PDA

Voir la version complète : Tassili Airlines ,3 filiales et 41 avions en piste


neodz
08/10/2007, 10h20
La compagnie aérienne «Tassili Airlines», elle-même filiale du groupe Sonatrach, a réceptionné, la semaine dernière, un nouvel avion du groupe canadien «Bombardier». En effet, cette compagnie vient de recevoir le troisième des quatre bimoteurs qu’elle avait commandés du groupe canadien. Ce nouvel appareil, d’une capacité de 74 places, dont la vitesse maximale peut atteindre la vitesse de 667 km/h, sera suivi par un quatrième et dernier avion qui sera livré d’ici à la fin de ce mois. La commande est d’un montant total de 84 millions de dollars et fait partie, en fait, de la nouvelle stratégie de développement que cette compagnie s’est fixée, et qui a prévu de renforcer sa flotte avec 41 avions.
C’est d’ailleurs ce qu’a mis en exergue le directeur général de la compagnie aérienne, M. Rachid Nouar, au cours de cette cérémonie de réception qui a mis en évidence, dans ce contexte, le fait que sa compagnie ambitionne de devenir la deuxième compagnie de transport civil du pays, après Air Algérie. Ce programme, basé sur un plan de développement d’envergure, table ainsi sur une enveloppe financière allouée par la maison mère, à savoir Sonatrach, estimée à 1,2 milliard de dollars. Une somme qui sera gérée par l’intermédiaire de la très renommée Association internationale du transport aérien, (IATA), dont le siège se trouve au Canada, permettant ainsi l’acquisition d’une quarantaine d’aéronefs de différents types. Pour ce qui est des recrutements, là aussi, le plan de développement voit grand, puisque des 300 employés qui existent actuellement, il est prévu d’en augmenter le nombre pour arriver à 1.500 salariés, dont pas moins de 180 pilotes aviateurs, 80 ingénieurs et techniciens en maintenance. D’ailleurs, trente pilotes viennent d’être recrutés récemment par Tassili Airlines. Des pilotes qui ne viennent pas de la concurrence, soit Air Algérie, ni de l’étranger, mais ce sont tout simplement les anciens cadres de Khalifa Airways, toujours inscrits au chômage technique, ce qui porte, à ce jour, le nombre d’aviateurs recrutés par cette société à 60, en attendant d’arriver au nombre projeté pour 2009, qui est celui d’un effectif de 120 pilotes au total. Actuellement, ces pilotes suivent des cycles de formations de recyclage dans plusieurs pays, tels que la Grande- Bretagne et le Canada. Pour revenir au plan de développement, il est prévu que cette société lance deux appels d’offres internationaux et ce, dans l’objectif de développer les autres branches de Tassili Airlines. Trois filiales sont en effet au programme, et concernent pour l’une le transport de voyageurs, à l’intérieur et à l’extérieur du pays, le transport des travailleurs du secteur pétrolier pour la deuxième, qui aura son siège à Hassi Messaoud, tandis que la troisième filiale sera, elle, à vocation agricole et servira notamment à la lutte anti-acridienne et à l’intervention sur les feux de forêts. Son siège social sera basé à Tiaret, selon les informations recueillies auprès du P-DG et parues récemment dans la presse. Un projet qui tenait à cœur au ministre de l’Energie et des Mines qui a donné donc à cette compagnie les moyens de prendre de l’envergure. Cet ambitieux programme devrait être achevé d’ici à 2009 et le premier appel d’offres qui devrait être lancé incessamment prévoit l’acquisition d’une dizaine d’appareils de moyenne capacité, allant de 100 à 150 places, et cela dans le cadre du transport des voyageurs. «Nous comptons non seulement nous octroyer une bonne place parmi les compagnies étrangères nouvellement installées en Algérie, de même que notre ambition est d’arriver à combler certaines lacunes en matière de transport intérieur», a d’ailleurs à maintes fois précisé M. Nouar, indiquant, dans cet ordre d’idées, le fait que le deuxième appel d’offres prévu table sur l’achat d’une quinzaine d’autres appareils, dont deux hélicoptères d’intervention rapide, de même que deux autres appareils de type «rapatriement sanitaire» qui seront mis à la disposition de ses travailleurs dispersés sur ses bases situées au sud. Pour le reste, M. Nouar a spécifié que le carnet de commandes de la toute nouvelle compagnie est d’ores et déjà rempli, puisque plusieurs compagnies étrangères travaillant avec Sonatrach dans le secteur des hydrocarbures ont émis leur souhait de voir Tassili Airlines transporter leurs expatriés. «Ce que nous allons faire bientôt», a dit M. Nouar, repoussant d’une main l’idée que cette nouvelle activité puisse nuire à son concurrent, Air Algérie. «Il n’y a aucune concurrence, il y a de la place pour tout le monde et le marché est encore ouvert», a-t-il enfin signalé.

soummam
09/10/2007, 07h43
D’ailleurs, trente pilotes viennent d’être recrutés récemment par Tassili Airlines. Des pilotes qui ne viennent pas de la concurrence, soit Air Algérie, ni de l’étranger, mais ce sont tout simplement les anciens cadres de Khalifa Airways, toujours inscrits au chômage technique, ce qui porte, à ce jour, le nombre d’aviateurs recrutés par cette société à 60,


dans un topic on avance que air algerie n'as plus de pilote experimente parcequ'il sont tous partie a l'etranger, quel mauvaise langue, alors que le chomage frappe de plein fouet les anciens de khalifa airwais.
pour le reste je ne souhaite que la reussite a tassili, qu'elle viennent nous alleger des contraintes subi a chaque vacances.

bledard_for_ever
09/10/2007, 11h07
dans un topic on avance que air algerie n'as plus de pilote experimente parcequ'il sont tous partie a l'etranger, quel mauvaise langue, alors que le chomage frappe de plein fouet les anciens de khalifa airwais.

Et pour la majorité ce sont d'anciens pilotes d'air Algérie. Que air Algérie a refusé de reprendre suite à la mort de Khalifa airways.

Cookies