PDA

Voir la version complète : Des perles susceptibles de vous faire pleurer ...


Océane
01/09/2007, 08h37
En voici quelques-unes ... Sortez vos Kleenex, si vous avez la larme facile ! ;)


Rapport de police et de gendarmerie :

- La disparition de l'enfant fut signalée par les parents à son retour.

- Pour sortir du bar, il est clair qu'il avait d'abord dû entrer.

- Sous couvert d'anonymat, tous ses crimes étaient signés.

- Nous avons été obligés de constater le décès avant que la morte nous décrive son agresseur.

- Il est à noter que les deux véhicules sont entrés en collision l'un avec l'autre, exactement le même jour.

- Nous avons donc constaté, qu'il n'y avait rien à constater.

- Le cadavre de l'homme correspondait bien à la description de la femme qui avait été vue par les différents témoins.

- L'intéressé nous donna alors de très nombreux détails qui portaient à croire que son épouse était bien la voleuse de sa femme.

- La mer était sa terre natale.

- Sa femme, en qui il avait mis toute sa confiance, l'a trompé avec un autre salaud.

- Six des trois suspects ont été relâchés.

- L'homme a insisté pour nous présenter son préjudice qui ne mesurait à peine dix centimètres.

- Malgré un taux d'alcoolémie de 3.8, le conducteur avait gardé toute sa lucidité pour écraser l'animal.

- Les recherches ont permis de retrouver rapidement les cinq cadavres des deux disparus.

- Dès que l'homme fut abattu, nous avons pu procéder à son interrogatoire.

- Vu les circonstances, nous avons été contraints d'arrêter le suspect en son absence.

- L'homme niant toute culpabilité, nous l'avons arrêté.

- L'homme ne semblait pas apprécier qu'on le frappe.

- N'ayant pas pu abuser de la femme, il la viola sauvagement.

- La femme tentait de cacher son identité derrière ses larmes.

- Sous le coup de la colère, l'homme mangea une pomme en ricanant.

- La chasse étant fermée, il l'ouvrit lui-même tout seul.

- Arrêté par les gendarmes, il les menaça d'appeler la police.

- Le plaignant, visiblement en état d'ébriété, prétendait s'appeler Jésus et signa le formulaire d'une croix.

- Complètement ivre, l'homme nous a traité de "sales flics", ignorant que nous étions des gendarmes.

- L'homme nous déclara qu'il avait effectivement frappé son adversaire avec un marteau, mais en faisant bien attention à ne pas lui faire mal.

- L'homme avait essayé de cacher l'arme dans ses bottes, malheureusement pour lui, il s'agissait d'un fusil de chasse.

- L'homme a alors menacé de nous répondre si on continuait à l'interroger.

- Pour se défendre, l'homme voulut lancer son genou aux testicules que l'agresseur dissimulait sous son jeans.

- L'homme accepta de signer la déposition que du bout des lèvres.

- L'homme avait tenté de forcer toutes les issues de la femme, sans parvenir à s'y introduire.

- Pendant tout l'interrogatoire, l'homme n'a cessé de nous dévisager avec ses propres yeux.

- L'homme courait à perdre haleine, malgré sa jambe artificielle qui s'était décrochée.

- L'homme fut atteint au nez et aux narines.

- La station de police n'est pas encore un hôpital psychiatrique... Nous avons renvoyé le malade chez lui.

- Le cadavre n'était pas en possession de toutes ses facultés.

- Le trou de balle était si gros que j'ai pu y mettre deux doigts.

l'imprevisible
01/09/2007, 11h11
- La station de police n'est pas encore un hôpital psychiatrique... Nous avons renvoyé le malade chez lui.
- Le cadavre n'était pas en possession de toutes ses facultés.
Merci sirène ;), trop fort les Gens-"d'armes"

saryta
01/09/2007, 15h14
:72: :72: :72:

Merci Océane! Tu as bien fait de nous prévenir, pour les Kleenex!

nanouchka
01/09/2007, 15h48
hoooooo! hahahaha aussi deluré les unes que les autres surtout pour certaines :lol:
c'est bizarre j ai la banane qui veut pas partir :D

algerois16
01/09/2007, 16h44
Comme quoi, faut pas porter de pantalon !

Cookies