PDA

Voir la version complète : RÉDA MALEK et L'ISLAM


Avucic
24/09/2007, 19h51
Pour Rédha Malek, “notre seul imam est le Coran”. C’est lui qui doit être le guide de tout bon musulman, sans influence aucune, mettant ainsi en garde contre la mauvaise interprétation des textes sacrés.Je trouve extemement intéressante et sage la position de notre ancien premier ministre.

J'approuve ce que je relève ici: Pour Rédha Malek, “notre seul imam est le Coran”. C’est lui qui doit être le guide de tout bon musulman, sans influence aucune, mettant ainsi en garde contre la mauvaise interprétation des textes sacrés. Selon le conférencier, “l’allégeance nationale passe avant tout, car faire exclusivement allégeance à la religion mène aux antagonismes et au chaos”

Pour lire la suite, voir Liberté du 24.09.2007
http://www.liberte-************/edit.php?id=83457

Thirga.ounevdhou
24/09/2007, 21h04
Le Coran est notre Guide et notre première référence, mais le Imam comme le veut l’islam a un rôle "doit l'avoir" non négligeable dans la mosquée, lieu pour le rappel de Dieu, la prière, la connaissance de l’islam … et la morale....
Malheureusement , certains si ce n’est la majorité des imams sont manipulés ou influencés... par maintes courants en oubliant leur rôle principale, celui d’enseigner l’islam et ses principes, l’amour, la fraternité, la paie, la tolérance…., le but devient et s’éloigne de plus en plus de celui de Dieu… Alors que dieu dit : "Les Mosquées sont consacrées à Dieu. N'invoquez donc personne avec Dieu." (verset 18/72)

hakkimm
24/09/2007, 21h16
Rédha Malek, “notre seul imam est le Coran”.
Comme si c'était aussi facile que ca :rolleyes:...Et bien, il se trompe sur toute la ligne. Peut-on apprendre une science sans mentor? Non je ne crois pas.

Avucic
24/09/2007, 22h35
Comme si c'était aussi facile que ca ...Et bien, il se trompe sur toute la ligne. Peut-on apprendre une science sans mentor? Non je ne crois pas.
Si vous avez lu l'article vous comprendrez que Monsieur Rédha Malek expliquait que L'IMAM doit GARDER à la lettre de ce que le CORAN enseigne.
En d'autre mot, il y a L'IMAM dans la mosquée, mais ce ne sont pas les idées personnelles de l'imam qui doivent etre enseigné... mais la parole de Dieu et donc le CORAN.

absent
24/09/2007, 22h50
Tu sais très bien que le Coran ne se lit pas sans interprétation
Il faut toujours une lecture et donc des savants et exegetes... tu ne peut y échappé ... et tu sais bien que les fou de Dieu dans les maquis y vont de leurs propres gré en prechant directement du Coran !!!

C'est un non sens ce que dit ce Redha malak :mrgreen: , dsl j'ai pas pu y resister, c'est un personnage qui me fait gerber :mrgreen:

Par contre je serai dacord avec toi sur le fait d'avoir nos propres exegetes et penseurs, des akroun et des bennabi

l'imprevisible
24/09/2007, 22h54
dsl j'ai pas pu y resister, c'est un personnage qui me fait gerber
un peu plus de perspicacité far , le choix des mots est déterminant .
C'est une mémoire vivante de ce pays.

Mais j'avoue que je ne comprends pas le rapport entre Réda Malek et islam est humanité !!
Mais bon depuis le temps plus rien ne me surprend !

absent
24/09/2007, 23h11
C'est une mémoire vivante de ce pays.
mémoire vivante ? Mouais :lol:

darwish
24/09/2007, 23h28
Par contre je serai dacord avec toi sur le fait d'avoir nos propres exégètes et penseurs, des akroun et des bennabi

Salaam,

N'est pas exégète des textes sacrés qui veut, comme on dit, man habba wa dabba; et puis le Pr. Mohammed Arkoun est plus un penseur "à l'occidentale", pas du tout inscrit dans la tradition musulmane de la lecture du Coran, depuis Ibn Abbas jusqu'à Sheikh Sha'rawi, Ibn Badis ou le grand Tahar Ben Achour.

Ce qu'a dit Mr. Réda Malek est grave, car il s'inscrit exactement dans la pensée des salafo-wahabbites qui se refusent à suivre les écoles de jurisprudence (Malik, Shafi'i, Hanbal, Abu Hanifa, Ibn Hazm, ...). Ils disent que chaque musulman est libre d'interpréter les textes sacrés à sa guise, la seule condition qu'ils y mettent est celle de faire un effort de compréhension. Que des sottises enfin! Réda s'est trouvé défenseur de la vision de ceux qu'il réfute.

soummam
25/09/2007, 05h20
La pensee islamique qui rayonne du temps des grandes ecoles est en panne depuis deux siecles elle as ete fourvoye par leshachachites modernes qui fonctionne a la maniere des chretiens de l'inquisition,sous les pseudo tabligh et compagnie, il seme la discorde dans les populaces au lieu de l'idjtihad, alors si redha malek veut se ressources, il aurait ete plus sage de ce refere aux siecles de lumiere et non efface toutes ces avancees pour retourne a la case depart,on appelle ca de la capitulation devant les wahabites qui aurait ainsi atteint leurs objectif premier perenise

blicboy
25/09/2007, 06h33
Un éradicateur qui vient nous parler d'islam, il a le droit mais bon il n'est pas le mieux placé, il n'a pas réussi a redresser la politique et l'économie , ce n'est pas en religion qu'il va exceller. En plus si chacun interprète le coran à sa guise bonjour la foire. déja que maintenant c'est le charabia dans l'interprétation de l'islam, imaginer quand chacun deviendra son propre imam ! Je ne déresponsabilise pas les gens mais bon faut pas charrier !

l'imprevisible
25/09/2007, 07h47
Pour toi l'histoire de l'algérie prend son départ de 1988.

