PDA

Voir la version complète : Liesse à Bagdad après le sacre irakien en Coupe d'Asie


morjane
30/07/2007, 16h41
Les rafales d'armes automatiques retentissaient dimanche soir dans tout Bagdad, où les Irakiens ont célébré dans la liesse l'exploit de leur équipe de football, rare moment de communion nationale après quatre années de violences ininterrompues.

"Nous avons réalisé un rêve. Dieu est grand !", s'est exclamé un supporteur en larmes devant les caméras de la chaîne Al Irakia après la victoire de l'Irak 1-0 face à l'Arabie saoudite, en finale de la Coupe d'Asie à Djakarta.

Le Premier ministre Nouri al Maliki s'est empressé de saluer la victoire de la sélection nationale en publiant rapidement un communiqué. Le chef du gouvernement a par ailleurs prévu de donner une réception en l'honneur des joueurs irakiens, ont annoncé des responsables.

"La souffrance est vaincue", a estimé le ministre des Sports irakien quelques minutes après le coup de sifflet final.

Les autorités avaient interdit auparavant toute circulation automobile et les forces de sécurité étaient en alerte renforcée pour éviter une répétition du drame intervenu mercredi lors de l'accession de l'Irak en demi-finale. Un attentat suicide avait fait 50 morts parmi une foule de supporteurs.

A Bagdad et à Kout, au sud-est de la capitale, la police a rapporté qu'au moins sept personnes avaient été tuées et plus de 50 autres blessées par des balles perdues provenant de "réjouissances" consécutives à la victoire de football. Mais on n'a pas signalé d'attentats majeurs contre des supporters.

Le porte-parole des forces de sécurité irakiennes, le général Kassim Moussaoui, a annoncé que ses troupes avaient tué un homme soupçonné d'être un insurgé, puis désamorcé une bombe dans le quartier de Saidiya, dans le sud de Bagdad.

"NOUS SOMMES DES HÉROS"

Malgré des interdictions décrétées par des responsables religieux et sécuritaires, les Irakiens ont fêté par une débauche de coups de feu en l'air la victoire de leur équipe.

Des manifestations de joie spontanées ont éclaté dans les quartiers cosmopolites de Bagdad, mais aussi dans les villes chiites du sud du pays et dans le Nord kurde, la sélection irakienne comptant des joueurs de ces trois communautés.

Dansant et pleurant de joie dans les rues, les supporters brandissaient leurs chemises en l'air et s'étreignaient les uns les autres.

"Nous sommes des héros. C'est un moment de fierté pour tous les Irakiens", a confié à Reuters un supporter du quartier de Karrada, dans la capitale.

Des présentateurs de la télévision, enveloppés dans le drapeau rouge, blanc et noir de l'Irak, ont fondu en larmes et CNN a interrompu ses programmes pour annoncer la victoire.

L'interdiction de circuler concernant les véhicules ne sera levée que lundi à 06h00 (02h00 GMT). Des mesures semblables ont été prises à Kirkouk, dans le Nord, ainsi que dans les villes saintes chiites de Nadjaf et Kerbala.

Par Reuters

bylkusdu94
30/07/2007, 19h04
je suis trop content pour eux!
surtout que j'aime pas l'arabie saoudite...
bravo à l'équipe irakienne de jouer avec leur coeur, j'ai vu le match, ce sont des battants, je kifffffffffffffeeeeeeeeeee!

Gironimoo
31/07/2007, 00h07
en plus contre les "b'ni Sa'udes" :mrgreen: ... vraiment chapeau ! je suis impressionné ... espérant que cette victoire leur apportera un tant soit peu de réconfort dans le quotidien dramatique des iraquiens.

Cookies