PDA

Voir la version complète : «Fin des intempéries : les harragas reprennent la mer»


postra
07/12/2007, 16h21
L’ATROCE COURS NORMAL DES CHOSES EN CONTRÉE DZ !

Par Hakim Laâlam

parti. Tu peux sortir…

… Mohamed Chérif !

«Fin des intempéries : les harragas reprennent la mer». C’est le titre qui barrait la Une du Soir d’Algérie hier, mercredi. Il y a quelque chose de terrible dans ce titre. Généralement, dans les pays où les choses se passent plus ou moins normalement, plus ou moins logiquement, la fin des intempéries signifie la reprise de la vie, le nettoyage, la réparation des dégâts, la reconstruction et les plaies physiques et morales que l’on panse. Ici, en contrée DZ, la fin des intempéries coïncide avec la reprise du GRAND EXODE. Les barques de fortune sont remises à flots nuitamment, les ombres furtives en recherche mortelle de soleil et de vie ailleurs réinvestissent les plages et les ports, les gardes-côtes rendossent leurs gilets et vérifient leurs armes, les parents découvrent la couche vide de leurs enfants au petit matin et s’enclenche le plus grave, le plus dramatique combat autiste de l’Algérie indépendante. Des jeunes qui n’en peuvent plus de ne rien pouvoir chez eux, et des autorités qui ne savent ou ne veulent (ou les deux à la fois) donner à tous ces jeunes qu’une seule réponse, déférer les survivants devant les juges. Sous d’autres cieux, la fin des intempéries signifie le retour à la vie. En pays DZ, la fin des intempéries est le signal de la reprise du marathon marin vers la mort. Et je vous avoue que lorsque la sonnerie du téléphone du journal a retenti hier, qu’à l’autre bout du fil la voix plutôt sympa d’un gars des Forces maritimes nous invitait à venir couvrir la «récupération» (allez savoir pourquoi j’hésite à écrire le mot sauvetage) d’un groupe de harragas, je n’ai pu m’empêcher de penser que nous étions nous aussi, par notre participation, complices d’un système confortable. Celui qui réprime. Celui qui donne à voir le retour tragique ou déçu des candidats au départ. Dans un sac plastique ou encadré par deux gardes-côtes. Participer de cette représentation, de cette mise en scène, c’est renforcer, nourrir l’autisme. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 2766
LeSoird'Algérie

postra
07/12/2007, 16h58
C’est surtout pour remettre nos pieds qui pue sur terre, je vois qu’on a été trop excité par la visite de Sarkozy comme si le pouvoir algérien n’était qu’une administration française qui attend la visite de de Gaul ? enfin bref les jeunes souffrent toujours, la misère et les minables toujours en tête, elle ne reste que la mémoire du peuple finalement violée par des minables technocrates, un guignol comme Macias nous fait passé pour des semi-citoyens et joue avec nos nerfs en disant qu’il visitera d’abord Tizi Ouzou.. bon sens nous sommes très complices de cette jeunesse perdue dans le large

Quoi ? ils ont négocié de gros contrats d’investissement et nous on a négocié des visas pour facilité le départ des étudiants..

racdavid
08/12/2007, 01h30
Ya de quoi, les harraga sont a mes yeux l'explication de la situation reelle de l'algerie. Un pays rongé par une crise social et identitaire, par une corruption qui empeche tt apport positif a l'economie, a voir le retrait de Emaar des 4 projets fares du gouvernement (Que du pipo)...Les arabes ne sont pas frilleux, ils sont la pour payé et prendre le risque, mais des qu'il se sentent en danger, il se casse.

En algerie, malheureusement au lieu de repondre au vrai question, on parle de Macias.....Comment boutef ne vire pas tt le departement M.erde le pays va droit au mure.....Sauve qui peut !!!!!!

postra
08/12/2007, 09h40
bien dit, malheureusement on parle de Macias, du Mythique Kabyle ceci et celà.. ca donne des nausés quand je vois des tas de sujets a chaque fois sur ça..

noubat
08/12/2007, 16h43
«Fin des intempéries : les harragas reprennent la mer»


pour aller ou?

l'Europe ne veut pas d'eux.

les harragas devraient essayer le sud; on leur proposera certainement des places de ministres.

aniasse
08/12/2007, 17h24
L'europe ne veut pas d'eux..mais eux veulent de l'Europe..

noubat
09/12/2007, 18h18
L'europe ne veut pas d'eux..mais eux veulent de l'Europe..

il vaut mieux vivre miséreux mais digne chez soit que comme un chien chez les autres.

hurican
09/12/2007, 18h21
leur pays est riche...............................tres tres riche......................paradoxe algerien

Cookies