PDA

Voir la version complète : Dette militaire algerienne


Stanislas
14/05/2005, 09h30
Bonjour,

Il faut dire qu'aucun expert de l'economie algerienne n'aventurera à se prononcer sur la dette militaire algerienne. Bien des questions restent posées :

- A quel montant est-elle evaluée ?
- Qui gére cette dette le MDN ou bien le Miinistére des finances ?
- Fait-elle partie des negociations avec le club de Paris ?
- Que coute le service de cette dette ?
- Y'a t il un plan de reboursement par anticipatation ?
- Quels sont nos pays creanciers ?
- Existe il des actions a effacer notre dette militaire envers l'ex URSS comme l'a fait recement la Syrie ?

Bon samedi.

Sassouki
14/05/2005, 11h11
Salut Stan !
Hier vendredi 13 ! Apparemment tout c'est bien passé :mrgreen: (Dieu merci)

Plus sérieusement, un sujet fort interessant que voila ! Malheureusement j'ai aucune réponse à tes questions. Attendons de voir les interventions des autres membres !

Bonne journée à tous !

Stanislas
14/05/2005, 11h13
merci Sassouki, peut étre que Double6 ou bien labtec, pourront nous eclairer sur le sujet !

Bonne journée à toi aussi sassouki.

mefie toi du samedi 14 :mrgreen:

labtec
14/05/2005, 13h10
Bonjour stanislas, je vais t'eclairer un peu sur ce sujet. La dette militaire envers la Russie ,elle est a peu pres de l'ordre de l'ordre de 2 milliards de dollars en 2005. Ce n'et pas enorme pour un pays comme l'Algérie en ce moment. Il n'y a pas d'interêt, car c'est une dette publique et on a pas fait appel au club de Paris ni à celui de londres pour passer commande. Elle est géré directement par le Ministre des finances et non celui de la défense. Et contrairement à ce que tout le monde veut faire croire ici dans ce forum, ce n'est pas un Général qui décide de l'endettement du pays ni des depenses a effectuer mais c'est le Gouvernement qui decide en accord avec la Présidence en fonction du budget et surtout des impétratifs par exemple la défense du pays. Avant 1999 la dette etait de 4 Milliards de dollars et c'etait la conjoncture de la decenie noir, il fallait parer au plus presse ,sauve le pays. Et la Russie etait le seul pays qui accepté de nous vendre des armes. Actuellement , le ministere de la Defense est entrain de negocier le même accord que celui de la syrie. J'ajoute une petite précision, la Russie a accepté que l'on s'aquitte de notre dette avec du troc par exemple on lui a envoyé des chaudieres fabriquées à Relizane, des salles de bain qui se faisait a Miliana et qui ne se vendaenit pas chez nous etc....

Stanislas
14/05/2005, 13h31
Merci labtec, pour ces renseignments !

J"ai lu aussi que la presse moscovite avait relevé la volonté des autortités algeriennes de negocier in accord identique à celui de la syrie, pour effacer une partie de notre dette militaire.

Encore uen fois, merci de nous eclairer !

Ps: je touve les chiffres avancés legerement sous-estimes! c'est sentiment !

double6
14/05/2005, 14h32
Salut Stan,

Labtec a tout dit quasiment. La dette Algerienne envers la Russie est de 4,3 milliards de $ dont environ la moitie en dette militaire. La dette militaire est geree par le ministere des finances comme tout le stock de la dette. Bien sur les finances cooperent avec le MDN dans ce cadre tout comme ils cooperent avec Air Algerie pour la dette de cette compagnie et ainsi de suite.

Le consul general de Russie a Annaba il y a quelques jours a annonce la visite de Poutine en Algerie pour la fin 2005. Il a dit qu'il "ne viendrait pas en touriste et ramenera des choses dans ses baggages notamment l'annulation d'une partie de la dette Russe". L'Algerie avait conditionnee des futurs achats d'armes a la Russie par un tel acte suite a l'annulation de la dette Syrienne. La Russie est egalement est en train de rembourser ses dettes en avance. Elle vient de signer un accord avec le club de Paris pour rembourser le 1/3 de ses 44 milliards de $ qu'elle leur doit depuis l'epoque Sovietique avant l'heure cette annee. Poutine a egalement rembourse les derniers 3,3 milliards de $ que son pays devait devait au FMI par anticipation cette annee. (Il avait jusqu'a 2008 pour le faire). Tout cela pour souligner la bonne position de la Russie qui peut se permettre de nous effacer une partie de notre dette maintenant que les Occidentaux lui ont efface le paiements de beaucoup d'interets.

