PDA

Voir la version complète : Deux milliards de dollars pour l’importation de véhicules


kaiser sosi
03/11/2007, 23h00
Par : Badreddine Khris

Le marché national de l’automobile enregistre durant l’année en cours une évolution considérable. À vrai dire, depuis les cinq dernières années, le secteur connaît en fait un véritable boom. Pour l’exercice en cours, la cadence est non seulement maintenue, mais tout porte à croire que les volumes augmenteront. Ce constat se confirme avec les statistiques douanières sur les importations réalisées pour cette année. Rien que pour les 9 premiers mois de l’année 2007, l’Algérie a importé 180 872 véhicules. La valeur de toute cette marchandise dépasse les 155 milliards de dinars, soit environ 2 milliards de dollars. Près de 167 000 sont introduits dans le cadre commercial par les concessionnaires. Ces opérations, faut-il le préciser, ont fait l’objet d’une domiciliation bancaire. Les représentants des constructeurs mondiaux ont dépensé pour cela plus de 136 milliards de dinars. Les véhicules importés par les particuliers — sans domiciliation bancaire — avoisinent les 14 000 unités pour un montant de 19 milliards de dinars. Il faut noter que les importations effectuées par les particuliers ont connu une baisse de 39,5% par rapport à la même période de l’exercice précédent. Cette baisse est due essentiellement à la suppression de l’importation des véhicules de moins de 3 ans décidée par l’État. Celles des concessionnaires ont, en revanche, enregistré une évolution de près de 42% en comparaison à l’année dernière. Parmi ceux qui ont importé le plus de véhicules, l’on cite Renault avec 22 623 unités pour une valeur de plus de 14 milliards de dinars.

Toyota, Renault et Hyundai en tête
Il est suivi de Toyota qui a introduit 22 087 véhicules d’un montant de près de 22 milliards de dinars. En termes de valeur, le japonais se place ainsi en tête de liste des concessionnaires. Vient ensuite Hyundai avec 20 604 véhicules pour une enveloppe de plus de 13 milliards de dinars. Ce premier groupe a été talonné par Diamal, représentant les marques Chevrolet, Opel et Suzuki, dont les importations durant cette période ont été évaluées à 18 052 véhicules pour une valeur de 10,7 milliards de dinars. La Sarl Elsecom s’est approvisionnée, elle aussi de quelque 16 635 véhicules qui lui ont coûté 8,6 milliards de dinars. L’autre français, Peugeot, a importé, quant à lui, 13 586 véhicules pour une enveloppe de plus de 10 milliards de dinars. À noter que la plupart des concessionnaires ont revu à la hausse leurs importations par rapport à l’année dernière. Pour certains, l’évolution a atteint 100%, à l’image de Kia, 70%, comme le cas de Diamal, d’autres de 56% tels que la société Elsecom, 50% pour Nissan… Par ailleurs, les observateurs estiment que le volume des ventes sur le marché national atteindra les 200 000 véhicules pour l’année en cours. Il est en évolution par rapport à 2006 où le nombre de véhicules vendus a été évalué à environ 160 000 unités. Plusieurs concessionnaires verront leur volume augmenter d’ici à la fin de l’année en cours. Ils concrétiseront certainement de bonnes affaires. Le marché étant porteur et le créneau juteux, ils réaliseront des bénéfices certains. Mais encore faut-il que ces gains soient réinvestis dans des projets pour améliorer les prestations en termes de service après-vente, la disponibilité de la pièce de rechange à des prix raisonnables et autres facilitations et promotions au profit du consommateur…

Badreddine KHRIS

MOH24
04/11/2007, 10h18
2 milliards c'est deux usines renault!!!! Comprend rien!

fouzi21
04/11/2007, 20h06
Est ce vrai que l'importation de véhicules de moins de 2 ans va bientôt être possible???

Cookies