PDA

Voir la version complète : Boudjemaa Haïchour: «Je n’ai rien à reprocher à la DG d’Algérie Poste»


l'imprevisible
14/01/2008, 22h22
Boudjemaa Haïchour, ministre de la poste et des technologies des télécommunications, a mis hier fin à la rumeur faisant dernièrement état «du limogeage de Ghania Houadria, directrice générale d’Algérie Poste.

«Il n’a jamais été question que je mette fin aux fonctions de Melle Houadria, car je n’ai rien à lui reprocher» a-t-il déclaré à la fin de son discours à l’occasion de la célébration du 6ème anniversaire d’Algérie Poste. Une cérémonie tenue en l’honneur des postiers partis en retraite depuis 2003 et qui a eu au siège de la direction générale d’Algérie Poste.

Le ministre de la poste et des TIC a tenu à souligner que la concernée «lui a signifié son intention de partir en retraite, et qu’il lui avait demandé de bien réfléchir avant de prendre une telle décision». Cela dit, il ajoutera que la demande de la DG d’Algérie poste est dictée par des raisons purement personnelles, quoi qu’il conçoive que «que cette dame a fait l’effort depuis cinq ans de gérer une institution de 27 000 employés et en pleine réforme de surcroît. Une tâche pas facile pour une femme», a-t-il insisté.

Et tout en déclarant qu’il aimerait bien que Mlle Houadria reste en fonction, le ministre a annoncé qu’un problème de taille se pose à l’heure actuelle, vu que la DG avait déjà envoyé son dossier à la caisse de retraite le 24 septembre, et que la procédure est déjà enclenchée. «Je n’ai été avisé de cela qu’au mois de décembre» a-t-il jugé bon de préciser.

Ainsi et pour clore définitivement le sujet, le ministre a déclaré «qu’il revient à la DG et à elle seule d’arrêter la procédure de départ à la retraite et de rester dans son poste de DG, mais qu’elle devait se prononcer au plus vite, afin qu’il puisse prendre les mesures nécessaires, vu qu’il est impensable de laisser une institution aussi importante qu’Algérie poste sans directeur général». Revenant à la cérémonie en l’honneur des retraités, M. Haïchour a tenu à préciser que «les résultats obtenus grâce aux réformes engagées dans les années 2000 sont venus aujourd’hui démentir les propos de ceux qui avaient alors spéculé que ces réformes allaient à l’encontre des intérêts des travailleurs».

«Nos réformes, a-t-il dit, ont ouvert le marché de l’emploi aux diplômés du secteur et grâce à la signature de la convention collective avec le partenaire social, nous avons réussi à donner le maximum d’avantages au travailleurs et jusqu’à son importante prime de retraite». Concernant cette dernière, «elle a atteint suite à la signature de la convention de branche les 16 mois de salaire» a expliqué de son côté Aziz Choulek, secrétaire général de la fédération des travailleurs des Postes et des TIC.

Ils ont été hier 23 postiers et postières sortis en retraite à être honorés. On apprendra par ailleurs que des cérémonies similaires seront organisées localement au cours de ce premier semestre 2008, pour les 895 agents retraités qui activaient au niveau des wilayas du pays. Algérie Poste, qui emploie plus de 27 000 agents, prévoit pour les cinq années à venir des départs à la retraite de 1500 agents à raison de 400 agents par année.

Par Habiba Ghrib

Le jour d'Algérie.
Le 15 Janvier 2008.

leonidas
15/01/2008, 19h31
Bonsoir,
Le hic c’est que tu ne comprends rien, je ne sais pas si c’est la presse ou le Mr ne dis pas la vérité, reste que Dieu tout puissant a crée le monde dons l’être humain fait partis de ce monde et il a donné a chacun de nous un degré d’intelligence.
Conclusion s’enfuir = mentir

Cookies