PDA

Voir la version complète : Les relations sont tendus entre Alger et Moscou


rodmaroc
29/12/2007, 16h27
ALGÉRIE - 23 décembre 2007 - par CHERIF OUAZANI
En ce mois de décembre, la presse russe tire à boulets rouges sur l’Algérie et sur son président, accusés d’être les otages des « lobbies internationaux de l’énergie ». Pourquoi tant de haine ? Parce que, selon le quotidien économique moscovite Kommersant (13 décembre), les Algériens auraient refusé de prendre livraison d’équipements militaires russes, jugés non conformes à la commande. L’opération, d’un montant de 8 milliards de dollars, s’inscrivait dans le cadre du processus d’annulation de la dette algérienne en échange de l’achat d’armes russes engagé lors de la visite de Vladimir Poutine à Alger, en mars 2006.
L’état-major de l’armée algérienne s’est abstenu de tout commentaire, mais force est de constater qu’aucune des livraisons prévues dans le courant du second semestre n’a eu lieu. En tout cas, rien n’a été annoncé. Comme par hasard, la campagne de presse contre Abdelaziz Bouteflika a été déclenchée à Moscou au lendemain d’une interview de Mohamed Meziane au Wall Street Journal dans laquelle le PDG de Sonatrach regrettait que le « mémorandum d’entente » conclu, en août 2006, par sa compagnie et le géant russe Gazprom n’ait débouché sur rien de concret.
À l’époque, l’annonce de ce partenariat avait suscité de vives inquiétudes en Europe et aux États-Unis : l’éventuelle création d’un cartel du gaz ne risquait-elle pas de compromettre les intérêts des grands pays consommateurs ? Le mémorandum en question était censé définir le cadre d’une synergie entre Sonatrach et Gazprom, avec, à la clé, des échanges d’actifs. Mais les négociations engagées par la suite n’ont pas abouti.
Sonatrach étant essentiellement intéressée par le gaz naturel liquéfié (GNL), la récente annonce d’une association entre Gazprom et British Petroleum (BP) pour l’exploitation des immenses gisements gaziers de la mer Baltique a jeté un sérieux froid à Alger. Selon Kommersant, repris par une partie de la presse indépendante algérienne, Bouteflika devrait se rendre prochainement à Moscou (sans doute dans la première quinzaine de janvier) pour tenter avec Poutine de dénouer la crise.

Jeune Afrique.

rodmaroc
29/12/2007, 16h33
Je croyais qu'il y avait un partenariat strategique entre l'Algerie et la Russie,je vous avoue que je suis assez surpris.

Harrachi78
29/12/2007, 17h16
Pourquoi, il y'a eu annexion de l'Algerie par la Federation de Russie ?

absent
29/12/2007, 17h57
l'algerie ne doit pas ceder d'un iota, elle est dans son bon droit, moscou a cherché à nous escroquer !!

BOUBOU-NL
29/12/2007, 19h04
et tout cela confirme l absence d une vraie strategie pour nouer des partenariats solides e durables. Nos responsables agissent comme des trabendistes..

nacer-eddine06
29/12/2007, 19h25
je n y crois pas
une aussi vieille relation ne se defait pas ainsi
je pense le contraire de toutes ces rumeurs
et pour damner le pion

une base militaire russo algerienne sera bientot mise sur pied au sud
la guerre contre le terrorisme n est pas seulement l apanage des ricains:mrgreen:

Harrachi78
29/12/2007, 19h29
Je ne penses pas que ca soit dans les us et coutumes algeriennes de permettre l'etablissement de bases etrangres sur nos territoires.

nacer-eddine06
29/12/2007, 19h34
mais la il s agit d une coperation militaire strategique
vu tout les "chaCAUX" qui gravitent autour de la proie algerie

ca sera une base mixte

rodmaroc
29/12/2007, 19h38
@solas
qu'est ce que une base mixte algero-russe peut apporter à l'algerie?
De plus on s'eloigne un peu du sujet.ce que j'aimerais savoir en fait c'est qui sont les vrai amis de l'algerie? les russes apparemment ne sont pas des partenaires fiables.

rodmaroc
29/12/2007, 19h40
@harrachi

Pourquoi, il y'a eu annexion de l'Algerie par la Federation de Russie ?

j'aurais aimé pouvoir te repondre mais j'ai pas compris ce que tu veux dire.

nacer-eddine06
29/12/2007, 19h48
qu'est ce que une base mixte algero-russe peut apporter à l'algerie?


maintenir loin les charognes et a une distance respectable

donc un accroissement fondamental de notre securite nationale

crazydz
29/12/2007, 19h51
posté par rodmaroc
les russes apparemment ne sont pas des partenaires fiables.
Aprés la la visite de Bouteflika en russie , tout s éclaircira...

BOUBOU-NL
29/12/2007, 20h14
Comment peut on avoir envie de repondre a une question qu on comprend pas

crazydz
29/12/2007, 21h15
posté par boubou-nl
Comment peut on avoir envie de repondre a une question qu on comprend pas
Tu es dur de la comprenette ?????

scapin
29/12/2007, 22h46
l algerie a toujours cherche a obliger la russie a intervenir au conseil de securite en faveur du polisario.
vous allez voir ce maudit polisario va causer notre perte.

crazydz
29/12/2007, 23h24
posté par scapin
l algerie a toujours cherche a obliger la russie a intervenir au conseil de securite en faveur du polisario.
vous allez voir ce maudit polisario va causer notre perte.
Scapin ce n est pas le sujet du topic !!!!!!!

langar
29/12/2007, 23h29
Algerie : Une alternative aux Mig russes ?

