PDA

Voir la version complète : Un PC dans la main


Thirga.ounevdhou
13/02/2008, 10h02
La société Linutop met en vente la deuxième version de son PC miniature qui tourne sous Linux. Doté cette fois d’une mémoire interne, il permet de faire tourner plusieurs applications à moindre coût.

http://img166.imageshack.us/img166/7240/screenhunter001go8.png (http://imageshack.us)


Le concept de Linutop est original, la société le destine à tous les professionnels voulant équiper des endroits publics (salle d’attente, hôtels, école…) ou créer à moindre coût un poste bureautique. L’appareil très léger (580 gr) et de petite taille peut être fixé directement derrière un écran. Equipé d’un système d’exploitation de type Linux et de logiciels libres (firefox, openoffice, VLC media player) il permet ainsi de réduire les coûts d’investissement et de maintenance informatique.

L’ordinateur ne possède pas de disque dur mais il contient une mémoire flash de 1 giga qui permet de faire tourner le système d’exploitation et de stocker les différents logiciels. Cette dernière n’étant pas modifiable, elle ne peut pas être altérée par des virus ou des fausses manipulations et à chaque redémarrage sont état initial est restauré. Ce qui en fait un appareil adapté pour un usage grand public, il peut ainsi être employé comme une borne d’accès internet ou équiper des postes en réseau, dans une école par exemple. Il dispose également d’un media player (VLC) qui permet de faire de l’affichage dynamique continu, fonction pouvant être utilisée pour faire des animations vidéo ou audio dans une vitrine ou bien encore dans un musée.

L’absence de pièces mobiles le rend totalement silencieux et nettement moins gourmand en énergie : 8 watts seulement contre plus de 100 pour un PC classique utilisé de la même façon. Cette faible consommation lui a valu le prix TIC21 de l’innovation durable décerné par l’ACIDD (Association communication et information pour le développement durable). Le PC sera en vente à la fin du mois, son prix est de 280 euros HT.

- Sciences et Avenir.com

Cookies