PDA

Voir la version complète : L'Ame en Islam : petite question


Page : [1] 2

absente
03/11/2007, 00h04
L'âme en Islam est de trois sortes



Une âme instigatrice du mal ( ammâra )

Une âme qui ne cesse de se faire des reproches ( lawwâma )

Une âme apaisée ( Mutma'inna ).

S'agissant de l'âme apaisée, c'est celle qui a eu la certitude qu'Allah est son Seigneur, qui est rassurée par la Promesse d'Allah , qui a cru à la Parole d'Allah et qui a enduré Son Commandement. Il s'agit de l'âme croyante à qui Allah - Exalté soit-Il - illumine la face et lui remet son livret dans sa main droite.

Ainsi elle se montre apaisée et contente du Décret d'Allah et de Son Arrêt dans le bien et le mal, dans ce qui est bénéfique et ce qui dommageable. C'est l'âme au sujet de laquelle Allah - Exalté soit-Il - a dit :

retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée;
[ Sourate 89 - Verset 28 ]



C'est-à-dire satisfaite d'Allah et agréée par Lui en raison de son oeuvre bonne et de sa reconnaissance de la promesse d'Allah - Exalté soit-Il -


(Jusque là ca va....je comprend, c'est logique)


-------

Pour ce qui est de l'âme instigatrice du mal, c'est celle qu'Allah - Exalté soit-Il - a évoqué dans le récit relatif à Yùssuf ( Joseph ) - que la paix soit sur lui - en disant : Car l'âme est très incitatrice au mal [ Sourate 12 - Verset 53 ]

Allah - Exalté soit-Il - a dit aussi :

Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ?
[ Sourate 45 - Verset 23 ]



Et ainsi de suite parmi les versets qui vont dans le même sens.

Tout ceci prouve la nocivité de l'àme et son désir insignifiant de faire le bien.

Abû Hourayra rapporte que le Prophète a dit : « les épreuves, la passion et le désir sont pétris dans la constitution originelle du fils d'Adam ».

Allah a dit également :

Et luttez pour Allah avec tout l'effort qu'Il mérite.
[ Sourate 22 - Verset 78 ]

(Ca va toujours....)

--------
(Ca se complique...du moins pour moi)


S'agissant de l'âme qui ne cesse de se blamer, c'est celle qui se fait des reproches à propos du bien et du mal et qui manque de patience dans les moments de joie et de peine.

Elle regrette souvent ce qui s'est passé et se fait des reproches en se disant : "Si seulement je l'avais fait ou si seulement je ne l'avais pas fait".

Il s'agit de l'âme perverse et pernicieuse. Car il n'y a pas une seule âme, qu'elle soit bonne ou perverse, qui ne se fasse pas des reproches. Si elle fait du bien elle se dit : "Si seulement j'avais fait encore davantage", et si elle fait du mal elle se dit : "Si seulement je ne l'avais pas fait."

Donc c'est l'âme qui se fera des reproches dans la vie future pour ce qu'elle avait négligé dans le bas monde. Et c'est l'âme par laquelle Allah - Exalté soit-Il - a juré en disant :

Mais non !, Je jure par l'âme qui ne cesse de se blâmer...
[ Sourate 75 - Verset 2 ]

Source : site Sajidine



Ce que je n'arrive pas à saisir, c'est le fait qu'on qualifie l'âme qui se fait des reproches comme étant "perverse". Se faire des reproches, dans les actes qu'on a fait, c'est plutôt bon signe me semblaît-il...se remettre en question amène souvent à la repentance. Se demander si nos actes étaient sincères, nos intentions bonnes est signe positif non? Alors pourquoi dire qu'elle n'en demeure pas moins perverse ?

absente
03/11/2007, 10h45
Bonjour Minipouce :)

A mon avis, l'âme ici est qualifiée de perverse non pas parce qu'elle se remet en question et se fait des reproches, mais plutot pour le fait qu'en règle générale l'âme éprouve une convoitise pour ce qui lui est interdit.
Prenons exemple sur nontre prophète Adam (paix sut lui), lorsqu'il s'est vu interdire de toucher de l'arbre.

