PDA

Voir la version complète : Nokia à l'assaut de l'iPhone


nassim
29/08/2007, 23h26
Nokia dévoilait ce matin à Londres ce qui peut être considéré comme une réponse à la plate-forme iPhone d'Apple. Une série de nouveaux services et téléphones regroupés sous la bannière Ovi, qui signifie « la porte » en finnois, et dont certaines fonctions semblent directement inspirées de l'iPhone.

Le fabricant finlandais a ainsi commencé par présenter une offre de service de téléchargement de musique, baptisée sans surprise Nokia Music Store. Ce kiosque en ligne propose « plusieurs millions de morceaux des plus grands labels », qui peuvent être téléchargés depuis un PC mais aussi, point de différence avec le combiné d'Apple, directement depuis son mobile.

« Nous ne voulons pas que l'ordinateur soit obligatoire », a souligné le numéro un mondial des fabricants de mobiles. Une version mobile du Nokia Music Store a été spécialement développée et permet d'acheter et télécharger des morceaux depuis le téléphone (carte de crédit, PayPal et bons d'achats prépayés). L'utilisateur doit créer préalablement un compte.

Télécharger des morceaux depuis son téléphone

Une fois sur le mobile, le morceau peut être transféré vers un PC pour être gravé sur CD. A l'inverse, il est également possible d'obtenir un morceau depuis un ordinateur puis de le transférer vers son mobile Nokia, à la manière de la plate-forme iPhone. Tous les morceaux sont protégés par DRM et sont encodés en Window Media Audio (192 Kbits/s). Le constructeur n'a pas détaillé le nombre de copies et de transferts autorisés.

Le service sera facturé 1 euro pour un titre et à partir de 10 euros pour les albums. Par ailleurs, un abonnement mensuel de 10 euros donnera accès à une consultation en streaming illimitée des morceaux mais uniquement depuis son PC. Nokia Music Store sera disponible sur « les principaux marchés européens cet automne ».

Pour exploiter ce service, Nokia a présenté une nouvelle série de terminaux, qui compte notamment une version du N95 intégrant désormais 8 Go de capacité de stockage. Il dispose également d'un écran de 2,8 pouces (contre 2,6 pouces aujourd'hui). Ce N95 8 Go devrait être commercialisé au quatrième trimestre 2007 au prix de 850 euros (hors subvention).

Mais le véritable « jukebox de poche », comme l'a surnommé le fabricant finlandais, sera le N81. Un appareil haut de gamme qui intègrera jusqu'à 8 Go de mémoire interne et offrira 12 heures d'autonomie en lecture musicale. Il dispose également d'une connectique pour accueillir un casque audio classique (jack 3,5 mm). D'ailleurs Nokia proposera une série d'accessoires allant des casques aux enceintes, avec des partenaires tels que Philips ou Atlec Lansing.

Le N81 se distingue également par son interface 3D qui, bien que basée sur l'OS Symbian (S60 3e génération), marque une réelle évolution graphique chez Nokia. Les premiers observateurs évoquent d'ailleurs une copie des interfaces d'Apple. Elle utilise même une touche rotative tactile (« Navi Wheel »), qui rappelle celle de l'iPod. Le fabricant finlandais a reconnu ce matin qu'il s'inspirait de ce qui se faisait de mieux sur le marché...

Reste que le N81 n'est pas doté d'un écran tactile comme l'iPhone ; Nokia prévoit de commercialiser des terminaux intégrant ce type d'écran, avec l'interface adaptée, dans le courant 2008. En revanche, le N81 est un téléphone 3G ce qui n'est pas le cas de l'iPhone.

Quant à son prix, il reste dans la fourchette haute du marché : le N81 sera disponible en octobre au prix de 650 euros environ pour la version 8 Go (hors subvention).

Une renaissance pour la plate-forme N-Gage

Nokia a également présenté deux nouveaux téléphones baladeurs (de milieu de gamme) compatibles avec le service Nokia Music Store. Ils intègrent notamment des touches spécifiques pour la musique et 4 Go de mémoire. Il s'agit du Nokia 5310 XpressMusic et du Nokia 5610 XpressMusic attendus au quatrième trimestre aux prix respectifs de 280 et 370 euros.

Dans un autre domaine - les jeux - Nokia entend prendre par ailleurs une longueur d'avance, en tirant profit de son expérience acquise avec la plate-forme N-Gage. Bien que ce téléphone-console de jeu n'est pas rencontré le succès, le gourpe finlandais dispose d'un catalogue de jeux conséquent et l'environnement logiciel permettant de les faire tourner.

N-Gage devient donc un service de jeux pour mobile, accessible depuis plusieurs terminaux récents (N73, N93, N95 et N81). À l'image du Nokia Music Store, l'utilisateur téléchargera des jeux depuis son PC ou directement depuis le mobile. Il pourra les essayer gratuitement, puis éventuellement les acheter de 6 à 10 euros l'unité. Il s'agit de jeux tels que Sims 2 Pets ou Fifa 08 d'Electronic Arts, ainsi que Brothers in Arms de Gameloft ou encore Crash Bandicoot de Vivendi Games.

Le service N-Gage est attendu pour novembre 2007, notamment en Europe.

source : ZDNet

Cookies