PDA

Voir la version complète : La Gulf Finance House de Bahreïn injecte 3 milliards de dollars en Tunisie


zek
17/12/2007, 22h54
Tunis super super super Star.
-----------------------------------------------------------------

La «Gulf Financial House », une des banques d’investissement islamique les plus en vue du Golfe, va investir 3 milliards de dollars pour faire de Tunis un centre financier régional. Baptisé «Port financier de Tunis », ce centre s’étendra sur une surface totale de 450 ha, à Raoued-Nord, et sera opérationnel en 2010.
--------------------------------------------------------

L’annonce officielle de ce projet a été faite jeudi 13 décembre 2007, par M. Essam Jenahi, président de GFH, à la suite de l’audience que lui a accordée le président Ben Ali, et durant laquelle le responsable bahrini a présenté le projet du «Port Financier de Tunis » à propos duquel, selon un communiqué de la GFH , le chef de l’Etat a «prodigué ses précieux conseils et exprimé ses vœux de pleine réussite ».

La "Gulf Finance House" (GFH), une banque islamique d'investissement basée à Bahreïn, va injecter 3 milliards de dollars (2,05 milliards d'euros) en Tunisie pour créer un centre financier off shore d'ici 2010, a annoncé jeudi son président, Essam Jenahi, lors d'une conférence de presse à Tunis.

La GFH est la troisième compagnie financière à s'implanter en Tunisie, après Sama Dubaï qui s'est engagée dans la construction d'une nouvelle ville sur le lac sud de Tunis pour 14 milliards de dollars (9,6 mds euros) et le groupe émirati Boukhater qui projette d'édifier une cité sportive dans la capitale tunisienne.

A vocation nord-africaine, le futur "Centre financier international de Tunis", dont les travaux démarreront en février, couvrira 450 hectares. Il devrait permettre la création de quelque 16.000 emplois au profit notamment des diplômés de l'enseignement supérieur.

Il comprendra des espaces réservés aux banques d'investissement et compagnies d'assurance, des complexes hôtelier et résidentiel, des locaux commerciaux ainsi qu'une école internationale des affaires dont les activités devraient générer des investissements de l'ordre de 2 milliards chaque année, prévoit le président de la banque bahreïnie.

M. Jenahi, qui a présenté son projet au président tunisien Zine El Abidine Ben Ali, a expliqué que le choix porté sur la Tunisie pour l'implantation de sa compagnie était fondé les performances de l'économie tunisienne, considérée comme la plus compétitive de la région selon le classement du Forum de Davos, ainsi que sur la présence d'une main-d'oeuvre et d'une infrastructure de qualité.

Fondée en 1999, la GFH, qui se présente comme l'une des premières banques islamiques d'investissement, projette d'entreprendre des projets d'infrastructure pour 10 milliards de dollars (6,9 mds euros), selon un communiqué.

source La Presse Canadienne

Cookies