On dit dans un proverbe "l'homme désire ce qu'il ne peut avoir et s'enflamme pour ce qu'il n'a pas."
Donc l'âme ne supporte pas d'être privée de quelque chose, mais aussi elle accepte difficilement de se plier à un joug.

absente
03/11/2007, 11h39
Donc l'âme ne supporte pas d'être privée de quelque chose, mais aussi elle accepte difficilement de se plier à un joug.

Je ne l'ai pas compris comme ça, je pensais vraiment que le fait de se remettre sans cesse en question était un mal. J'ai essayé de me dire que peut être à cause d'un certain doute qui naît chez le croyant et qui l'empêche d'avancer. Mais c'est sur les actes même, où ceux qu'il aurait pu faire voir améliorer que la question se pose.

Merci de ta réponse Ibtissem!

LYNX
03/11/2007, 11h52
Je ne sais pas se que tu veux dire par l'âme apaisée, mais nous sommes tous amené à se poser des questions sur notre fois, nous même, bref, la fois du musulman se renouvelle chaque jours, et c'est tant mieux.
Se poser des question, douter, c'est humain, mais l'essentiel c'est de trouver la paix de l'âme, même si notre âme n'est pas apaisée!

absente
03/11/2007, 11h57
De rien mini pouce :)

Faut juste comprendre qu'à la base notre âme (nafs) est facilement influencable.
C'est pour cela qu'on parle souvent du "jihad anafs" qui a pour but de faire un travail sur soi même afin de limiter un maximum ses pêchés.
Allah nous enseigne l'humilité et la modestie, à nous de nous en servir à bon escient.

absente
03/11/2007, 12h01
Je ne sais pas se que tu veux dire par l'âme apaisée, mais nous sommes tous amené à se poser des questions sur notre fois, nous même, bref, la fois du musulman se renouvelle chaque jours, et c'est tant mieux.
Se poser des question, douter, c'est humain, mais l'essentiel c'est de trouver la paix de l'âme, même si notre âme n'est pas apaisée!

Ce n'est pas moi qui est classé les différentes sortes d'âme Lynx, c'est ce qui est tout simplement.
Et je suis de ton point de vue aussi, se remettre en question permet de s'améliorer. Mais, lui attacher le terme "perverse" me semble déraisonnable dans la mesure où ce ne serait pas logique! Relis, en gros même si une âme est bonne elle est perverse parce que justement elle se remet en question! Bonne et perverse en même temps, c'est qu'il y a un problème. Où que j'ai mal saisi.

Je me dit que peut être, le fait d'avoir ce trop plein de question en soi pousse à ne pas être stable et sûr de sa Foi,et c'est peut être, je dis peut être en ce sens qu'elle pourrait être qualifié de perverse. Toutefois, ce n'est toujours pas mon point de vue, étant donné que je considère le fait de se demander si ce que l'on a fait était "bien" ou "mal" est une preuve justement de sa volonté de se rapprocher de ce qui est juste et bon.



Je sais pas si vous me suivez...:rolleyes:

Tamedit n-was
03/11/2007, 21h06
minipouce

il s'agit de contrôler notre nafs (âme) et non pas l'inverse , c'est à dire que cette "Nafs" prenne le contrôle de notre raisonnement

j'ajoute aussi que la traduction du mot "Nafs" qu'on trouve dans le Coran en français n'est pas vraiment dans le sens "âme" , mais un peu proche du "désirs" ou "envies"

AvridIdhourar
04/11/2007, 07h56
En nafs dont parle le coran est la la libido de l'etre humain, c'est l'ensemble des sentiments et des désirs alors que Errouh est utilisé dans le sens de l'âme qui habite un corp, c'est cette âme qui doit etre apaisé et ne peut l'etre que si En nafs est maitrisée,chose pas facile puisqu'on parle de djihad .

absente
04/11/2007, 08h17
Salem,

je suis d'accord avec toi, pas facile d'excercer le jihad anafs, mais on peut quand même essayer en faisant du dhikr (évocation) de Dieu et en se rapprochant de Lui par la prière, on sait que la prière est un moyen de nous éloigner des turpitudes et du blâmable....

