PDA

Voir la version complète : Quelle politique des prix pour les carbutants en Algérie ?


nassim
25/07/2007, 00h44
Le département de Chakib Khelil a décidé d’adopter une nouvelle politique des prix pour les carbutants en Algérie consistant à revoir progressivement à la hausse le prix du gasoil et diminuer celui de l’essence et du GPL. Une politique qui vise, selon le ministre de l’Énergie, à la réduction de la consommation du gasoil et une augmentation de la consommation de l’essence et du GPL. Les arguments “massue” et plus particulièrement celui ayant trait au prix, ne manquent assurément pas et restent suffisamment convaincants pour amener les automobilistes à renoncer aux voitures roulant à base de ce carburant. Et on peut souscrire aisément au fait que le prix du gasoil est “bas” puisqu’il représente à peine le tiers, environ des prix pratiqués pour ce carburant chez nos voisins marocains et tunisiens (35 da/l). Son prix actuel à 13,70 dinars le litre — pratiquement la moitié du prix de l’essence — stimule donc ce qu’on peut qualifier une “surconsommation”.

Ce qui, somme toute, jusqu’à une date récente ne constituait aucune source d’inquiétude d’autant mieux que la politique suivie par les pouvoirs publics était essentiellement une politique d'augmentation de l'offre. Sauf que certaines données sont en train de dicter au département de Chakib Khelil de changer le fusil d’épaule d’autant qu'une telle politique vient d'atteindre ses limites. La demande est passée de 3,6 millions de tonnes (MT) en 2000 à 6,1 MT en 2006, soit une hausse de plus de 70%. La demande est de plus en plus importante que les autorités ont dû importer durant cette année (2007) pas moins de 100 000 tonnes, pour un montant de 52 millions de dollars, affirmait le ministre de l’Énergie. Les raffineries dont dispose actuellement notre pays n’arrivent plus à combler le “déficit”, qui va s'accentuer durant les prochaines années, devait-il ajouter. En un mot comme en mille. L'Algérie n'arrive plus à satisfaire la demande du marché intérieur en gasoil et “il n’est pas rationnel de subventionner l’importation du gasoil s’il doit coûter 35 dinars pour être revendu à 13,75 dinars localement”. Voilà qui est dit. Il faut savoir que le secteur des transports à lui seul consomme 49% du gasoil. Et la production ne permettra pas de répondre de “façon durable” à la croissance de la demande de ce carburant. “Tout au plus, le déficit sera reporté d'une année”, affirme le ministre. Même avec la construction d'une nouvelle raffinerie à Tiaret d'une capacité de 15 MT.

D'après le ministre, la solution réside donc dans la gestion de la demande. Cette gestion va s’articuler sur la promotion des transports en commun ainsi que celle du transport par rail, mais le plus urgent a trait à la question de la politique des prix qui peut apporter un début de réponse. Oui, mais quelle explication donner à cette hausse de 70% qui a fait que la demande en gasoil est passée de 3,6 millions de tonnes (MT) en 2000 à 6,1 MT en 2006 ? En tout cas, selon Chakib khelil, cette “évolution de la demande n’a pas résulté de la croissance de l’activité économique et des revenus, mais des prix bas de ce carburant accentués par l’élargissement du parc de voitures diesel”. Est-ce pour autant qu’il faut réguler l’offre et la demande de carburants par le prix et notamment en baissant celui de l’essence et en augmentant celui du gasoil ? Même si cette politique des prix, constitue une alternative sérieuse qui mérite d’être prise en ligne de compte, la logique qui doit présider à sa mise en œuvre résiste difficilement à un examen attentif de l’incidence réelle de la hausse du prix du gasoil sur sa consommation qui ne serait pas très significative si l’on prend en compte la réalité du parc roulant national.

source : Liberté

hben
25/07/2007, 14h51
Comme toujours "les autorités" choisissent la solution la plus facile!!!
Et les conséquences sur les petites bourses, tout le monde s'en fout!!! on se demande combien consomme Chakib Khellil en Kérosene par an et combien coûtent ses déplacement hebdomadaire sur son ranch de Dallas!!!

nacer-eddine06
25/07/2007, 15h31
Le pain le lait l essence ou le gasoil et triciti
doivent rester subventionnes
il veut donner du grain a moudre aux terros islamistes ou quoi
cet agent de la C I A doit etre decapiter

bcr ou brc qui est le co responsable une fois et demi le scandale de khalifa

Cookies