PDA

Voir la version complète : Savez-vous pourquoi l'oignon fait-il pleurer?


irijda
21/06/2005, 20h19
Savez-vous pourquoi l'oignon fait-il pleurer?

L'oignon fait partie de la famille des "ALLIUM" ( du mot latin: ail ). Ces plantes à bulbe présentent la particularité de produire des huiles végétales volatiles qui dégagent des vapeurs à l'odeur très forte. Les propriètés révulsives et antiseptiques de ces vapeurs sont une bonne protection naturelle pour la plante.

L'ail et l'oignon, cultivés depuis longtemps et fréquemment associés, surtout dans les cuisines méridionales, sont connus pour favoriser la digestion.

Dans l'antiquité, les Romains les utilisaient crus pour soigner les infections intestinales.

Les médecins musulmans l'utilisaient pour favoriser les menstrues et expulser le placenta alors que son huile était reputée pour son efficacité dans le traitement des piqûres d'insectes.

Les vapeurs de l'oignon ont une capacité puissammant lacrymale : composée d'éléments soufrés qui s'échappent d'un liquide blanchâtre baignant le bulbe de la plante, elles se mélangent aux larmes et irritent violemment la cornée.

La réaction de notre organisme est alors une production accrue de liquide lacrymal, afin de faire baisser la teneur des substances irritantes à la surface de l'oeil. Les larmes sont donc une réaction naturelle de protection.

Toutes les espèces d'oignon ne sont pas aussi irritantes: l'oignon rouge et l'échalote par exemple peuvent être consommés crus.Certaines espèces sont cueillies avant mâturité et ne font pas pleurer.

D'autres au contraire sont si puissantes que seule la cuisson peut venir à bout de l'huile lacrymogène que contient la plante et le seul fait de les éplucher déclenche des cascadesde larmes. La seule solution est alors de détourner les yeux, et se boucher le nez, de respirer par la bouche... et de continuer à éplucher sans regarder!

Si l'ail cru pique tant, la faute revient à l'ALLICINE, agent de défense du végétal. Trois critères ont permis à des chercheurs californiens et coréens de confondre ce compsé soufré qui lui confère son odeur typique.

d'abord, l'allicine est capable d'activer plusieurs récepteurs présents dans la bouche connus pour nous rendre sensibles à la température mais aussi au piment, à la menthe et à la moutarde.

Ensuite, elle est inactivée par la chaleur, ce qui explique que l'ail perd de son piquant à la cuisson.

Enfin, a concentration est suffisante pour expliquer à elle seule la vive sensation que nous procure l'ail.

mancelle
25/07/2005, 17h16
Pour compléter le message d'Irijda, je me permets de vous conter l'ail en détail, et j'espère qu'il ne m'en voudra pas de sortir un peu du sujet puisque son thème était de savoir pourquoi l'oignon fait il pleurer ? Mes explications : je les ai glanées sur une petite revue distribuée dans ma boite aux lettres et je vous en fais profiter.
Apparu il y a 5000 ans en Asie centrale, l'ail a été longtemps ignoré car on craignait que son odeur ne trahisse une origine paysanne !
Aujourd'hui ce petit bulbe aromatique a dépassé les préjugés et sa saveur piquante relève bon nombre de plats salés.
Les plus connus sont l'ail rose, l'ail gris ou jaune moins savoureux et l'ail commun dont les gousses sont recouvertes d'une enveloppe blanchâtre.
Il faut choisir l'ail complet, ferme avec une tête dure et des quartiers sans taches ni germes.
Entier, il parfume les plats mijotés, à la vapeur, il devient digeste et prend un arrière goût d'amande raffiné, haché menu il rehausse les sauces.
Si vous le redouter pour son goût persistant en bouche ou sa difficulté à le digérer, sachez qu'il est un puits de bienfaits pour notre santé. Il a des vertus diurétiques, antiseptiques, vermifuges, antibiotiques... C'est dans les domaines du cancer, des maladies cardio-vasculaires et de celles liées au vieillissement que ses propriétés sont les plus intéressantes.
L'ail est à considérer comme un véritable alicament, abusez-en.

mancelle
30/07/2005, 01h01
Je vais continuer sur ma lancée sur le même thème mais sous un angle un peu différent avec un brin d’humour. ;)
Iridja qui ouvert ce topic parle d’OIGNON, il y encore à dire sur lui (pas sur Iridja mais sur l’OIGNON bien sûr ).
Sur le message précédent, je suis venue vous parler de l’aïl et ses vertus sans l’autorisation de Iridja, aïe, aïe,aïe, :sad:
..… et je vais revenir à l’OIGNON même si ce n’est pas mes OIGNONS.
Car Iridja n’a pas tout dit sur l’OIGNON
Tiens aujourd’hui, vêtue d’un chemisier couleur "pelure d’OIGNON", je suis allée à la gare faire la queue au guichet, nous étions en rang d’OIGNONS, lasse d’être debout, l’OIGNON que j’ai au pied (je plaisante) me faisait mal contre la chaussure.
Au fait, voulez-vous une gratinée, à quoi pensez-vous ? C’est simplement une soupe à l’OIGNON gratinée au fromage, c‘est excellent particulièrement l‘hiver.
J’ai juste ici ajouter une pointe d’ail à ce topic, considérez le comme un petit intermède avant que Iridja rentre de vacances ….
:zen:

lynx23
27/08/2005, 11h16
savez- vous que la composition chimique des larmes différe....
les larmes versser suite a une émotion quel conques n'est pas la meme que celle versser suite au contacte avec l'ognion ....
des chercheurs ont fait le test et l'on prouver. :cry:

savez-vous aussi pour quoi on se sent bien apré avoir pleurer?..

Cookies