AvridIdhourar
04/11/2007, 08h50
Bonjour Ibtissem13,

Tu as raison la prière est un moyen de maitriser En nafs,il ya aussi l'Art et l'humanisme qui font élever l'Homme du stade animal á celui d'etre humain digne d'une âme.

absent
04/11/2007, 14h12
Mais non !, Je jure par l'âme qui ne cesse de se blâmer...
[ Sourate 75 - Verset 2 ]


ce qui a été dit à propos de ce verset (exigèse Al qurtoubi) en résumé : il s'agit de deux éventuels cas :
1-de "l'âme" ou "esprit" du croyant qui ne cesse de se remettre en cause; il se blame en commettant un pêcher et attristé le fait de ne pas avoir fait beaucoup du bien (c'est une chose positive).
2- de "l'âme" ou "esprit" du non croyant qui, dans l'au delàs, ne cessent d'avoir des regrets et de remords pour ses mauvaises actions dans la vie içi bas.

donc il n'est jamais dit ce que tu as cité ci-dessous:

Relis, en gros même si une âme est bonne elle est perverse parce que justement elle se remet en question!
et Allah est plus savant.
Que Allah taâla t'assiste dans ta quête du savoir.amine

absente
04/11/2007, 17h02
2- de "l'âme" ou "esprit" du non croyant qui, dans l'au delàs, ne cessent d'avoir des regrets et de remords pour ses mauvaises actions dans la vie içi bas.

C'est alors dans ce cas là plus précisément que l'âme serait perverse ?

---

Amine Inch'Allah !

absent
04/11/2007, 19h19
C'est alors dans ce cas là plus précisément que l'âme serait perverse ?


Elle serait perverse parce qu’elle se fait des reproches ? non pas du tout et ce n’est pas la question traité dans ce verset.
pour l'expliquer(le verset) on a posé la question suivante :
à qui appartient cette "âme"? ou bien de qu'elle âme s'agit-il?
il y a eu divergence d’avis.
Il ya ceux qui disent qu’il s’agit du premier cas et il ya ceux qui disent qu’il s’agit du deuxième cas que j’ai cités en haut.

autrement dit :
au lieu de :
1-croyant......................... on dira âme croyante.
2-non croyant.................. on dira âme perverse.
les deux âmes se font des reproches, chacune comme il a été dit précedemment.

voilà je souhaite que je n'ai pas compliqué les choses davantage.
je n'ai dit que ce que j'ai moi même saisi.

absente
05/11/2007, 01h53
Merci Patience! Je pense avoir saisi ! L'âme perverse serait alors celle qui se fait des reproches alors que son corps n'est plus en vie . Et elle souhaiterait justement se racheter, fait impossible car désormais sa vie est finie ?!

J'éspère avoir saisi.

Tamedit n-was
05/11/2007, 06h19
je suis d'accord avec Avrid idurar

ol faut faire la différence entre "Ar-rouh" et "An-nafs" , mais on peut trouver le mot "nafs" dans le sens de Rouh ;)


