totalement décimé l'industrie textile algérienne(et pas seulement le textile) sous couvert de "réforme" économique.

tizi oualou
28/04/2005, 17h52
ya bof ! je ne crois pas qu'un zeroual ou un ouyahia soient veritablement des "ultras liberaux" ou meme l'opposé !, ils ne font qu' entretenir "les affaires courantes" en quelque sorte, aucune decision capitale n'a encore veritablement ete décidée en algerie concernant notre economie !

en realité, l'algerie depuis fort longtemps ( disons depuis la mort de Boumedienne ) a raté le coche des reformes pour s'integrer à l'economie mondiale quand elles etaient encore possibles ! evidement, si Boumedienne serait resté au pouvoir, il aurait ete obligé soit de reformer lui meme le systeme ( allah yarhmou, mais je ne pense pas qu'il aurait l'intention ni le courage d'un virage à 180° ) soit finir comme ses semblables "zaims" du tiers monde et autres contrées fermées !

les privatisations des societes nationales au temps de Chadli etaient plutot politiciennes et irationnelles et n'ont pas ete disons "sinceres" pour revenir au sujet des "reformes politiques" du Maroc voisin !

la suite on la connait, la mondialisation ne nous a pas attendu, et evidement, nous tombons juste au mauvais moment avec nos mesurettes ! mesurettes qui font déjà crier notre troskiste de Louisa hanoune et autres pretendants oisifis heritiers des "acquis sociaux".

sans etre economiste, quelque chose me dit que si Chadli aurait reussi ( il n'a meme pas essayé du reste ) de privatiser reellement dés 1982 ne serait que quelques usines d'industries legeres meme en les bradant s'il fallait ( et je crois bien qu'il le fallait d'ailleurs pour attirer des investisseurs toujours reticents au départ ) nous aurons pu glaner quelques investissements en temps voulu, cela aura au moins donné un autre virage et surtout "visage" à l'economie algerienne et aurait peut etre meme nous eviter octobre 88.

mais pour rester optimiste, je dirais que l'algerie a vraimant de la baraka, certes, il faut pas croire qu'elle sera toujours la, mais ces temps plus que turbulents y compris meme pour ceux qui sont censés etre "stables" economiquement....l'algerie a encore des possibilités de redressement.

le prix elevé du petrole est une chance inesperée qui pourrait donner des idées originales pour s'en sortir sans grands dégats surtout que logiquement, nos turbulences politico sociales internes sont relativement derriere nous ! mais, reste, le fameux mais !

notre pouvoir figé et trop opaque n'a pas l'intention visiblement de saisir cette chance, peut etre que c'est dans la nature de l'homme en general, il lui faut sans doute de la pression populaire pour bouger et comme cette pression est noyée judicieusement par nos apparatchics qui lui ont inculqué des idées toxiques manifestement durables facilement manipulables, il faut encore patienter et esperer qu'une autre baraka survient pour changer le cours "normal" des choses !
( pour etre clair, les questions identitaires, religieuses et autres week wend universel...... :twisted: , c'est du pain beni pour diviser toute opposition nationale serieuse )

pour revenir au sujet du textiles, pour l'algerie, de toute facon, cette question ne nous concerne pas, on etait deja "out" bien incapables de 'jouer' sur ce terrain la.
reste, la robe kabyle et autres fantaisies de chez nous pour occuper nos petites mains bien traditionnelles et non industrielles.....autant dire du bricolage !, je parie que nos traditions vestimentaires risquent de disparaitre du paysage algerien puisque les petites gens ne sont pas fous !! entre une robe kabyke à 1000 dinars et une robe fourre tout à 500 on a vite fait le choix ! je pense que les marchés algeriens sont déja saturés de produits chinois...ou alors sous peu.

nassim
28/04/2005, 23h54
Finalement c'est du pareil au meme entre les US et l'Europe
Tout à fait. Ils chantent l'ultra-libéralisme et les bienfaits de la mondialisation tant que celà les arrange. Mais dès qu'un dragon s'invite pour prendre sa part du gâteau géant, ils crient aux déséquilibres. C'est le cas de Guillaume Sarkozy, probable futur numéro 2 du Medef, qui espère se faire un nom sur le dos des chinois qu'il accuse d'avoir "casser" l'équilibre économique mondial jusque là favorable à l'occident. J'ai cru entendre un vieux routier du communisme!

Sinon, les USA et l'Europe ont à plusieurs reprises frôlés la guerre économique à cause du non respect des règles de l'OMC par Washington. Le coupable : l'amendement Byrd (du nom du sénateur Byrd), qui permet à l'administration Bush de reverser les taxes antidumping aux entreprises imposées. Devant la sourde oreille des USA, plusieurs pays ont augmentés les droits d'entrée dans leur sol de plusieurs produits américains.

Plus de détails sur l'affaire : http://trade-info.cec.eu.int/doclib/html/120474.htm

amelle
29/04/2005, 00h38
Voici un article du courrier international qui pourrai enrichir le débat et force est de constater que le libre echange imposer par les grandes puissances pour garantir leur suprématie economique leur reviens comme un boomerang.

ÉCONOMIE AMÉRICAINE - Une directive Bolkestein à Washington
L'administration Bush est aux prises avec sa directive Bolkestein locale, et c'est The Washington Times qui en parle. Le quotidien conservateur signale que "la Maison-Blanche a toutes les peines du monde à convaincre les Etats des bienfaits de la concurrence dans le cadre d'accords de libre-échange multilatéraux". Et The Washington Times de prendre l'exemple du Maryland, "où la Chambre des représentants comme le Sénat viennent de faire passer une loi imposant que tout travail contractuel réalisé pour les besoins de l'Etat soit exécuté aux Etats-Unis en respectant les lois du Maryland". L'une des représentantes explique ainsi au Washington Times que "le Maryland a des lois sur l'environnement et un droit du travail qu'il estime nécessaire d'imposer. Par exemple pour le salaire minimum que doivent recevoir les employés. Aucun accord de libre-échange ne doit remettre cela en cause."

Si les Etats sont en émoi, c'est parce que "le Congrès fédéral s'apprête à voter l'accord de Libre-Echange Etats-Unis - Amérique centrale (CAFTA), avec le Costa Rica, le Salvador, le Guatemala et le Honduras". Et les Etats commencent à s'inquiéter du dumping social et des risques de chômage qui pourraient en résulter. "Soumis depuis un an à de multiples pressions de la Maison-Blanche, vingt et un gouverneurs ont accepté de signer le CAFTA, mais vingt-neuf refusent encore, dont des républicains. Ils exigent la garantie que leurs lois sociales et environnementales seront respectées", relève The Washington Times. Voilà qui rappelle quelque chose aux Européens...


http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=50468&provenance=chroniques

Cookies