PDA

Voir la version complète : Un record national de production : plus de 117 %


mendz
14/01/2008, 23h07
Entrée en production en 1986, la cimenterie d'Aïn-Touta reste, après vingt et un ans d'exploitation, l'unité la plus performante du pays. Si, en vingt ans la production annuelle d'un million de tonnes selon ses capacités de production est dépassée en moyenne de 20 à 30 000 tonnes pour les deux dernières années, la performance est notable.

Elle a été de 1 065 064 tonnes pour l'année 2006 soit 106,5% (dépassement des capacités de production de 65 046 tonnes) et mieux encore pour l'année 2007, 1 171 437 tonnes soit 117,2 % (dépassement des capacités de production de 171 437 tonnes).

Cette prouesse (171 437 tonnes), qui est l'équivalent de plus d'un mois de production, n'est pas le fruit du hasard mais celui de la bonne gouvernance et surtout le fait du processus de management et de réalisation pour se mettre au diapason de la stratégie mondiale. Il faut dire aussi que les nouveaux stimulants y sont pour quelque chose, l'équivalent de quatre mois de salaire supplémentaires du simple ouvrier jusqu'au P-dg. Voilà ce que veut dire travailler plus pour gagner plus.

Réduction des temps d'arrêt, de celui des dépannages et surtout respect des objectifs de production qui, à la longue, est devenu la préoccupation de tous au point où la maintenance préventive est d'actualité au niveau pratiquement de tous les ateliers de production. La cimenterie d'Aïn-Touta emploie 475 travailleurs avec près du tiers en cadres, 59 ingénieurs et licenciés, 98 techniciens supérieurs et techniciens, assurant de fait près de 15% de la production nationale et plus de 25% de l'entreprise des ciments et dérivés de l'Est (ERCE).

La cimenterie d'Aïn-Touta (SCIMAT) est la première d'Algérie à avoir obtenu le certificat de son système d'assurance qualité (ISO 9002 94) en mars 2000 avant de passer vers le système de management qualité (ISO 9001-2000) en mars 2003. Continuant son ascension, la SCIMAT a certifié son produit CPJ CEM II/A 42,5 le 7 février 2004 sous la marque algérienne Tadj (Lanor) remportant le prix national de la qualité la même année, pour devenir une année plus tard (2005) la première du pays certifiée conforme en matière de préservation et de protection de l'environnement (ISO 14 0017-2000).

Si, après vingt et une années de production, cette unité reste la plus performante du pays, dépassant toujours ses capacités de production nominale, cela s'explique par les efforts de modernisation et renouvellement des équipements informatiques, électriques, électroniques d'une part et d'autre part, l'importance accordée au perfectionnement des cadres. Lancée il y a quelques mois, une nouvelle carrière de sable et d'agrégats, non loin de la cimenterie au lieudit «Zéghinet», avec une capacité de 250 tonnes par heure entrera en production au début de cette année 2008, et réduira certainement le déficit et surtout la tension sur ces produits.

Mieux encore, ciments et agrégats ouvrent d'autres perspectives de production. La cimenterie d'Aïn-Touta qui est une filiale du groupe ERCE regroupant cinq cimenteries (Aïn-Touta, Aïn-El Kebira, Hadjr Essoud, Hamma Bouziane et Elma Labiod) est implantée au lieu-dit «Chraf El Halfa» sur la route nationale n°28, reliant Aïn-Touta à Barika. La SCIMAT qui s'étend sur 28 hectares se trouve sur la rocade ferroviaire reliant Aïn-Touta à M’sila, ce qui lui permet de s’alimenter en gypse, minerai de fer…, en plus de l’expédition des ciments vers le sud du pays. Hier, tout l’état-major de l’ERCE a assisté aux côtés des travailleurs à la réception donnée en leur honneur pour cette nouvelle performance.

H. M. (Le Soir d'Algérie)

Cookies