PDA

Voir la version complète : Aux miens


l'imprevisible
29/09/2007, 20h54
Mon coeur malade guérira

Entre mes amis aimés de mon coeur et moi
Les crêtes s'interposent
Dur et long est le chemin
Et par-delà leurs forces
Baissez les obstacles Dieu aimé
Que mes regards aillent par-delà la route
Et voient les amis diligents
Qui de nous toujours s'enquièrent
Alors mon coeur malade guérira
Sans remèdes et sans talismans.

De: Sidi Rabia Ait Sidi Amar (Ait Chebla).




Guide et mentor

Mon coeur est mon guide.
La voie qu'il m'indique je la suis.

Mon coeur est mon mentor.
La voie qu'il m'interdit je la fuis.

De :Ali-ou-Youssef. (poète des Ait Jennad)




Tiré du livre de Mouloud Mammeri, Poèmes Kabyles anciens .

postra
29/09/2007, 23h35
La sagesse des anciens dépasse largement notre conception moderniste parce que justement on néglige dans nos analyses ces sources..
Merci pour ces rappels

Cookies