PDA

Voir la version complète : Décès de l'auteur compositeur algérien Maati Bachir


double6
09/01/2004, 03h20
Décès de l'auteur compositeur algérien Maati Bachir



[Aps 8/1/04] L'auteur et compositeur algérien, Maati Bachir s'est éteint jeudi matin, à l'hôpital Bichat, des suites d'une longue maladie, a-t-on appris auprès du consulat général d'Algérie à Paris. Le transfert de la dépouille mortelle vers Alger se fera vendredi. Interpréte, auteur et compositeur, Maati Bachir a profondément marqué la chanson algérienne depuis l'indépendance. Il a composé d'innombrables chansons pour de très nombreux chanteurs et chanteuses algériens et notamment, Seloua, Saliha Essaghira, Nora, Khelifi Ahmed, Nardjess, Chaou pour ne citer que ceux là.

Honoré par le président Abdelaziz Bouteflika, Maati Bachir a incontestablement enrichi la chanson algérienne, tous genres confondu, puisant le plus souvent son inspiration dans le terroir national.

Fin décembre, alors qu'il était hospitalisé à Paris un vibrant hommage lui avait été rendu à l'auditorium de l'ENRS avec la participation de plusieurs vedettes de la chanson algérienne.

Maati Bachir, un auteur-compositeur qui a marqué son époque

Alger - Maati Bachir auteur-compositeur, décédé jeudi à Paris des suites d'une longue maladie, est né le 05 avril 1942 à Biskra. De son vrai nom Bachir Mebarki, Maati Bacjir a entamé son cycle scolaire à Biskra avant de rejoindre Paris pour des études en musique suivies de 1960 à 1962.

En 1963, il débute une carrière de chanteur à la radio d'Alger et enregistre plus de vingt-cinq chansons dont la célèbre "Min Isabbarni" qu'il interprète pour la première fois en 1966. Mais c'est en tant que compositeur qu'il se fera le plus connaître.

Saloua, Saliha Essaghira, Nadia et bien d'autres chanteront ses textes avant qu'il ne compose pour une autre génération issue de la célèbre émission "Alhane Oua Chabab" qu'il marque profondément de son empreinte.

Ce fut tour à tour, Nardjess, Meriem Ouaffa, Nadia Benyoucef qui interpréteront ses compositions avec une touche particulière qui a longtemps visé à "algérianiser" des mélodies tirées de plusieurs genres et chantées dans plusieurs registres.

Il fut pendant plus de trente années un interprète compositeur mais aussi le chef d'orchestre de plusieurs générations de musiciens qui ont eu beaucoup à apprendre à ses côtes, selon nombre d'entre eux.

Terrassé par une grave maladie, il cessa de composer en 1992, date à laquelle l'office national des droits d'auteur (ONDA) lui comptabilise près de 400 morceaux musicaux dans différents genres.

Il y a quelques jours l'auditorium de la radio algérienne lui a rendu un hommage à la mesure de son talent.

Mme. Khalida Toumi, ministre de la communication et de la culture qui était présente à cet hommage a appris "avec grande peine et douleur" la nouvelle de son décès. Elle présente ses condoléances aux membres de sa famille.



[Aps 8/1/04]


APS © 2002. Tous droits réservés
Algérie Presse Service- 2 rue Farid Zouioueche- Kouba- Alger, Algérie - Tel ++213

Azduz
09/01/2004, 09h57
:1036947090: Merci Double 6 pour l'info.

Allah yarhmou.

Honoré par le président Abdelaziz Bouteflika, Maati Bachir a incontestablement......

Ahya Double 6 :P Ce Boutef tu le mets partout maintenant :P

Mme. Khalida Toumi..... a appris "avec grande peine et douleur" la nouvelle de son décès. Elle présente ses condoléances aux membres de sa famille. :evil: Quelle hypocrisie Mme Lewinski :evil:

double6
09/01/2004, 20h14
Saha Azduz,

Je t'assure que je ne travaille pas à l'APS et que je n'ai rien a voir avec le contenu de la depeche. Enfin, c'etait une phrase vide de sens de toute les façons et c'est triste que l'APS tente de récuperer sa mort ainsi. Allah irahmou...

Hier je regardais une émission sur l'ENTV. C'etait une emission qui aidait certaines personnes pour realiser leurs reves. Il y avait un handicapé mental qui bosse à la protection civil qu'il ont aidé pour se marier, et les pompiers lui ont meme offert un défilé. C'etait trés touchant. Katchou etait sympathique. Mis à part le fait que Hafid Derradji m'a paru encore une fois comme etant un "aaryane" n'ayant aucun tact.

Pour revenir à nos moutons, il y avait Chaou qui leur a marqué un but à l'ancienne. Personne n'avait daigné faire remarquer à l'assistance que Maati Bachir etait mort, et de dire allah irahmou. Chaou l'a fait Dieu Merci aprés avoir fini sa kassida. Yaatih essaha.

@+

09/01/2004, 22h04
Mis à part le fait que Hafid Derradji m'a paru encore une fois comme etant un "aaryane" n'ayant aucun tact.


...... Chkoune elli touil , fih ghir elwednine ouybane metnine letnine ? :lol:
Réponse d'un masacréen à Derradji qui lui demandait une blague mascaréenne en direct .

Blackmore
09/01/2004, 22h19
Celle là , on me l'a volé ! :roll:

tizi oualou
09/01/2004, 23h35
allah yarhmou wa yasmeh allih quand meme, je ne suis pas sauvage !....... :wink: , mais en tout cas pour moi, ce khobziste n'etait pas ma tasse de thé, il a participé volontairement ou non à l'abetisation de la chanson algerienne et par extension la culture algerienne en general puisque celle ni n'etait pas admise dans sa pluralité.
mais dans chaque chose malheur est bon, j'ai boycotté systematiquement tout ce que l'entv nous fourguait comme chanteurs officiels pour n'apprecier que l'undergrund ( Rimitti et Djenia par exemple !! ) , alors le maati bachir, irouh ***** !..... :mad:

Modéré par Blackmore

Azduz
10/01/2004, 08h29
...... Chkoune elli touil , fih ghir elwednine ouybane metnine letnine ?

Ya Blackmore! lemaal'ma parait tres forte :D

@ Nassim
ce khobziste n'etait pas....., alors le maati bachir, irouh *****
Machi haq aalik :evil:
Maati Bachir allah yarrahmou est mort , il est entre les mains de Dieu maintenant, et ca ne sert a rien de le diaboliser ainsi :evil:

Cookies