PDA

Voir la version complète : Les Autrichiens auraient dû s’adresser au renseignement algérien plutôt que français


sami9313
25/03/2008, 15h28
Yves Bonnet, ex-directeur de la DST française, à El Khabar:



Yves Bonnet, ex-directeur de la Direction de la surveillance du territoire (services de renseignement français) a assuré qu’il est regrettable que les deux otages soient autrichiens, indiquant que, durant les années 80, l’Autriche était le pays qui encourageait le plus le dialogue arabo-européen. Selon lui, le kidnapping des deux Autrichiens est injuste et il a ajouté que l’affaire de l’enlèvement va se conclure par le versement de la rançon, même s’il a prédit que l’affaire allait se prolonger pour une longue période.
Bonnet a ajouté, dans une déclaration à El Khabar, que l’on doit se demander si l’enlèvement des deux otages autrichiens est un acte terroriste au sens politique, ou rien qu’un enlèvement qui a pour seul but d’obtenir une rançon, et qui relève du droit public, même s’il a une couverture politique, avec la revendication de ce qu’on appelle Al Qaïda au Maghreb islamique.
Notre interlocuteur a considéré que le recours à la Direction générale de la sûreté extérieure française (DGSE) est compréhensible, car la région où a eu lieu l’enlèvement se situe dans le champ d’activité de cet appareil sécuritaire, insistant sur le fait que les services de renseignement français ont à leur actif de nombreuses interventions dans des affaires de terrorisme en Afrique francophone. Il a également déclaré que la Direction de la surveillance du territoire (DST) possède un réseau de contacts et de relations important à l’intérieur de ces pays, et il est naturel qu’on demande leur aide en de pareils cas.
Yves Bonnet a précisé que les autorités autrichiennes auraient dû, en priorité, recourir aux services de renseignement algériens.

Cookies