PDA

Voir la version complète : Un certain dossier sur le Sahara occidental…dans "Liberte-algerie“


absent
18/09/2007, 01h05
L´idée venait surement du directeur de rédaction du journal Liberté-Algérie de faire un dossier sur le Sahara occidental, après avoir réalisé qu´il y a un certain vide (propagandiste) sur ce sujet dans les medias algériennes. Ces medias qui ne ratent généralement aucune occasion pour "informer" les algériens sur les derniers developement du sacro-saint principe d´autodétermination des sahraouis en faisant référence aux dernières résolutions des nations unis sur ce dossier, et en en faisant une lecture erronée en parlant encore du referendum alors que la dernière résolution n´en mentionne guère.

Pour réaliser tout un dossier sur ce sujet le directeur de la rédaction ne pouvait se baser sur la seule plume, oh combien imaginaire, du fameux journaliste k. Abdelkamal (que certains forumens marocains l´appelle ici Abdelkamel science fiction), et donc a fait appel a 3 autres plumes du journal. Le dossier contient quatres sujets dont les titres sont les suivants:

1) Comment rabat saborde les négociations avec le front polisario (http://www.liberte-************/edit.php?id=83243) ; Par : Salim Tamani (http://www.liberte-************/send_jour.php?idjournaliste=5&journaliste=Tamani)

2) Depuis la conclusion par l’Algérie d’un méga contrat avec la russie
Bataille franco-américaine pour équiper l’armée marocaine
Par : Yacine Kenzy (http://www.liberte-************/send_jour.php?idjournaliste=213&journaliste=Kenzy)

3) Alors que Van Walsum propose la reprise des négociations à Genève en novembre (http://www.liberte-************/edit.php?id=83245)
Indépendance ou autonomie, comme base d’un référendum (http://www.liberte-************/edit.php?id=83245)
Par : Abdelkamel K. (http://www.liberte-************/send_jour.php?idjournaliste=66&journaliste=K.)

4) Réunion de l’assemblée générale de l’Onu (http://www.liberte-************/edit.php?id=83246)
Vers de nouvelles orientations pour le dossier du sahara occidental ? (http://www.liberte-************/edit.php?id=83246)
Par : Hafida Ameyar (http://www.liberte-************/send_jour.php?idjournaliste=71&journaliste=Ameyar)


- Première remarque simple sur ce dossier: un article parle particulièrement de la course a l´armement entre l Algérie et le Maroc sans mentionner même une fois le mot "Sahara " dans l´article, alors pourquoi ce sujet fait partie du dossier du "Sahara Occidental" si on nous rappelle sans cesse la sacro-sainte neutralite de l´Algérie dans cette affaire? Freud avait raison en disant: " l´inconscience ne ment pas!". edifiant.

Sans etre un expert d´analyses de discours journalistique, je veux juste donner quelques remarques sur l´article 1) pour montrer certain amateurisme (pour ne pas dire mediocrite) de ce dossier. Mes commentaire sont en rouge dans le post qui suit:

absent
18/09/2007, 01h11
Dossier : Sahara occidental (Mardi 18 Septembre 2007)




Sahara occidental
Comment rabat saborde les négociations avec le front polisario

Par : Salim Tamani (http://www.liberte-************/send_jour.php?idjournaliste=5&journaliste=Tamani)

Dans l’attente du troisième round des négociations Maroc-Front Polisario, il apparaît clair que les Marocains partiront à New York avec les mêmes propositions “autonomistes” d’autant que la presse locale a d’ores et déjà entamé une campagne pour soutenir “le jeune roi contre ceux qui veulent entraver la réalisation de l’unité territoriale”, allusion au maintien des troupes au Sahara occidental.
[suivant regulierement les articles de la presse marocaine, je ne me rappelle pas avoir lu ces derniers temps un article sans un journal traitant de ce que dit ce journaliste, sauf si la position constante de tous les marocain sur ce sujet est peut etre une nouvelle pour ce journaliste]Cette démarche, qui semble bénéficier du soutien de Paris, Madrid et d’une partie de l’administration américaine, obéit aujourd’hui beaucoup plus à des considérations internes [L´affaire du Sahara est depuis toujoursu n e affaire sacres donc c est une consideration interne de tous les marocains depuis des decenies]. Et ce n’est pas par hasard qu’une partie de la presse marocaine n’hésite pas à imputer la faillite du système politique chérifien durement déstabilisé par le fort taux d’abstention des législatives du 7 septembre dernier au processus engagé par Hassan II depuis la fameuse “marche verte” qui a abouti à la colonisation du Sahara occidental [le journaliste parle d´une partie de la presse marocaine? la quelle? la moindre des chose c est de citer un exemple de journal magazine qui aurait fait une telle lecture des resulats des elections en relation avec la marche verte. La seule lecture, a ma connaissance, des resultats des dernieres elections au maroc, en relation avec le dossier du sahara est la suivante: Le taux de participations aux elections au sahara est le plus fort dans tout le royaume depessant meme plus de 50% dans certaines circonsriptions au sahara]. C’est dire l’embarras du régime royal qui, face à une ébullition interne aggravée par la montée des salafistes, n’arrive plus à convaincre en usant même de la “constante sahraouie”. [ Encore une autre diversion sans fondement: l´affaire du sahara n´a jamais ete utilise ni directement ni implicitement contre les islamistes au Maroc. Le journaliste oublie meme que tous les islamistes marocains meme les plus integristes sont tous unanime pour la marocanité du sahara]
Alors que la dernière initiative des Nations unies d’ouvrir des négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario représente une opportunité sérieuse qui puisse donner une véritable impulsion au processus de règlement du conflit du Sahara occidental, les spécialistes de la question sahraouie craignent que le troisième des pourparlers ne soit encore une fois sabordé par Rabat [ Je crois que le journaliste parle des specialites d´Alger ici, sinon aucun specialiste neutre ne s´est permis encore d´insulter l´avenir en accusant le MAroc de saborde les negociations, puisqu´il est en position de force avec son plan d´autonomie qui a eu ses echos louables sur le plan international]. Après avoir consommé deux étapes dans ce nouveau processus de négociations où les Marocains ont carrément violé les dernières résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, en conditionnant les discussions par l’acceptation par la partie sahraouie de la “marocanité du Sahara occidental”, des sources proches du dossier espèrent que le troisième round pose les questions de fond.[une lecture polisarienne des resultats des derniers rounds de negociations]
Mais dans la gestion de ce conflit, vieux de plus de 32 ans, les Marocains et particulièrement les médias proches des thèses officielles font preuve de beaucoup d’imagination pour “marketer” un vocabulaire sélectif, voire des stéréotypes sujets à controverse. Du coup, un véritable échafaudage est mise en place pour tenter d’impliquer directement l’Algérie et “bilatélariser” le conflit. [ce n´est pas un constat nouveau, c est aussi vieux de plus de 32 ans que l affaire du sahara est instigué a Alger, et par consequent et logiquement l´algerie est une partie prenante dans le conflit]