pour cette occasion , je poste sourat El-fajr

http://www.dailymotion.com/swf/4voMq3HxegiTulqe5

1. Par l'Aube !
2. et par les dix nuits !
3. Par le pair et l'impair !
4. Et par la nuit quand elle s'écoule !
5. N'est-ce pas là un serment, pour un doué d'intelligence ?
6. N'as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi avec les Aad
7. [avec] Iram, [la cité] à la colonne remarquable,
8. dont jamais pareille ne fut construite parmi les villes ?
9. et avec les Tamud qui taillaient le rocher dans la vallée ?
10. ainsi qu'avec Pharaon, l'homme aux épieux ?
11. Tous, étaient des gens qui transgressaient dans [leurs] pays,
12. et y avaient commis beaucoup de désordre.
13. Donc, ton Seigneur déversa sur eux un fouet du châtiment.
14. Car ton Seigneur demeure aux aguets.
15. Quant à l'homme, lorsque son Seigneur l'éprouve en l'honorant et en le comblant de bienfaits, il dit : "Mon Seigneur m'a honoré".
16. Mais par contre, quand Il l'éprouve en lui restreignant sa subsistance, il dit : "Mon Seigneur m'a avili".
17. Mais non ! C'est vous plutòt, qui n'êtes pas généreux envers les orphelins;
18. qui ne vous incitez pas mutuellement à nourrir le pauvre,
19. qui dévorez l'héritage avec une avidité vorace,
20. et aimez les richesses d'un amour sans bornes.
21. Prenez garde ! Quand la terre sera complètement pulvérisée,
22. et que ton Seigneur viendra ainsi que les Anges, rang par rang,
23. et que ce jour-là, on amènera l'Enfer; ce jour-là, l'homme se rappellera. Mais à quoi lui servira de se souvenir ?
24. Il dira : "Hélas ! Que n'ai-je fait du bien pour ma vie future !
25. Ce jour-là donc, nul ne saura châtier comme Lui châtie,
26. et nul ne saura garrotter comme Lui garrotte.
27. "Ô toi, âme apaisée,
28. retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée;
29. entre donc parmi Mes serviteurs,
30. et entre dans Mon Paradis".

absente
05/11/2007, 08h51
Bonjour,

Merci sensib, très belle sourate machAllah et excellent récitateur.

absente
05/11/2007, 11h10
Merci beaucoup sensib !

Je comprend mieux désormais !

Bachi
05/11/2007, 11h57
Et qu'est-ce que tu as compris, Minimini ?....

Âme donc, conscience, corps, esprit...immense tâche que de faire la différence ...

Le corps, plus facile...c'est la biologie
Conscience, nous sommes déjà sur un terrain miné. Bref, disons le psychique éveillé, la mémoire, le senti...
Ame, ma chère âme, ne vois-tu rien arriver?...Je ne vois rien.
esprit, errouh chez nous...Essence ?...mais de quoi au juste? un fantôme...

Ennafs, dans alm ennafs, me parle de psychée plus que de toute autre âme...

absente
05/11/2007, 12h17
Bachi, tu vérifies si j'ai bien tout capito ?! :rolleyes:


Béh qu'en fait, l'âme "perverse" serait celle qui ne sait jamais posé de question sur ce qu'elle a fait, mais que de peur d'être amener en Enfer, elle repasse sa vie selon les actes manqués et regrette de ne pas avoir agit à temps, quand l'âme habitait encore le corp.


Par contre, pour ce qui est de dire que la traduction d'âme est mauvaise mais qu'elle désignerais plus les envies... j'ai pas tout suivi... Les envies, c'est à dire les intentions et ses acheminements jusqu'à la réalisation ? où des envies, d'ordre pulsionelles ?

Harrachi78
05/11/2007, 12h39
Je crois qu'il y'a un problème de terminologie là !

Nafs n'est pas synonyme d'âme (on dit Roûh dans ce cas là) ; c'est plutôt esprit, ego, moi, intellect ... etc.

Je dis par exemple dhalika al-chakhssou nafsouh (cette même personne), ou fa3altou dhalika binafssi (je l'ai fait moi-même) ou encore nafssou al-chay' (la même chose) ... etc.

Donc, le terme coranique al-nafs al ammâratou bi al-soû' (l'esprit incitateur au mal, le moi bestial), ou al-nafs allawâma (l'esprit qui tient rigueur, la conscience) il s'agit de ce qui est appellé en psychanalyse l'égo ou le "moi" ou du moins la personne au sens d'idées qui fusent, et non pas de l'âme qui est autre chose : l'élément vivant de l'être humain, l'incarnation de sa vie et de son existence d'une certaine manière, mais au sens neutre.

L'âme (al-roûh) est le corps spirituel de l'humain au même titre que sa carcasse (jism, badan)en est le corps physique mais les deux sont neutres alors que son esprit (al-nafs), sa pensée (fikr) sont des éléments actifs et ce sont eux qui mènent le corps sur terre et décide du destin de l'âme dans l'au-delà ;)

absente
05/11/2007, 12h47
Je crois qu'il y'a un problème de terminologie là !
Nafs n'est pas synonyme d'âme (on dit roûh) ; c'est plutôt esprit, ego, intellect ... etc.

