PDA

Voir la version complète : L'accès à Internet en progression en Algérie


Thirga.ounevdhou
29/12/2007, 18h51
Internet Résultats "exceptionnels" en matière de connexion en Algérie selon le ministre de la poste et des technologies de l'information et de la communication M. Boudjemaâ Haichour qui a qualifié jeudi d"exceptionnels" les résultats obtenus en matière de connexion à Internet en Algérie comparativement à ceux enregistrés dans les pays voisins.

A une question d'un membre du conseil de la nation M. Bouzid Lazhari, sur les résultats de l'étude élaborée par le PNUD qui a estimé à 5,33 pc, le taux de connexion à Internet en Algérie, le ministre a affirmé que ces résultats étaient peut-être justes avant les reformes entamées par le secteur depuis 1999.

M. Haichour a précisé que le nombre d'internautes est passé de 10000 en 1991 à 4 millions en septembre 2007 sachant que d'un seul fournisseur d'accès le nombre est passé à 71 durant cette période.

Le ministre a parlé de l'ADSL qui a connu un grand "développement" avec 410000 abonnés qui atteindront 5 millions à l'horizon 2010.

Le ministre a affirmé que ces chiffres sont en constante progression grâce au programme "un ordinateur pour chaque famille" (ousratic) qui permettra
de doter les familles algériennes de 6 millions d'ordinateurs.

Quant aux prix élevés qui expliquent, selon le PNUD, les résultats auxquels il a abouti, M. Haichour les a qualifiés de "très compétitifs", car le prix d'un ordinateur de bureau dans le cadre de "ousratic" est de 37000 DA tandis que l'ordinateur portable ne dépasse pas 88000 DA avec possibilité de régler en plusieurs mensualités sur une période allant de 12 à 36 mois.

M. Haichour a promis "des réductions progressives" du coût de l'ADSL qui s'ajouteront aux "mesures incitatives" prises par le gouvernement dont le but est la "réduction tangible" des prix.

Le ministre a également promis la réalisation de la connexion ADSL de toutes les communes du pays avant la fin du premier trimestre 2008.

- Liberté

BOUBOU-NL
29/12/2007, 19h04
grace au forum FA

houmaiz
29/12/2007, 20h19
Je trouve ça bien et je trouve aussi qu'il bcp de vérité dans les propos du ministre.
Espérant que ça continue dans ce sens là.

alessandro
29/12/2007, 22h30
il se la ramène encore alors que:

- la 512 est à 2500 da
- l'ordinateur clone virusé trafiqué est à 40 000 da
- le pc portable faut compter plus de 70 000 da
- la facture telephonique c'est du vol
- microsoft a coupé la mise a jour aux algériens ( :18:grace à Houari Belhouari le traitre)
- ya pas d'internet sur les portables
- ya rien d'electronique dans les services publics tout est bureaucratique


je vois pas le resultat exceptionnel, bon si vous comparer encore à nos pauvres voisins au lieu des voir les normes internationales on se croit moderne mais c'est pas vrai.


:23:

LYNX
30/12/2007, 10h50
microsoft a coupé la mise a jour aux algériens ( grace à Houari Belhouari le traitre)
tu parles de quelle mise à jour???? car le piratage est sport national chez nous, comme l'est partout à vrai dire.

Pour revenir à l'internet, chez moi, ils nous disent qu'ils n'ont pas assez d'offre pour satisfaire tout le monde!!!!

nassim
30/12/2007, 12h24
Certes, on est encore très loin de la Corée du sud en terme d'accès haut débit, mais je pense que la situation de l'internet en Algérie évolue dans le bon sens même si beaucoup reste à faire. Il faut continuer à investir dans les infrastructures.

Dans les villages réculés qui ne peuvent avoir l'ADSL, ils peuvent désormais se connecter via l'offre WLL d'Algérie Télécom. Avec un peu plus d'efforts, le gouvernement peut chouchouter nos villageois en leur offrant le WiMAX pour se connecter en haut débit entre deux récoltes d'olives! :)

bledard_for_ever
30/12/2007, 13h14
Je pense que haichour est à des années lumières des technologies de l'information. Il n'a même pas les chiffres de l'intrenet en algérie. Les derniers publiés datent de mars 2006. c'ets ceux de l'arpt qui a du mal à les consolider depuis.

les 4 millions d'intrenautes au fait de "surfeurs" ne sont en rien représentatifs de la pénétration de l'internet.

Cookies