Gaïd Salah en Ukraine
jeudi 27 décembre 2007,

Signe d’un mécontentement ? Certes, mais surtout significatif de l’intransigeance de l’Algérie dans les négociations sur les Mig 29, dont les premières livraisons n’ont satisfait ni l’ANP ni le contrat.

Le général de corps d’armée Gaïd Salah, chef d’état-major de l’armée, effectue depuis hier une visite en Ukraine à l’invitation du chef d’état-major général et commandant en chef des forces armées ukrainiennes. Une visite qui revêt un caractère important dans la mesure où elle doit être liée au projet de modernisation et de renouvellement des équipements de l’ANP. Dans le communiqué de la défense, il est précisé que cette visite officielle s’inscrit dans le cadre de la poursuite du développement des relations de coopération militaire bilatérales. Toutefois, cette visite peut prêter à débat sinon à polémique tant elle coïncide avec la période où les rapports avec la Russie, le fournisseur traditionnel de l’Armée algérienne, sont des plus distendus. Cela, sachant également que le complexe militaro-industriel de l’Ukraine post-Union soviétique demeure compétitif malgré sa reconversion. Ukrspetsexport et sa filiale Ukroboronservice, organisme d’exportation d’armements, se place comme alternative, notamment en matière d’avions de transport, l’Antonov et ses variantes, les moteurs, les missiles pour équiper les avions russes, Mig et Sukhoï. Ce marché d’avions de transport pourrait atteindre 1,8 milliard de dollars selon les prévisions des experts. Une aubaine pour l’Ukraine, et qui ne manquera pas de faire réagir la Russie qui pourrait déjà enregistrer un recul de 1 milliard de dollars sur ses exportations d’armes. Donc un motif valable d’inquiétude pour la Russie. Cette visite intervient à un moment où l’Algérie a émis des critiques sur le matériel militaire fourni par la Russie et qui n’est pas conforme aux clauses contractuelles, d’où le gel des livraisons hormis le contrat sur les Sukhoï. Et elle intervient à peine quelques semaines, un mois, avant la visite annoncée du président Bouteflika à Moscou. Pour autant, est-ce que le contrat avec la Russie, estimé à 7 milliards de dollars, est tombé à l’eau ? Probablement, et c’est là que se situe la lecture de la visite de Gaïd Salah à Kiev. Elle est plus un message explicite à l’endroit du Kremlin qu’une volonté de changer aussi brusquement de fournisseur en effaçant une longue et historique relation de coopération. Signe d’un mécontentement ? Certes, mais surtout significatif de l’intransigeance de l’Algérie dans les négociations sur les Mig 29 dont les premières livraisons n’ont satisfait ni l’ANP ni le contrat. Cela sans oublier la mésentente entre Sonatrach et Gazprom sur les objectifs du mémorandum qui n’a d’ailleurs pas vu le jour. C’est en ce sens également que le choix du général de corps d’armée Gaïd Salah est en soi un message fort. En effet, le chef d’état-major de l’ANP, un expert en armement russe et russophone de surcroît, n’est pas inconnu des écoles militaires russes. La visite du général en Ukraine, un fournisseur concurrent, ne devrait pas passer inaperçue par les Russes dont l’inquiétude de perdre un de leur gros marché devrait inciter à assouplir leur position, lâcher du lest lors des négociations. Les Russes ayant tout intérêt à entretenir un client historique pourraient néanmoins remettre sur la table l’argument de la dette dont l’effacement a été justement subordonné au contrat militaire

absent
29/12/2007, 23h59
Aprés la la visite de Bouteflika en russie , tout s éclaircira...


je le pense également

B
30/12/2007, 23h28
si vous lisez "jeune afrique" financé en partie par le maroc et ALM, vous verrez que l'algérie a des relations tendues avec tout le monde!

il ne faut prêter aucune attention à ce genre de torchons!

algerie2008
31/12/2007, 00h07
"" jeune afrique "" payé pour jouer le torchon .

houmaiz
31/12/2007, 00h17
si vous lisez "jeune afrique" financé en partie par le maroc et ALM, vous verrez que l'algérie a des relations tendues avec tout le monde!

ça pour moi c'est nouveau.
Je viens de faire un rapprochement intéressant, mais c'est sur un autre sujet.
Merci les gars

chicha51
31/12/2007, 22h04
@Rodmaroc
Pourquoi, il y'a eu annexion de l'Algerie par la Federation de Russie ?

Harrachi78

........................................

C'est pas nouveau .

Tout ce que compte l'Algerie comme dirigeants ,ils ont été faire leurs premières "armes" en URSS devenue Russie.

Comme on dit ,tu chasses le naturel il revient au galop.

Ou encore on se detache pas facilement de ses premiers amours.

.................................................. .


si vous lisez "jeune afrique" financé en partie par le maroc et ALM, vous verrez que l'algérie a des relations tendues avec tout le monde!

il ne faut prêter aucune attention à ce genre de torchons!

B

....................................

L'auteur de l'article Cherif Ouazzani est algerien.

Cookies