Je dis par exemple dhalika al-chakhssou nafsouh (cette même personne), ou fa3altou dhalika binafssi (je l'ai fait moi-même) ou encore nafssou al-chay' (la même chose) ... etc.

Oui...béh quand on sait ni lire, ni parler, ni comprendre, on fait avec ce qu'on a ...:rolleyes:

Donc, le terme coranique al-nafs al ammâratou bi al-soû' (l'esprit incitateur au mal, le moi bestial), ou al-nafs allawâma (l'esprit qui tient rigueur, la conscience) il s'agit de ce qui est appellé en psychanalyse l'égo ou le "moi" ou du moins la personne au sens d'idées qui fusent, et non pas de l'âme qui est autre chose : l'élément vivant de l'être humain, l'incarnation de sa vie et de son existence au sens neutre.

Merci . Tu es sûr ?

Bachi
05/11/2007, 12h56
Je te l'ai dit, Minimini...
Ton topic et les questions sont très intéressantes.
Mais je doute qu'on parvienne même à s'entendre sur les définitions des termes employés.
Ce n'est pas de notre faute. C'est que chacun des termes peut avoir plusieurs sens selon la perspective...
Le religieux ne dit pas la même chose que le littéraire , et lui contredit par le scientifique lui-même en contradiction par les théories de psychologie.

Mes définitions à moi ( qui sont loin d'être partagées)

sans trop rentrer dans le détail.

L'esprit = les facultés intellectuelles.
Âme = psychée ou Moi encadré par l'inconscient et le Surmoi.
Conscience = partie de la psychée ou Moi

Harrachi78
05/11/2007, 13h01
Oui ... béh quand on sait ni lire, ni parler, ni comprendre, on fait avec ce qu'on a ... :rolleyes:

Hahahahahaha ... Qoi tu es devenue illétrée depuis la dérnièrec fois que je t'ai croisé ; ne me fous pas encore plus les boules pardi ... :22:

... Merci . Tu es sûr ?

Quand Dieu créa adam il précisa dans le Coran "wa nafakhnâ fihi mîn roûhinâ ..." (et nous lui avons insufflé de notre âme ...) l'âme humaine est donc une émanation de l'âme de Dieu et c'est elle l'élément qui lui permet de vivre comme elle est la seule chose d'éternelle en lui.

Or, Dieu n'insuffle pas d'idées ni de décisions, ils n'insuffle pas de caractère ni de tempérament et surtout Dieu n'insuffle pas le mal en une personne ; cette âme que Dieu a insufflé en adam ne peut être donc que neutre et c'ets à Adam par la suite de décider du bien et du mal qui va fixer le sort de son âme dans l'au-delà tout comem c'est lui qui décide de la direction que va prendre son corps en marchant.

zwina
05/11/2007, 13h20
L'âme ne devient perverse et pernicieuse que si elle laisse Sheitan lui insuffler ces doutes en permanence mais si elle est sure de sa foi et surtout qu'Allah est plus fort que tout elle restera bonne. L'âme perverse et pernicieuse ne prend jamais de repos car elle ronge ceux chez qui elle a une trop grande place.

absente
05/11/2007, 16h58
L'esprit = les facultés intellectuelles.
Âme = psychée ou Moi encadré par l'inconscient et le Surmoi.
Conscience = partie de la psychée ou Moi

Béh ui, je pense aussi comme toi Bachi ... sans bien sûr rentrer dans les détails comme tu dis ;)


Harrachi

Donc, le terme "âme" ici n'est pas "juste". Ce serait plutôt à remplacer par conscience...Morale ?


Zwina
L'âme ne devient perverse et pernicieuse que si elle laisse Sheitan lui insuffler ces doutes en permanence mais si elle est sure de sa foi et surtout qu'Allah est plus fort que tout elle restera bonne. L'âme perverse et pernicieuse ne prend jamais de repos car elle ronge ceux chez qui elle a une trop grande place.

