PDA

Voir la version complète : Un jeune américain débloque l'iPhone


nassim
29/08/2007, 23h21
Après ses prouesses, il ne rêve plus que d’une chose : rencontrer Steve Jobs, le PDG d’Apple, en personne. A 17 ans, George Hotz a réussi à «débloquer» l’iPhone d’Apple, ce qui lui permet de fonctionner avec d'autres opérateurs télécoms que AT&T, le groupe qu'Apple a jusqu'ici choisi comme opérateur exclusif. Cette trouvaille, l’adolescent américain aux cheveux hirsutes l’a postée sous forme de vidéo - déjà visionnée plus de 265,599 fois dimanche matin (voir ci-dessous)- sur son blog, refusant d’en tirer quelque profit. «Je trouve que cette information doit être gratuite», estime-t-il. Seul petit péché d’orgueil, le jeune homme a décidé de mettre un second exemplaire débloqué aux enchères sur eBay.

http://www.youtube.com/v/tvJ1RGlxe8Q

Avec d'autres «hackers» d'un groupe collaboratif international surnommé «l'iPhone Dev Wiki», qui ambitionnait de débloquer le mobile à tout faire d’Apple depuis son lancement fin juin, il décrit sur son blog une série d'étapes complexes qui contournent les verrous empêchant l'utilisation de cartes SIM autres que celles d'AT&T.

Grâce à cette technique qui prendrait plusieurs heures aux néophytes, l'iPhone fonctionne avec les cartes SIM de l'opérateur américain T-Mobile ou d'autres opérateurs GSM, explique sur Internet cet étudiant résidant à Glen Rock, dans le New Jersey, près de New York. Utiliser ce téléphone avec un autre opérateur supposerait, selon lui, un surcoût de 20 dollars par mois.

Depuis fin juin, une gigantesque course s'était engagée entre les «hackers» du monde entier pour débloquer l'iPhone. D'autres systèmes de déblocage ont été créés, mais qui, contrairement au sien nécessitent l'achat de pièces supplémentaires, selon lui. AT&T s'est refusé à tout commentaire, tandis qu'Apple n'avait pu être joint. Le jeune homme assure quant à lui n’avoir été contacté par aucun avocat.

Jeune homme frêle, dont la chambre est remplie d'une pagaille de matériel technique et électrique, George y a consacré toutes les dernières semaines. «J'ai vécu et respiré avec ce téléphone depuis deux mois», a-t-il raconté au journal du New Jersey «The Record» de vendredi. Après s’être couché tout l’été à 9 heures du matin, il estime avoir passé environ 500 heures pour concevoir sa technique. «Certains de mes amis pensent que j'ai gâché mon été, mais je trouve que cela en valait la peine», a expliqué le jeune homme. Après avoir gagné cette année un prix de 20.000 dollars lors d'un concours scientifique organisé par Intel, pour avoir conçu un appareil de projection d'images en 3D, il commence ces jours-ci ses études de neurologie au Rochester Institute of Technology.

George Hotz assure ne pas avoir voulu commettre un acte malveillant mais juste s'amuser, et affirme que la loi américaine, le Digital Millennium Act de 1998, l'y autorise. Sa manipulation technique pourrait bien déclencher un trafic d'iPhone débloqués, dès avant le lancement de l'appareil en Europe et en Asie dans les mois qui viennent.

source : Le Figaro

Cookies