Ce Monsieur a pris part à l'histoire Algérienne, le respect que lui voue ses semblables n'est même pas quantifiable.

Oui c'est un grand Monsieur, un diplomate comme il n'y en a pas deux en Algérie , des hommes comme lui, l'Algérien en veut et en redemande.

L'immaturité de la scéne politique algérienne aurait besoin d'un maître comme lui.

Détrompe toi il est loin de donner la nausée Reda Malek, plutôt des leçons de maturité .

Tu peux en rire si cela te fait plaisir mais cherche au moins a connaitre ceux que tu te permet de dénigrer.

absent
25/09/2007, 09h29
Tu sais quoi, ce monsieur ma déçu lorsqu'il a quitté un debat contradictoire sur Aljazeera pendant les années de sang où il était aux commandes, il n a pas su se défendre ni répondre à aucune question de son interlocuteur, certains l'accusent dailleur d'être le premier responsable des milliers de disparitions... Son passé révolutionaire ne justifie rien, et certainement pas cette arrogance sur un plateau de télé.

Alors évite stp ces leçons de morale avec moi, Tu n'as pas de leçons à me donner sur ce personnage érradicateur ! qui subitement sest transformé en réconciliateur et nous parle mnt de religion

l'imprevisible
25/09/2007, 10h34
Avances des preuves Far, arrêtes d'accuser sans preuves !

Je ne te fais aucune leçon de morale , jusque là je ne l'es jamais fais .

Une suggestion n'est pas une leçon. Je ne suis même pas disposer à en donner ;).

emira
25/09/2007, 11h12
Avucic,
j'ai très bien compris ce que voulait dire Redha Malek et j'adhère complètement. Si ça se passait comme ça, on n'aurait pas tous ses problèmes.

MOH24
25/09/2007, 11h38
salafo-wahabbites qui se refusent à suivre les écoles de jurisprudence (Malik, Shafi'i, Hanbal, Abu Hanifa, Ibn Hazm, ...). Ils disent que chaque musulman est libre d'interpréter les textes sacrés à sa guise, la seule condition qu'ils y mettent est celle de faire un effort de compréhension.

Les salafistes que je connais me disent exactement le contraire, et pour eux, les portes de l'ijtihad sont définitivement fermées.
Pour reda malek, ces discours m'ont paru poser et réfléchis, rien de révolutionnaire, mais cohérents.Par contre dire que le Coran doit etre notre SEUL IMAM, signifie bien que le Coran est notre imam, donc pas besoin d'imam à part lui.Ca je ne peux adhérer, car si chacun se met à interpréter seul le Coran, il va y en avoir un paquet qui vont rentrer battre leur femme ce soir.L'Islam est une science, pas un vulgaire mode d'emploi.

darwish
25/09/2007, 12h05
Les salafistes que je connais me disent exactement le contraire, et pour eux, les portes de l'ijtihad sont définitivement fermées.

Alors ils se veulent "salafis" avec l'étiquette sans le contenu. Bref, ce n'est pas le sujet ici.
Quant à l'idée de Réda Malek, je dirais une fois de plus que l'interprétation et/ou la compréhension des textes sacrées est une tâche tout sauf aisée, pas du tout à la portée du commun des mortels. Bien des érudits quand ils expliquent le Coran, par exemple, ils insistent à dire à la fin de leur discours: Allâhu a'lamu bi murâdihi wa tafsîri kitâbihi.

blicboy
28/09/2007, 06h52
l'apport de M.Malek a l'indépendance de l'algérie est indéniable mais cela s'arrête vraiment la, après 62 on ne peut lui attribuer aucun fait au bénéfice du pays, revoyez ses interviews durant les années de sang et vous verrez un éradicateur de la première heure, il a pousser encore plus dans la sphère meurtrière, faire alliance avec Nezar et Kafi n'était sûrement pas pour le bien du bled mais pour le bien d'une minorité qui ne voulait pas lâcher ses acquis. Maintenant il se réveille et nous dit que chacun est son propre imam, soit,pourquoi pas, déja que c'est la pagaille, une khalouta de plus ne fera pas la différence. Boutef avec ses zaouias et Malek avec son auto-imama :0

Jallal-a-bad
30/09/2007, 00h05
Pour Rédha Malek, “notre seul imam est le Coran”. C’est lui qui doit être le guide de tout bon musulman, sans influence aucune, mettant ainsi en garde contre la mauvaise interprétation des textes sacrés.


On ne peut être que d’accord avec lui, car les imams ne sont pas des lettrés dans leur majorité, c’est donc bien de le rappeler, j’ajoute qu’il ne fait que reprendre les mots du Prophète de l’Islam :

La meilleure dévotion de ma communauté est la lecture du Coran.

Cookies