PDA

Voir la version complète : Pétrole et dollar font progresser le cours de l'or


nacer-eddine06
22/07/2007, 09h06
Par Elisabeth Studer le 20 juillet 2007

Tout étant lié dans ce bas monde, les métaux précieux ont dans l'ensemble fortement progressé cette semaine, bénéficiant à la fois de la faiblesse du dollar et de la nouvelle flambée du prix du pétrole, proche de son record historique.

Les analystes estiment que les gains devraient continuer la semaine prochaine, dans la mesure où les tendances semblent se prolonger pour le dollar comme pour le pétrole, et où les investisseurs veulent diversifier leurs placements et se protéger contre l'inflation.

L'once d'or a terminé vendredi à 683,90 dollars, son plus haut niveau depuis plus de deux mois, portée par la faiblesse du dollar par rapport à l'euro. Le billet vert a en effet touché vendredi son plus bas niveau historique contre la devise européenne, qui a grimpé à plus de 1,3840 dollar. Les prix des métaux précieux étant libellés en dollars, une dépréciation de la monnaie américaine augmente relativement le pouvoir d'achat des investisseurs pour les métaux, et stimule donc la demande de métal jaune.

Par ailleurs, le baril de Brent a évolué près de son record historique cette semaine, à peine sous les 78 dollars le baril, tandis que le pétrole à New York dépassait brièvement les 76 dollars vendredi. Or, les prix élevés du brut entretiennent généralement les craintes inflationnistes et poussent les investisseurs vers l'or, considéré comme un bouclier contre l'inflation.

Sur le London Bullion Market, l'once d'or valait 681,60 dollars vendredi au fixing du soir, contre 666,50 dollars vendredi dernier.

Les cours de l'argent ont également progressé, toujours dans le sillage de l'or, comme à l'accoutumé. L'once d'argent a ainsi touché un pic à 13,41 dollars vendredi, son prix le plus élevé depuis le 8 juin. Sur le London Bullion Market, l'argent valait 13,29 dollars l'once au fixing vendredi, contre 13,13 dollars vendredi dernier.

Poursuivant le rebond amorcé depuis la fin du mois de juin, le platine a progressé toute la semaine, touchant vendredi un plus haut depuis deux mois, à 1337 dollars. Le métal blanc a comme l'or profité de la faiblesse du dollar. Son cours a par ailleurs été soutenu par la menace de grève pouvant affecter la production en Afrique du Sud.

En cas d'échec des négociations salariales entre direction et employés, des grèves pourraient frapper Anglo Platinum et Impala Platinum, deux groupes miniers sud-africains, qui, à eux deux, comptent pour la moitié de la production mondiale de platine. Une grève menace également chez la société minière sud-africaine Northam Platinum, toujours au sujet des salaires. Les syndicats ont refusé la dernière offre de salaire, et les deux parties se sont donné une dernière chance de trouver un accord lors d'une réunion fixée le 26 juillet. Northam Platinum, qui produit chaque année de 360'000 onces de platinoïdes, dit assurer 4% de la production mondiale de platine.

Le platine a néanmoins moins progressé que le palladium, en dépit d'une brève poussée à 382,25 dollars mardi. Sur le London Platinum and Palladium Market (LPPM), l'once de platine valait 1332 dollars vendredi au fixing du soir, contre 1313 la semaine dernière. Le palladium valait 370,50 dollars l'once, contre 368 la semaine dernière.

Source : AFP

Cookies