PDA

Voir la version complète : Samsung profite de la faiblesse de Sagem


nassim
04/10/2007, 01h40
RUDE dégringolade pour le français Sagem (groupe Safran), le dernier fabricant de téléphones mobiles dans l'Hexagone. De la première place en 2004, la marque a reculé au troisième rang en 2005 puis à la quatrième, sur les huit premiers mois de 2007 en France, ex aequo avec SonyEricsson.

Sa chute est encore plus lourde sur le marché français en valeur, où il n'occupe plus que le cinquième rang. Malgré le lancement d'une douzaine d'appareils, dont des téléphones qui servent seulement à appeler et des portables adaptés à la troisième génération de téléphonie mobile (tel le 850C), le français Sagem ne fait plus recette.

À tel point qu'il se murmure que le groupe aurait tenté de céder, sans succès, son usine en Bretagne à SonyEricsson, avec lequel le français a conclu, en début d'année, un accord de codéveloppement. Sagem, qui conçoit des téléphones pour des marques (Oxbow, Façonnable, etc.), ne fait plus « la course à la part de marché ».

Cette chute est exploitée par ses concurrents. Le sud-coréen Samsung a renforcé sa position de numéro un en France, tant sur ses volumes (30 % contre 24 %) qu'en ce qui concerne sa part de marché en valeur (36 % contre 34 %) sur les huit premiers mois de 2007.

À ce rythme, Samsung devrait passer le milliard d'euros de chiffre d'affaires en France dans les mobiles en 2007. S'engouffrant dans la brèche concédée par Sagem, le numéro un mondial, Nokia, a aussi accentué sa percée dans l'Hexagone (26 % du marché en volume et 23,5 % en valeur) : en hausse de trois points sur un an, il s'ancre au deuxième rang.

Samsung et Nokia proposent les cinq modèles de téléphones mobiles les plus vendus en France. Quatre des cinq meilleures ventes d'appareils répondent à une nouvelle tendance : des téléphones qui ont un clavier coulissant. En revanche, les téléphones mobiles à clapet sont moins demandés que l'an dernier. De son côté, SonyEricsson tire parti de sa gamme d'appareils musicaux, qui arbore la marque Walkman. Enfin, le sud-coréen LG améliore son chiffre d'affaires moyen par téléphone mobile, tandis que ses adversaires accusent une baisse du prix de vente.

source : le figaro

Cookies