PDA

Voir la version complète : Les dessous de la viande Halal en France.


melka31
08/11/2007, 19h03
Copié à partir d'un autre forum,

CONFESSION D'UN SACRIFICATEUR :

“C’est pourri”

Il est sacrificateur dans une entreprise française de la région de Lille. A condition de ne pas livrer son nom, il a accepté de livrer la réalité de son métier : au lieu d’égorger les bêtes selon le rite musulman, il leur coupe la tête une fois assommées ou déjà mortes. “Illicite, oui, mais je suis obligé de le faire pour pouvoir nourrir une famille”, confie-t-il.

Depuis quand êtes-vous sacrificateur ?

Dix-sept ans, mais je travaille dans cette société depuis sept ans. J’ai appris ce métier au Maroc où j’étais bouché.

Comment avez-vous intégré cette entreprise ?

Grâce à l’imam de la mosquée qui a été sollicité par le directeur de la société. Il m’a fait venir du Maroc, il m’a établi une carte de sacrificateur et j’ai commencé dans cette société.

Par qui êtes-vous rémunéré ? Par la mosquée ou la société ?

Je suis payé par la société.

Dans quelles conditions travaillez-vous ?

Je fais ce que veut le directeur de l’abattoir. C’est vrai que je suis musulman. Le premier
devoir du musulman est de penser à sa famille. De toutes les façons, ce sont eux les
responsables.

Mais c’est vous qui signez le certificat halal ?

Je suis forcé de le faire, je n’ai aucun choix… C’est le pain de mes enfants… Il arrive que j’égorge les bêtes comme l’exige l’Islam, mais le plus souvent je me contente de couper leur tête une fois assommées et mortes. Ce n’est pas halal, mais que puis-je faire ?



En avez-vous parlé avec le directeur de l’abattoir ?

Oui. Il ne veut rien savoir. Pour lui, l’égorgement rituel musulman lui fait perdre du temps.

Comment procédez-vous ?

Une ou deux fois par semaine j’égorge rituellement cinq ou six bêtes. Cela lui permet d’avoir des certificats halal pour l’ensemble des bêtes.

N’y a-t-il pas de contrôle ?

Ils sont tous complices… L’imam signe tout ce que désire le directeur. Tout est possible avec l’argent. L’imam gagne de l’argent soi-disant pour la mosquée, le directeur de l’abattoir vend cinq fois plus de carcasses en prétendant qu’elle est halal. Quelquefois un contrôleur, désigné par la mosquée, vient assister lorsque je procède à l’abattage. C’est le cousin de l’imam. Mais ce contrôleur n’est jamais là au moment où les bêtes sont assommées. Je lui en ai parlé une fois, il n’a rien dit. C’est normal, il ne va pas cracher sur la main qui lui donne à manger ; il est payé lui aussi.

Comment est-il payé ?

Comment ? En argent liquide. Il vient chaque mois, il assiste à un abattage rituel auquel je procède à la demande du directeur de l’abattoir, puis il signe un paquet de certificats halal vierges, il accompagne le directeur dans son bureau où il est payé… Puis il s’en va en me donnant quelques billets.

A quel titre ? Un pourboire, me dit-il. Mais vous disiez que vous êtes rémunéré par l’abattoir ?

Oui. Le pourboire est un plus afin que je ne parle pas. Mais à qui vais-je parler ? Je ne veux pas perdre ma place. Qui va nourrir ma famille ? Je ne suis pas le seul sacrificateur dans cette situation. Il y a des Tunisiens, des Algériens, des Turcs, des Marocains, tous les sacrificateurs sont obligés de se taire. Chez qui iront-ils se plaindre ? Chez l’imam ? Il n’osera pas réagir parce qu’il est complice dans la fraude. Chez le contrôleur ? Même chose, chez les autorités ?
Lesquelles ? J’ai discuté une fois avec l’inspecteur vétérinaire en visite à l’aéroport, il ne sait pas ce que signifie le halal… J’ai failli changer de société, c’était pire, car il fallait accepter de faire du haram en tuant des poulets déclarés halal… 15 000 poulets par heure alors que la normale halal est de 600 poulets par heure… La volaille n’est jamais halal, je sais ce que j’affirme. Elle est anesthésiée ensuite, grâce à un disque les têtes des poulets sont découpées… Partout c’est pourri, il n’y a que l’argent qui compte : je suis concerné mais je ne peux rien dire. A qui le dire, d’ailleurs c’est partout pourri.




85 à 90 % c’est du Faux Halal

10 à 15% seulement Halal



Ce faible pourcentage du Halal il est réalisé particulièrement par des bouchés soucieux du halal, plus un organisme de contrôle et de certification halal professionnel qui est le seul en France, on peut le cité oralement AVS


Extrait du livre de SamirZEMMOUR , étudiant en sciences économiques. Il a développé ses recherches au sein du Centre d'Economie et d'Ethique pour l'Environnement et le Développement de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines,

Depuis près d'une décennie, le marché de la viande halal, en France, connaît un essor particulier marqué par une expansion significative dans le secteur agro-alimentaire. Il semble cependant que cette croissance s'accompagne d'une montée de la suspicion au sein de la communauté musulmane concernant la licéité des produits consommés. A l'heure actuelle, les principaux représentants musulmans peuvent aller jusqu'à affirmer que 90 à 95% des viandes offertes à leur communauté ne sont pas véritablement licites. Face à ce constat étonnant, la mise en place d'une « certification de qualité halal » apparaît comme un enjeu essentiel afin de garantir une réelle transparence du marché. Cet ouvrage se propose d'offrir une réflexion sur les principaux problèmes posés par ce mode de consommation alors que la littérature sur la question est quasiment inexistante. De ce fait, il s'adresse autant à des professionnels qu'à des lecteurs désirant en savoir plus sur les évolutions de cette nouvelle filière économique.

serigina
09/11/2007, 11h23
“C’est pourri”

ouais c'est le moins que l'on puisse dire, ils se payent vraiment la tête des gens, c'est écœurant....dès qu'il y a de l'argent à se faire beaucoup oublient la morale

renaissance
09/11/2007, 14h15
si c'est vrais c ecoeurant :evil: allah va les juger tot ou tard ;nous en dis bissmi el ilah et en mange ,tout est sur leurs dos

coccidz
25/12/2007, 08h48
"assaketou 3ane elhak CHAITANOUN AKHRASS"
celui qui tait une vérité est un démon muet:22: :22: :22: :22: :22: la lacheté est le pire ennemie de ce genre de musulmans qui monneyent leur religion contre peu trop peu:22:

Cookies