PDA

Voir la version complète : Apple se lancera dans la location de films en ligne


nassim
28/12/2007, 00h18
Apple s’apprêter à briser son modèle. Farouchement attaché depuis le lancement d’iTunes Music Store en 2004 à l’achat définitif de musiques et de films, le groupe californien devrait annoncer dès janvier un revirement. D’après le Financial Times et le Wall Street Journal, un accord aurait été trouvé avec la 20th Century Fox pour distribuer sur iTunes des films en location. Comme le proposent déjà la plupart des services de vidéos à la demande, les longs métrages ne pourront ainsi être stockés sur un ordinateur et visionnés que pendant une durée limitée, qui oscille généralement entre 24 heures et un mois. Ce modèle, qui se prête mieux aux films qu'aux morceaux de musique, a un grand avantage : il permet de baisser le prix de vente à quelques euros, contre une dizaine lors d'un achat à l'acte.

Ce n’est pas tout. Pour la première fois, Apple devrait aussi ouvrir son système de gestion des droits numériques, FairPlay, à un autre support. Concrètement, certains DVD de la Fox seront vendus avec en bonus une version spécialement préparée pour être copiée sur les ordinateurs puis sur les iPod et les iPhone. Jusqu’à présent, cette pratique, théoriquement couverte par le droit à la copie privée, se heurte aux sévères restrictions techniques des systèmes anti-copie, dont le détournement s'apparente à du piratage. Apple n’aura toutefois pas la primeur du procédé. Fox l’expérimente depuis cet automne, avec une édition spéciale du DVD de Die Hard, mais en utilisant une technologie de Microsoft, compatible avec les baladeurs Creative, Archos, Samsung ou Toshiba.

De la vidéo pour vendre davantage d'iPod
Comme l’indique le dirigeant d’un studio au FT, l'accord avec la Fox va permettre à Apple de vendre davantage d’iPod – tous, à l’exception du shuffle, disposent d’une fonction vidéo – en l’alimentant en contenus. Et pourquoi pas aussi d'Apple TV, ce boîtier qui se connecte à la télévision et y diffuse les films et les musiques stockés sur l'ordinateur. Apple, dont l’action vient de franchir les 200 dollars pour la première fois, a passé l’année entière à négocier avec les studios, rappelle le quotidien économique. Outre Disney, dont son PDG Steve Jobs est le premier actionnaire, elle n’avait jusqu’alors réussi qu’à convaincre la MGM et Lionsgate, qui ne proposent du reste que des films de catalogue. Les autres studios se montraient moins conciliants, ne voulant pas qu'Apple domine la distribution de vidéos en ligne comme elle domine la musique en ligne. Faute d’avoir obtenu une revalorisation des prix de vente, NBC, détenu par NBC Universal, avait par exemple décidé cet été de retirer ses séries d’iTunes, où elles représentaient environ 40% des téléchargements, pour migrer sur Amazon.

source : l'Expansion

Cookies