Les limites de la théorie des zones grises
La situation qui se dessine implique en tout cas plusieurs paramètres. Le premier étant la “théorie des zones grises” dont l’auteur n’est que le tristement célèbre Aymeric Chauprade. Fortement médiatisé au Maroc pour son soutien aveugle aux thèses du royaume, cet écrivain, qui n’a d’universitaire que le nom [ une diatribe contre un ecrivain de renomée internationale, peut etre son seul tort c´est qu il enseigne a l academie royale militaire a rabat?], âgé à peine de 33 [ d´ailleurs l ecrivain, politologue et geoploticien est agé de 38 ans, voir son profile sur wikipedia] ans, n’a pas hésité à affirmer afin de soutenir un régime aux abois que la région du Sahara occidental susciterait de nombreuses inquiétudes telles que la prolifération des mouvements terroristes, le développement des filières criminelles, l’explosion de l’immigration clandestine en provenance de l’Afrique subsaharienne et en direction de l’Europe. [ c´est une these qui esz academiquement plausible, et politiquement correct]
Aymeric Chauprade ira jusqu’à évoquer de la prétendue “contamination islamiste du Polisario” afin, bien entendu, de ternir l’image d’un mouvement qui lutte pour le recouvrement de l’indépendance de son pays et dont le dossier est classé comme étant le dernier cas de décolonisation par les Nations unies. Mais le nouveau serviteur du roi oublie tout simplement de rappeler que les mouvements islamistes algériens étaient hébergés par le Maroc durant de longues années alors que Hassan II voulait faire de l’Algérie un laboratoire pour l’expérience islamiste. Pire, où s’étaient caché le premier “émir” du GIA et s’étaient réfugiés les terroristes qui ont perpétré le massacre de Beni Ounif dans la région de Ouargla en 1998 ? [ c´est encore une diversion tres connue, faute d´arguments!]
Les réponses sont claires et depuis les attentats de Marrakech en 1994, où Rabat avait carrément accusé les services algériens, les relations bilatérales se sont dégradées et Alger était contraint, dans une décision extrême, de fermer ses frontières suite à une mesure similaire instaurée par les Marocains. L’histoire avait révélé, quelques mois plus tard, que l’attentat de Marrakech était l’œuvre d’islamistes franco-marocains. Alger avait alors exigé des excuses officielles inscrites dans un canevas de conditions qui devaient permettre une normalisation des relations bilatérales. Rabat, qui n’a fait jusque-là, aucun geste de bonne volonté excepté la levée de la procédure de visa imposé aux ressortissants algériens depuis août 1994, persiste toujours dans sa politique “guerrière” en encourageant implicitement le trafic de drogue à destination de l’Algérie avec tout ce que ce phénomène implique comme conséquences néfastes.[encore une diatribe sans fondement!]



le reste des articles je les commenterais quand j´aurais un peu plsu de temps (surtout l article qui parle de 118 rafales, et 2 fois mentionné dans l article sans que le journaliste ne daigne corrigé sa faute grave!!)...

davinci428
18/09/2007, 01h55
Je n'ai eu le temps de lire que le papier signé S Tamani. J'ai été consterné par la médiocrité de l'analyse de ce dernier basée sur des clichés et stéréotypes vieux d'au moins deux décennies mais j'ai été surtout frappé par son inculture tant politique que géographique. Appréciez : .....les terroristes qui ont perpétré le massacre de Beni Ounif dans la région de Ouargla en 1998 ? Beni ounif et à moins qu'on l'ai faite déménagé entre temps se trouvait jusqu'à ce matin à 1.5 km des frontières algéro marocaines et à pratiquement la même distance de Figuig - oasis marocaine - Et Ouargla à ma connaissance est distante de plus de 700 km de Beni Ounif. Edifiant pour un plumitif qui affiche l'ambition de traiter du dossier du Sahara.
Du n'importe quoi !

absent
18/09/2007, 02h06
Par : Abdelkamel K.

:mrgreen: La Sience Fiction :mrgreen:

Vive l'Objectivité :mrgreen:

hurican
18/09/2007, 07h41
le sahar occidental........on as un ptit peu oublier ca,ah octobre approche .....c pas grave onas l'habitude et vraiment pour les marocains....liberte algerie.......:lol::lol::lol:

Cookies