PDA

Voir la version complète : Plus d'un milliard de téléphones mobiles vendus dans le monde en 2007


nassim
25/01/2008, 00h39
Environ 1,12 milliard de téléphones mobiles ont été vendus dans le monde en 2007, selon une étude de Strategy Analytics publiée ce jeudi 24 janvier. Simplement au quatrième trimestre 2007, 332 millions ont été vendus, une hausse de 13% sur un an. Pour 2008, l'institut mise sur 1,24 milliard de portables vendus dans un marché tiré par les pays émergents et particulièrement l'Afrique, alors que la demande devrait se tarir dans les pays occidentaux.

Dans ce marché en forte croissance, Nokia occupe la position de leader avec 113,5 millions d'unités vendues et 38,8% de parts de marché, contre 34,7% un an plus tôt. Son rival Motorola confirme la baisse notable de ses ventes et perd sa position de numéro deux au bénéfice du sud-coréen Samsung. Sur l'année, l'Américain atteint 14,1% de parts de marché contre 21,7% en 2006. Le Coréen, lui, conquiert 14,3% de parts de marché, contre 11,3% en 2006. Il a remporté d'importants succès sur ses téléphones 3G, qui ont représenté 16% de ses ventes.

Pour avoir surtout misé sur des téléphones baladeurs, le fabricant nippo-suédois Sony Ericsson souffre de la concurrence des autres constructeurs comme Samsung, LG et Nokia, qui se sont orientés vers les téléphones 3G.
Avec 103 millions d'unités vendues en 2007, il est toutefois en progression avec 9,2% de parts de marché, contre 7,5% en 2006.

Le constructeur sud-coréen LG voit aussi ses ventes augmenter, surtout au quatrième trimestre. Avec près de 24 millions de portables vendus, la croissance est de 39% sur un an. Sur l'ensemble de l'année, il décroche 7,2% de parts de marché (contre 6,4% en 2006) avec 80,5 millions de portables vendus.

Les ventes de l'iPhone déçoivent
L'iPhone a vendu pour sa part 2,3 millions d'unités, représentant 0,6% de part de marché au niveau mondial, selon les chiffres de Strategy Analytics. Ces ventes sont "légèrement inférieures à nos prévisions", indique l'étude. Elles sont aussi inférieures aux 4 millions de ventes annoncées le 15 janvier par le PDG d'Apple Steve Jobs. Pour l'institut, le lancement de l'iPhone en novembre en Grande-Bretagne, Allemagne et France a suscité moins d'enthousiasme qu'aux Etats-Unis, notamment en raison du prix élevé du téléphone.

source : la Tribune

Cookies