PDA

Voir la version complète : Sonatrach se renforce au Portugal


nassim
04/11/2007, 23h51
Le géant portugais Energias (EDP) annonce un contrat avec la société nationale Sonatrach. Dans le cadre de cet accord, Sonatrach fournira 1,6 milliard de mètres cubes de gaz algérien par an à la société portugaise, selon un communiqué du groupe énergétique portugais, diffusé mercredi soir. Ni la durée du contrat ni son montant n’ont été précisés. Les premières livraisons de Sonatrach à EDP débuteront dès le premier semestre de l’année 2008. La société nationale des hydrocarbures, Sonatrach détient déjà 2% du capital du groupe portugais, acquis en avril dernier. Sonatrach pourrait porter rapidement cette part à 5%, voire plus, dans les prochaines semaines.

Le partenariat avec GDP porte aussi sur la création d’un joint-venture (50-50%) pour la commercialisation du gaz naturel et la participation de Sonatrach à concurrence d’un minimum de 25% dans les investissements relatifs aux centrales Ccgt d’EDP en Espagne et au Portugal qui seront alimentées par du gaz algérien. Toutefois, selon le président d’EDP, M.Antonio Mexia, la commercialisation du gaz qui sera assurée par le joint-venture sera, dans un premier temps, limitée à l’Espagne en attendant la libéralisation du marché portugais. Le partenariat prévoit également le développement d’opportunités qui se présenteraient pour les parties dans le Mid-Stream gazier. Grâce à cette alliance, Sonatrach siège déjà en Conseil de surveillance d’EDP, en charge notamment de définir la stratégie du groupe énergétique.

Les deux sociétés pourraient étendre leur collaboration à la construction de centrales électriques en Algérie. Selon le président d’EDP, la possibilité de développer des centrales électriques en cycle combiné est en train d’être examinée par les deux compagnies. L’objectif du groupe algérien, via cette alliance, vise à contourner les nombreux obstacles à son implantation sur le marché espagnol de l’énergie. Aussi, Sonatrach a compris que le gaz naturel est devenu, ces dernières années, un véritable enjeu mondial. Considéré comme la principale solution de rechange au pétrole, il est de plus en plus convoité par les pays développés, soucieux d’assurer leur sécurité énergétique.

Dans ce sens, l’on estime que le rythme de croissance de la production du gaz sera le double de celui escompté pour le pétrole. De même, les spécialistes des questions énergétiques sont unanimes à dire que ce n’est pas avant 2050 que la production mondiale atteindra son plafond. L’Algérie satisfait 85% des besoins du Portugal en gaz naturel, conformément à un accord signé en 1993 entre les deux pays et s’étalant sur 20 ans. Avec cette alliance aussi, Sonatrach vise à renforcer sa position sur le marché international. L’Algérie, qui est avec la Norvège et la Russie l’un des principaux fournisseurs de gaz naturel de l’Europe, ambitionne d’augmenter sa part dans le marché européen de l’énergie.

source : l'Expression

Cookies