J'ai appris qu'il était "bon" de douter... ca aide souvent à renforcer sa confiance en Allah ... L'âme perverse et pernicieuse ne se rend peut être pas compte du tort qu'elle se fait dans cette vie et c'est justement pour ça qu'elle est perverse...elle le regrette que plus tard...
Mais est ce que le terme "perverse" est bien approprié ? C'est ce que je me demande.

Béh

Harrachi78
05/11/2007, 18h00
Harrachi ... Donc, le terme "âme" ici n'est pas "juste". Ce serait plutôt à remplacer par conscience...Morale ?

Bon, je parlais d'un contexte bien précis, celui des termes coraniques que tu as cité dans le post initial (nafs ammâra bissoû, nafs lawwama ... etc.). C'est dans ce cadre là et de manière precise que mon post doit se comprendre.

En d'autres termes, les versets en question ne designent pas des âmes de diverses nature ou qualité, ils ne parlent même pas d'âme et il n'y a pas plus d'une âme dans un même être.

Ca renvoie plutôt vers le moi et l'égo de l'humain qui peux parfois l'inciter au mal et aux vices comme il peux parfois l'en dissuader chose que nous appellons conscience et qui est justement nafs lawwama.

Concernant la terminologie j'ai juste précisé qu'en arabe l'équivalent exacte du mot "âme" est rouh, alors que nafs renvoie vers des conceptions assez diverses -même si proches- comme pour esprit qui est son équivalent à lui.

Tamedit n-was
05/11/2007, 19h41
minipouce

ce topic ou le sujet du topic me rappel la problématique liée au sujet de Er-Rouh

En Islam , dans la doctrine musulmane , c'est un sujet qu'on ignore et qu'on connait rien dedans , et personne peut connaitre plus sur ce sujet de Er-Rouh

c'est vraiment à éviter de rentrer dedans , parce qu'on connait que des informations superficielles sur sujet


قل الروح من أمر ربي وما أوتيتم من العلم إلا قليلا

85. Et ils t'interrogent au sujet de l'âme, - Dis : "l'âme relève de l'Ordre de mon Seigneur". Et on ne vous a donné que peu de connaissance.

Et si même on rentre dans la problématique liée à ce sujet , on aura du mal à comprendre , Jésus le Christ et sa naissance ( parce que est né d'une "Rouh" ) , on aura du mal à définir l'esprit et sa liaison avec l'ange Gabriel , et l'histoire de Samiri avec le peuple de Moïse


http:// www. algerie-dz .com /forums/showthread.php?t=23454

Tamedit n-was
05/11/2007, 19h45
http://www.algerie-dz. com/forums/showpost.php?p=362372&postcount=3

Jallal-a-bad
05/11/2007, 21h17
L'âme est l'esprit, le corps est la pensée; l'esprit n'est pas la pensée.



Que l'âme soit bonne ou mauvaise elle sera forcement induite en erreur, du fait que l'âme soit plongée dans "l'impermanence" (Boudhha) en étant elle-même essence indestructible, elle ne peut malheureusement que blâmer ses actions, en bien ou en mal, car l'ame ne sera jamais satisfaite en étant l'instrument du corps au lieu d'etre celui de l'esprit.

C'est mon hypothèse.

absente
06/11/2007, 10h36
car l'ame ne sera jamais satisfaite en étant l'instrument du corps au lieu d'etre celui de l'esprit.

Une âme apaisée (dans tous les sens du terme et non pas seulement religieux), ne peut être dissocier de son corps et de son esprit en étant vivant. L'âme n'est pas l'esprit, mais pour se faire "âme" et nourrir son essence, elle doit être complémentaire à l'esprit tout en étant soumis au corps. Ce n'est que mon point de vue.


----

Harrachi, désolée de te faire répeter ...:redface:

----

Merci sensib pour la précision ;)


----

Ce que j'en retire, c'est que l'âme dans ce contexte serait plutôt à transposer du côté psychologique de la personne en se référant à son tout psychique....C'est le classique combat du moi et des autres instances ?

Cookies