PDA

Voir la version complète : Une entreprise algéro-française pour remplacer BRC


shadok
06/10/2007, 12h53
Le malheur des uns fait le bonheur des autres.
_______________________________________
Algérie: une entreprise algéro-française pour remplacer BRC

Par ali idir
05/10/2007
Tout Sur l'Algérie


A qui va profiter la liquidation de BRC (Broot Root & Condor) ? En Algérie, les candidats ne sont pas nombreux pour remplacer l'ancienne filiale de Sonatrach et de l'américain KBR, dissoute le 20 septembre dernier après avoir été durant plusieurs mois au cœur d’un scandale politico-économique impliquant plusieurs hauts cadres de l’État.

Selon nos informations, la société algéro-française d'ingénierie et de réalisation (Safir) semble bien placée pour récupérer au moins une partie des marchés et des contrats détenus par BRC dans les domaines pétroliers et parapétroliers. La Safir est une société mixte dont le capital est détenu par Sonatrach, Sonelgaz et le groupe français Marais. Basé à Durtal (France), Marais est spécialisé dans la réalisation et l'exploitation de réseaux à haut débit et la location de matériel de pose mécanisée. Dans le cadre de ses activités, cette société s’intéresse également au domaine des télécommunications en Algérie : elle souhaite notamment installer un réseau de fibre optique avec un partenaire algérien pour offrir des services aux entreprises et aux banques.

Après avoir frôlé le dépôt de bilan faute de commandes, Safir vient d'obtenir son premier « gros contrat» de gré à gré avec Sonatrach. Il s'agit de la construction d'un nouveau centre de stockage et de conditionnement d'azote au niveau de la zone industrielle d'Arzew, près d'Oran. D'un montant de six millions d'euros, ce contrat marque le retour de Safir au premier plan dans l'industrie pétrolière algérienne. Selon nos sources, la Sonatrach compte attribuer davantage de contrats à cette société afin de l’aider à accélérer son développement sur le marché national. Par le passé, Sonatrach avait une préférence aveugle pour BRC au détriment de Safir. Les choses semblent avoir évolué.

biman0001
06/10/2007, 14h29
pourquoi tjs la france? on dirait que la colonisation n est pas fini

ballZ
06/10/2007, 14h57
Parce qu'ils travaillent bien, sont competants, assimilent tres vite le comportement des algériens, et sont les 1ers ivestisseurs hors hydrocarbure sans oublier la politique , that's it

zmigri
06/10/2007, 16h06
citation: Safir vient d'obtenir son premier « gros contrat» de gré à gré avec Sonatrach. Il s'agit de la construction d'un nouveau centre de stockage et de conditionnement d'azote au niveau de la zone industrielle d'Arzew, près d'Oran.
mais pourquoi donner une préférence au gré à gré, l'attribution des marchés doit être ouverte à toute les entreprises du secteur. ce sont des pratiques du passé qui ressurgissent et ne présage pas de lendemains meilleurs, SAFIR ne peut pas être moins pire que BRC, puisque c'est les mêmes qui tirent les ficelles. Le pétrole est un secteur fortement corruppteur et les entreprises francaises ont par le passé défrayé la chronique dans les histoires de pot de vins et pratiques frauduleuses en afrique.

BARDO
06/10/2007, 19h06
Des fois certains journalistes disent n'importent quoi. Safir a ete creer entre la sonatrach, Sonelagas et Gas de France (avec sa filliale Sofregaz). Elle a eu le premier contrat qui etait la renovation de l'usine CAMEL d'arzew qui reste la premiere usine au monde du GNL. La Safir etait dans une lancee fulgurante et puis il y a eu changement de direction general, fuites de cadres et puis un desengagement bete de Gas de France, remplace par cette societe Marais qui n'a absolument rien a voir avec l'engineering petrolier. Depuis c'est le temps des vaches maigres et puis il y a ce contrat gre a gre. A mon avis ca n'a rien a voir avec la dissolution de BRC.

shadok
06/10/2007, 22h39
Merci pour ces précisions de quelqu'un qui est du domaine.

soummam
07/10/2007, 05h49
SAFIR ne peut pas être moins pire que BRC

brc etait devenue un coquille, elle faisait soustraite les contrats, le gre a gre se fait s'il n'y a pas de concurence experte, et pour ne pas favorise des entreprises etrangeres sur les autres mixte ou nationales.
Safir, a deja opere dans le gnl, quand a l'expertise dans les hydrocarbures meme en l'abscence de gaz de france, il y a la presence de SH et SONELGAZ qu' on commence enfin a encourage

Aucune entreprise n'est a l'abri de vautours, seulement ce mal vient des personnes et l'antidote est le controle et la justice independante.

BARDO
07/10/2007, 09h28
Parce qu'ils travaillent bien, sont competants, assimilent tres vite le comportement des algériens, et sont les 1ers ivestisseurs hors hydrocarbure sans oublier la politique , that's it

Si tu parles des Francais, ce n'est pas tres vrai ce que tu avances en parlant du domaine de l'engineering petrolier/gazier.

Sofregaz (filliale de GDF) s'est casse la gueule dans le projet de renovation de l'usine de GNL de Skikda (repris et termine depuis par les americains de Pulmann Kellog),

GDF n'avait rien ramene a la Safir, ce qui s'explique un peu par le fait qu'il sont plus operateur que verse dans l'engineering qui est un metier a part. La seule chose que GDF s'est empresse a faire en 1995/96 etait de rapatrier ses expats alors qu'ils bossaient dans un cadre tres securise, autant que les autres boites. Faut dire, que GDF etait la seule a le faire parmis les americains, japonais et autres.
La societe TECHNIP est pratiquement la seule (dans l'engineering) qui se bat sur les marches mondiaux et a de solides references.

zmigri
07/10/2007, 10h29
Bardo,

merci pour tes explication qui dénotent une certaine connaissance du secteur pétrolier. On a tous suivi le feuilleton SH-BRC et la dissolutin de ce dernier, sagissant de SAFIR, quie est une filliale de SH que penses-t-u du contrat gré à gré?.

L'engeneering petrolier est un secteur fortement capitalistique, pourquo ne pas faire jouer la concurrence pour lever toute opacité d'autant que SH a recemment souffert dans ses activités avec l'ex BRC.

BARDO
07/10/2007, 10h57
Donner des marches gre a gre meme pour une fillaile de SH ce n'est pas leur rendre service. Il faut que nos entreprises apprenent a se battrent comme les autres, au coup a coup, subir la pression de la concurence et appprendre de leur echecs. Ceci dit, leur donner un contract gre a gre pour s y faire la main (si j'ose dire) ce n'est pas tres mechant mais ce n'est surement pas le cas pour la Safir creer depuis 1992 et casses par des vautours (mais meme la fermons l'oeil puisqu'il y a des travailleurs algeriens qui en profiteront).
Personnelement, je crois a une grande entreprise mixte dans l'engineering entre SH et une societe japonaise ou allemande, ou les prerogatives seront clairement definies (ni construction de batiments ministriel, ni hopital militaire) comme ca a ete le cas avec BRC car les vautours se reveilleront. Il faut que ca reste dans le domaine purement technique puisque les vautours ne comprennent que dales.
Voila j'espere avoir repondu a ta question.

Cookies