PDA

Voir la version complète : Renault Maroc crée sa banque au Maroc


Tems
07/10/2007, 15h28
Le Maroc fait partie des pays où le constructeur automobile français Renault s’engage à fond. Après le lancement de sa désormais célèbre marque de voiture Logan, qui a connu un grand succès auprès de la clientèle marocaine, et l’annonce de son immense projet de création d’une usine de montage et d’assemblage dans la zone franche de Tanger, Renault poursuit sa politique d’investissement au Maroc.



Le constructeur français compte installer au Maroc une banque à part entière, dédiée au financement des achats de voitures, qui portent sur les marques du groupe : Renault, Dacia et Nissan. Cette nouvelle entité financière est en réalité la filiale de Renault Crédit International Banque, considérée comme le bras financier du groupe, qui détient des représentations un peu partout dans le monde. Pour les dirigeants de Renault, cette banque ressemble fort à une société de financement spécialisée dans le crédit automobile. Concurrencera-t-elle les autres sociétés de financement ? « Pas vraiment », estime un responsable de Renault Maroc. Puisque la nouvelle banque ne financera que les marques automobiles du groupe. L’agrément vient de lui être accordé par Bank Al Maghrib, après deux ans d’attente puisque la demande d’autorisation a été déposée auprès des services de la banque centrale depuis 2005. Mais ceci n’a pas refroidi les ardeurs des dirigeants de Renault, qui se sont accrochés à leur projet, estimant que le marché marocain dispose d’un fort potentiel de croissance dans le secteur automobile.
Aujourd’hui, en attendant que les structures de la banque soient établies et le personnel recruté, Renault traite actuellement avec la société Wafasalaf, filiale du groupe Attijariwafa Bank, qui héberge les services bancaires et financiers du constructeur français. Une autre question qui se pose : Renault s’associera-t-il avec une banque ou une institution financière de la place ? Tout à porte à croire qu’une telle option est envisageable. En attendant, les marques de voitures Renault, Nissan et Dacia s’écoulent très bien au Maroc, arrivant au premier rang des ventes dans tout le pays, en 2006. La marque Logan est la marque qui caracole en tête, devenue même la voiture de l’année 2006.
Le groupe Renault compte beaucoup sur cette marque pour acquérir de nouvelles parts de marché. Un pari que le groupe est en passe de réussir.
Maroc Hebdo - A. Amourag

soummam
08/10/2007, 03h55
Renault ne peut risque de fabrique des voitures sans trouve preneur, alors moi je m'attendais a ca, par contre il n'est pas encore annonce les contreparties du maroc parmi celle la , la garantie en faveurs de ces credit risque et en ce qui concerne les marocain directement concerne c'est l'interdiction d'importe les voitures sauf neuves pour favorise l'ecoulement deux de renault et la ca va faire mal, leur parc etant renouvele grace aux immigres qui importe des voitures d'occasion.

Atlantic
08/10/2007, 13h50
Renault fabrique des voitures aux maroc depuis des années pour le marché intérieur. la nouvelle usine prévue est destinée principalement pour l export.


leur parc etant renouvele grace aux immigres qui importe des voitures d'occasion.


La c est faux. L époque ou les gens attendait leur cousin immigré pour lui acheter sa voiture l'été est un peu révolue. Les gens achètent en majorité les voitures neuves à crédit. Le taux de douane sur les voiture d occasion étrangère est assez prohibitif.

Arrif
08/10/2007, 14h45
Renault ne peut risque de fabrique des voitures sans trouve preneur, alors moi je m'attendais a ca, par contre il n'est pas encore annonce les contreparties du maroc parmi celle la , la garantie en faveurs de ces credit risque et en ce qui concerne les marocain directement concerne c'est l'interdiction d'importe les voitures sauf neuves pour favorise l'ecoulement deux de renault et la ca va faire mal, leur parc etant renouvele grace aux immigres qui importe des voitures d'occasion.


@soummam,

Le Maroc n'est pas l'Algérie.

Les droits de douane pour l'importation des véhicules d'occasion sont exorbitants. L'Etat a augmenté les droits de douane d'une façon draconnienne au milieu des années 90 afin de renouveller le parc automobile et d'encourager les concessionnaires et la SOMACA (société de montage marocaine).

Je suis pour cette mesure parce que ces résultats ont été bénéfiques.

Pihman
08/10/2007, 23h27
Lors du passage de driss jettou au milieu des années 90 par le ministère de l'industrie, la legislation a été changé

Plus d'importation de voitures d'occasion

c'est l'avénement de la voiture économique la UNO puis Palio puis Siena

La voiture d'occasion est devenu un vieux souvenir et le service des douanes chargé aupareavant du dedouannement des voitures d'occasion est devenu desert

Par ailleurs, l'Etat ne peut plus augmenter les droits de douanes d'aucaun produits industriel .... Les accords de libre echange avec l'UE et l'US sont là

walena
09/10/2007, 02h09
En tout cas pour ce mois du ramadan, les plus gros fournisseurs auto sont atypiques:
Maroc telecom
Meditel
et la BMCE.

et presque gratuitement en plus. :mrgreen:

soummam
09/10/2007, 05h38
a mon dernier voyage les propositions pour me rachete ma voiture ne manquait pas, a moins que ces gens la n'etait pas informe, les credit a la conso pour un produit dont les profits vont ailleurs est economiquement a long terme couteuse.

Cookies