PDA

Voir la version complète : le marché du lait en ébulltion


bledard_for_ever
04/10/2007, 10h43
le marché du lait en ébullition


Moins onéreux que le pétrole mais tout aussi indispensable dans la vie quotidienne, le lait voit ses prix grimper. Et malgré les efforts pour augmenter la production, l’or blanc risque de coûter encore plus cher dans les prochains mois.
Le prix du lait a grimpé en flèche dans plusieurs pays ces dernières semaines. Ceci est dû notamment à la popularité croissante de l’or blanc en Chine et d’autres pays asiatiques, où les consommateurs s’initient au cheeseburger et au café latte, mais aussi à la progression des prix de l’alimentation animale, la diminution des réserves laitières européennes et les sécheresses en Océanie, principale région exportatrice du monde.
Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les prix des produits laitiers ont augmenté de 46 % de novembre 2006 à avril 2007, et davantage encore pour le lait en poudre. La tendance devrait se maintenir jusqu’à ce que les producteurs puissent élargir leur cheptel laitier ou qu’ils se tournent vers le lait en poudre, plus facile à transporter qu’en version liquide.
La flambée des prix fait scandale en Allemagne et dans d’autres pays où l’on considère comme un droit fondamental la possibilité de donner un verre de lait aux enfants. Cela se répercute aussi sur les coûts de production des entreprises. Par ailleurs, Richard Lenny, PDG de Hershey, N°1 américain de la confiserie, envisage-t-il d’employer moins de lactose dans ses friandises et de relever le prix de celles-ci. En France, le PDG de Danone compte augmenter de 2,5 % le prix des produits laitiers – la première hausse depuis deux ans. Beaucoup de producteurs, eux, boivent du petit lait. «La demande mondiale en produits laitiers américains a été extraordinaire mais l’offre mondiale en produits laitiers a été exceptionnellement serrée. Du point de vue des producteurs laitiers américains, c’est presque parfait !», constate Michael Marsh, chef d’un syndicat de producteurs en Californie, la plus grande région laitière des Etats-Unis. En Chine, la consommation de lait profite de la progression des revenus, de l’expansion du secteur laitier et d’un goût de plus en plus répandu, surtout chez les jeunes des villes, pour la gastronomie étrangère. La chaîne américaine Pizza Hut est même installée dans les petites villes, et les supermarchés étrangers comme le Français Carrefour ou l’Allemand Metro proposent une large gamme de fromages. L’impact sur le prix du carton de lait diffère cependant d’une région à l’autre.
La FAO note ainsi que des mesures comme les barrières douanières et les quotas permettent aux Etats-Unis, au Canada, au Japon ou à l’Union européenne de protéger leur lait mais ces systèmes sont soumis à la pression des producteurs attirés par les bénéfices potentiels qu’offrent les marchés internationaux.

soummam
05/10/2007, 05h49
L'info sur les vaches laitieres en algerie a du sens alors, esperant qu'il pense aux fourrages.

Cookies