Je te joint un article qui date de Fevrier a ce sujet. Au plaisir.



L’Algérie pose ses conditions à la Russie

Pas de nouveaux contrats militaires
sans l’effacement de la dette

Zouaoui Mouloud, JI, 21/02/05

L’Algérie a décidé de ne plus acquérir de nouveaux armements russes jusqu’à ce que le Kremlin efface la dette algérienne. C’est ce qu’a révélé avant-hier le quotidien russe Kommersant citant des responsables de la délégation militaire algérienne ayant pris part au Salon international de l’armement IDEX 2005, qui se déroule depuis le 14 février à Abou Dhabi (Emirats arabes unis).

La condition algérienne a été imposée suite à la décision prise par la Russie d’effacer une grande partie de la dette de la Syrie afin de lui permettre d’acquérir de nouvelles armes, dont des missiles, destinées à moderniser son armement devenu quasi obsolète.

Dès lors, l’Algérie, a indiqué la publication, s’abstiendra désormais de procéder à de nouveaux achats d’armements russes jusqu’à ce que Moscou mette sur un pied d’égalité notre pays et la Syrie en ce qui concerne le règlement de la dette contractée du temps de l’ex-Union soviétique.

La Russie, présente au Salon IDEX 2005 avec 40 constructeurs d’armements, avait pris contact avec les membres de la délégation algérienne dans la perspective de nouveaux contrats d’armement, mais la réponse de ceux-ci a été ferme et définitive, souligne la même source, qui ajoute que la Libye a emboîté le pas à l’Algérie en exigeant elle aussi l’effacement de sa dette pour qu’elle puisse passer de nouvelles commandes.

La Russie avait décidé d’effacer 10 des 13 milliards de dollars que devait la Syrie à l’ex-Union soviétique, afin de lui permettre de procéder à de nouveaux achats d’armes, selon Kommersant. La Syrie avait commandé des missiles air-sol de type Strelets de courte portée qui peuvent être installés sur des hélicoptères, des véhicules, des vaisseaux ou des blindés.

L’effacement de la dette syrienne a été décidé lors de la visite à Moscou du président Bachar al Assad. C’est ce qui a irrité l’Algérie qui est liée par un traité de partenariat stratégique avec la Russie. Si Moscou ne donne pas de suite favorable à la requête d’Alger, les constructeurs d’armements russes risquent de perdre, en notre pays, l’un des plus sérieux clients.

D’ailleurs un porte-parole de Rosoboronexport, la société des exportations militaires russes, Nikolay Dimiduk, a estimé que «cette éventualité serait préjudiciable pour l’industrie militaire russe». L’Algérie avait sauvé du naufrage le géant de la construction des avions MIG qui constitue le fleuron de l’industrie des avions de combat russes en signant un contrat d’achat de 49 Mig 29 de combat pour un montant de 1,8 milliard de dollars et de 80 MIG 29 AT d’entraînement pour un montant de 1 milliard de dollars.

Cette transaction assurait, selon le directeur général de MIG, Alexeï Fedorov, au constructeur, au bord de l’asphyxie financière, de poursuivre ses activités durant les dix prochaines années ! Toujours selon le quotidien Kommersant, spécialisé dans les questions de défense, les responsables russes avaient expliqué que la dette empêchait la Syrie d’accéder à de nouveaux stocks d’armements russes.

Mais l’Algérie et la Libye ne l’entendent pas de cette oreille et exigent de bénéficier du même traitement de faveur que Damas. Avec l’amélioration de la situation interne en Algérie et la fin de l’embargo sur la Libye, les constructeurs occidentaux offrent à nouveau leurs équipements miliaires, pratiquement sans condition.

La dette algérienne envers la Russie est estimée à quelque 4 milliards de dollars, soit trois fois moins que celle de la Syrie.

Stanislas
14/05/2005, 14h35
Merci double6

je crois que c'etait l'article que j'ai lu sur le jeune independant je crois, mais que je n'arrivais pas a me le procurer !

Bien le bonjour et merci encore.

Cookies