PDA

Voir la version complète : Blu-ray Vs HD DVD


morjane
04/09/2007, 17h13
A qui voudrait apprendre à tourner des statistiques à son avantage, il est recommandé de suivre l'actualité du Blu-ray disc et du HD DVD. En ouverture de l'IFA, l'un des plus grands salons mondial de l'électronique qui se tient depuis ce week-end à Berlin, les deux camps sont parvenus à tour de rôle à cette conclusion désarmante : l'un, comme l'autre, détiendrait la première place dans la succession du DVD.

La réalité est forcément plus complexe. Lorsque le camp du Blu-ray disc annonce qu'il détient 94% de part de marché dans les six principaux pays européens, dont la France, cela comprend les ventes de PlayStation 3. En face, les tenants du HD DVD rétorquent qu'en ne prenant en compte que les lecteurs indépendants, leur format représente cette fois 70% du marché. Or, ces ventes seraient plus intéressantes pour les studios. Il se vend en effet quatre films en moyenne par lecteur HD DVD, contre un demi disque par lecteur Blu-ray. Comme si la PS3 n'était pas vraiment un lecteur haute définition.

Le plus instructif vient cependant de la confrontation de ces chiffres, fournis par GfK. Si le HD DVD ne représente presque rien, tous modèles confondus, mais domine lorsque l'on ne prend en compte que les lecteurs indépendants, cela signifie que les 94% détenus par Sony sont constitués quasi exclusivement de PS3, qui avoisine les 1,3 million de ventes de ventes en Europe. Résultat, il ne se serait vendu qu'autour de 100.000 lecteurs en Europe depuis un an, quel que soit le format. Un chiffre sur lequel, cette fois, ni Sony ni Toshiba ne communique. L'écart est en effet considérable par rapport au DVD : rien qu'en France, en 2006, 4,5 millions de lecteurs traditionnels ont été commercialisés.

Pourtant, la guerre n'a jamais été aussi vive entre les deux camps. Avec un objectif : séduire un nombre toujours plus important de partenaires. Courant août, le HD DVD a frappé un grand coup en débauchant la Paramount. D'après le New York Times, le studio hollywoodien aurait reçu un chèque de 150 millions de dollars contre cette exclusivité surprise. Et le nom de Microsoft, ardent défenseur du HD DVD, figure en tête de liste des donateurs supposés. Depuis, l'un des dirigeants du groupe informatique a démenti, préférant insister sur les défauts du Blu-ray, difficile à programmer et si cher, tant pour le producteur que pour les consommateurs.

Sony en a d'ailleurs conscience. Du côté du Blu-ray, on s'emploie donc à baisser les prix. Le nouveau modèle d'entrée de gamme, le BDP-S300, sera vendu en Europe mi-septembre environ 600 euros. Seulement, sur ce terrain, le HD DVD creuse systématiquement l'écart. La plupart des nouveaux lecteurs d'entrée de gamme présentés à l'IFA oscillent ainsi entre 300 et 400 euros.

Par L'expansion

reakwon
04/09/2007, 17h28
personalement j'opte pour le HD DVD :) :D

zsidane
08/09/2007, 16h21
Moi aussi. ça serait une belle leçon pour Sony et son arrogance quand au fait que la seule question a se poser dans tout sera serait la date de la mort du HD-DVD et non qui sera vainqueur...
Ils n'apprennent jamais on dirait...

Cookies