PDA

Voir la version complète : Ben Badis, un homme de valeur.


LeGrandBleu
09/12/2003, 16h17
J'ai lu ça et là des faussetés sur Ben Badis, un des plus grands penseurs, militant de la cause algérienne de l'histoire de ce pays. Je suppose et c'est souvent le cas, on ignore de qui on parle.
Voici quelques traits sommaires de cet illustre personnage.
- Ben Badis est parmi ceux qui ont le plus contribué à l’enracinement du nationalisme libérateur, et à l’extension de la résistance contre les menées coloniales françaises visant à pérenniser leur occupation impérialiste. L’objectif suprême du Maître du réformisme religieux était fondé sur la sauvegarde de la personnalité d’une Algérie, unie et en symbiose, dans ses spécificités ethniques, religieuses et culturelles.

Abdelhamid Ben Badis, figure emblématique du mouvement réformiste musulman en Algérie, dans les débuts du 20 e siecle, se consacra d'abord à l'enseignement et à l'action culturelle, avant de vouer toute son énergie à la réforme de la pratique religieuse dans le pays et repousser bien des obscurantismes.
Il mettra tous ses efforts et ses talents remarquables d'éducateur à l’enseignement ; cela va des sciences éducatives telles: la littérature, l'histoire, la géographie aux disciplines civiques et religieuses. Son action pédagogique cible aussi bien la jeunesse, garçons et filles, que les adultes. Il envoya à l’Université plusieurs promotions d'étudiants algériens qui seront appelés à constituer les cadres de l'enseignement libre.
Il ouvre la première école de filles et se chargera lui même de dispenser les cours comprenant très tôt que l’instruction des filles est un paramètre incontournable pour tendre à la renaissance de la société algérienne.
Il encourage, organise et parraine l’éclosion de nombreuses sociétés musicales essaimées à travers le territoire national, ainsi que des troupes théâtrales et des formations sportives.
Il est le père du mouvement scout.
Voilà ce qu’il écrit dans un journal de l’époque :
"Nous avons cherché dans l'histoire et dans le présent, et nous avons constaté que la nation Algérienne Musulmane s'est formée et existe, comme se sont formées toutes les nations de la terre. Cette nation a son histoire illustrée par les plus hauts faits ; elle a son unité religieuse et linguistique ; elle a sa culture, ses traditions et ses caractéristiques, bonnes ou mauvaises comme c'est le cas de toute nation sur terre. Nous disons ensuite que cette nation algérienne n'est pas la France et ne peut être la France.
Il est impossible qu'elle soit la France même si cette dernière veut l'assimilation. Elle a son territoire déterminé qu'est l'Algérie, avec ses limites actuelles ". De la il est facile de définir le sens à donner à ce combat et chacun connaît cette phrase célèbre de Ben Badis :
"L'Algérie est notre pays, l'islam est notre religion, l'arabe notre langue et la liberté est notre symbole ".
Il est malheureux qu'un siècle plus tard certains ne retiennent de lui que ce @l'arabe notre langue@ tronquant le slogan du meilleur qu'est @la liberté notre symbole@. Ils auraient voulu que l'unificateur devant le colon se mette lui-même à diviser comme l'ont fait ces derniers pour mieux régner.

matoub1
11/12/2003, 01h58
l'islam est notre religion, l'arabe notre langue
Pas de généralisation s'ils vous plait !

LeGrandBleu
11/12/2003, 02h43
J'aurais gagé ma dernière paire de chaussettes que s'il y avait réaction à mon message, ça ne pourrait venir que d'un Matoub1 frustré.
Pari gagné donc.
J'aime beaucoup les berbères qui luttent pour leur culture et leur pleine identité mais seulement ceux qui savent le faire dans la dignité et le propos rationnel et sensé. Les nervis, quels qu'ils soient, pour quelque cause soit-elle, m'ont toujours laissé plutôt indifférent.

Cookies