PDA

Voir la version complète : Mobilis: Le départ du PDG entouré de suspense.


l'imprevisible
09/12/2007, 09h00
Opérateur de téléphonie mobile Mobilis


El Hachemi Belhamdi, PDG de Mobilis, semble avoir déposé sa démission selon une information parue dans un quotidien national suite à « une communication assurée par le commissaire aux comptes qui a fait état des réserves formulées sur le bilan de l’exercice passé de l’entreprise ».

En dépit de nos nombreuses tentatives de joindre le concerné, nous n’avons pas pu avoir le mis en cause pour nous éclairer sur cette histoire. Cependant, du côté de l’opérateur public de téléphonie mobile, on tient à apporter certaines précisions sans commenter une éventuelle démission du PDG. Belharat, directeur de la division commerciale et marketing, est catégorique : « S’il y a démission, ce serait pour d’autres raisons. S’il doit partir, ce serait pour des raisons strictement personnelles.

L’entreprise approche les 10 millions d’abonnés et nous évoluons plutôt bien sur le marché. Cette année, on fera un meilleur résultat que les années précédentes. Aujourd’hui, nous avons même un conseil d’administration pour examiner le budget 2008 et le plan d’action. » Il ajoute : « Les comptes sociaux de l’entreprise Mobilis ont été dûment certifiés par le commissaire aux comptes et arrêtés par le conseil d’administration lors de sa réunion du 9 juillet 2007. Ces comptes ont été, de la même façon, approuvés normalement par l’assemblée générale lors de sa session du 22 juillet dernier. Ceux-ci ont été déposés dans les délais légaux sous le n°398323 au niveau du Centre national du registre du commerce, conformément à la huitième résolution de l’assemblée générale. »

L’exercice 2006 est « positif » à l’instar des exercices 2004 et 2005. En août 2003, l’activité mobile d’Algérie Télécom a été filialisée et « ATM Mobilis » est créée en tant que société par actions. M. Belhamdi a souligné lors du dernier salon Alger Télécom, organisé à la Safex, que « Mobilis continue à consentir des volumes d’investissement très importants.

Son chiffre d’affaires a été multiplié par 4 entre les années 2003 et 2006 et ses indicateurs de gestion (ressources humaines, réseau, parc d’abonnés) ont été multipliés par 10 durant cette même période. » Lorsqu’il a été propulsé en juin 2004 à la tête de Mobilis, l’entreprise ne comptait à l’époque que 250 000 abonnés. Ce haut fonctionnaire élu meilleur manager de l’année en 2005 a été nommé à la tête de Mobilis avec une mission claire : redresser l’entreprise dans tous les domaines.

Kamel Benelkadi pour El watan du 09-12-07.

Cookies