PDA

Voir la version complète : Le logement social plus accessible en Algérie


morjane
05/11/2007, 15h11
Le logement social en Algérie sera plus accessible aux citoyens. L’accès sera ouvert à la frange de la société à revenus moyens. C’est ce qu’a annoncé, hier, M.Lyès Ferroukhi, représentant du ministère de l’Habitat au forum d’El Moudjahid consacré au financement de l’aide au logement. «Ce dossier est à l’étude et nous aurons les résultats bientôt», a-t-il assuré. Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme a révélé dernièrement que le système d’accès au logement social est en cours de révision.

En effet, l’arrêté ministériel de 1989 fixant les conditions d’accès au logement social, à savoir le revenu, le statut, l’ancienneté de la demande et de la résidence dans la commune où la demande est formulée, seront revisitées. Le texte sera soumis au gouvernement, une fois finalisé.

Le bilan annuel de l’année 2006 et l’horizon 2007, relatif au secteur de l’habitat et de l’urbanisme, a fait ressortir une révision à la hausse du programme de logements initialement arrêté à 1.034.566 logements pour atteindre 1.228.597 unités. Dans la configuration par segment d’offre du programme initial, il est dénombré 222.399 (soit 21%) logements sociaux locatifs.

Le premier plan de relance économique, lancé entre 1999 et 2003, a permis, selon les chiffres du ministère, la réalisation de près de 694.000 logements, tous programmes confondus, dont près d’un demi-million en social locatif et social participatif. Pour ce type de logement, c’est-à-dire social participatif, le directeur général du Fonds de garantie mutuelle de la promotion immobilière, M.Mouloud Dahel, parle d’assouplissement de procédures d’acquisition. L’opération de traitement des dossiers passe, selon lui, par plusieurs étapes qui ne sont pas nécessaires mais qui retardent l’attribution des logements. «Il faut réfléchir comment raccourcir les délais», a-t-il dit. Il a proposé, dans ce sens, de supprimer le système des listes. Plus d’un quart du programme d’un million de logements à réaliser d’ici à 2009 sera cédé aux citoyens suivant la formule LSP.

A travers tout le territoire national, c’est un total de 215.000 logements qui seront construits et dont la réception se fera avant 2009. Dans la wilaya d’Alger, il est prévu la construction de 20.000 logements dans le cadre du programme LSP. De son côté, le directeur général de la Caisse nationale du logement (CNL), M.Nacer Djema, a affirmé que l’aide de cette Caisse sera revue à la hausse. Elle se situe actuellement entre 300.000 et 500.000DA et pourra atteindre 700.000DA. La question est toujours en discussion au niveau du département de Noureddine Moussa, selon M.Djema.

Il a présenté, par ailleurs, l’évolution de l’effort financier de l’Etat dans ce secteur. Chiffres à l’appui, il a indiqué qu’en 2002, la CNL a consacré 56 milliards de dinars d’aide au logement, alors qu’en 2007, ce chiffre atteindra 155 milliards de dinars.

Le logement social locatif a consommé à lui seul, 45 milliards de dinars. Selon lui, 700.000 personnes ont bénéficié de l’aide de l’Etat pour obtenir leur logement. M.Djema estime, cependant, que la CNL, ne pourrait pas à elle seule satisfaire la demande croissante d’aide au logement. Il a invité les banques à s’impliquer davantage dans le financement du logement.
C’est ainsi que M.Abbès, adjoint du directeur des réseaux au niveau de la Banque de développement local (BDL), a tenu à révéler que 35.000 demandes de financement ont été satisfaites par la BDL.

Par l'Expression

Cookies