PDA

Voir la version complète : Comment l'Algérie veut relancer la tension au Sahara Occindetal


absent
28/03/2008, 11h31
Les services d’Alger ont réuni, le 21 mars dernier à Rabouni, près de Tindouf, les dirigeants du Polisario pour examiner les moyens de relancer la tension dans les provinces sahariennes.


Ce qui a été annoncé au départ comme «une réunion d’évaluation du quatrième round de négociations» s’est finalement révélé être un faux prétexte. Le but non déclaré de la réunion des dirigeants du Polisario, qui a eu lieu le 21 mars dernier à Rabouni, en présence d’un haut responsable des services algériens, a été bel et bien l’examen des moyens de mettre en œuvre une stratégie orchestrée par Alger pour fomenter des troubles dans les provinces sahariennes, conformément au plan préétabli auquel les autorités algériennes ont choisi comme concept «2008, année de l’Intifada sahraouie». A l’issue de la réunion en question, l’agence officielle du Polisario, pas plus d’ailleurs que son homologue algérienne, n’ont rien annoncé de nouveau au sujet des négociations, si ce ne sont ces vieux nouveaux couplets sur «l’échec des négociations», se contentant de «jeter la pierre» du côté du Maroc, en le présentant comme «responsable» du «fiasco» supposé des pourparlers. L’essentiel était, à l’évidence, ailleurs. Lors de la réunion de Rabouni, Alger a affirmé, par la voix d’un haut responsable de ses services militaires, qu’elle était disposée à fournir l’aide nécessaire pour financer un plan destiné à monter l’escalade dans ce qu’elle appelle «les territoires occupés», en allusion au Sahara marocain. La direction du Polisario avait annoncé, à la veille du 4ème round, «n’exclure aucun moyen» en cas d’échec des pourparlers, qui se sont déroulés entre les 16 et 18 mars dernier. Alger a affirmé avoir débloqué «une importante enveloppe budgétaire» pour financer les activités des «frontistes de l’intérieur», qui se font ressentir de manière notoire ces derniers jours.
Après avoir effectué un voyage «copernicien» en Europe, de la Norvège à l’Espagne, en passant par la Suède, la flamboyante «héroïne de l’Intifada sahraouie», Aminatou Haidar, a donné le ton de ce qui s’annonce désormais comme «une nouvelle escalade» dans les provinces sahariennes. Depuis une quinzaine de jours, et après avoir écumé les tribunes droits-de-l’hommistes de l’autre côté de la frontière, la «pasionaria sahraouie» est rentrée, munie de son passeport marocain, pour rameuter les jeunes activistes pro-Polisario à Laâyoune. Elle s’est employée, ces deux dernières semaines, à prendre langue avec les familles des « détenus sahraouis » dans la tentative de les « monter » contre les autorités locales. Pas plus tard que mercredi dernier, et juste après un « entretien » avec une famille sahraouie (Khnibila, pour ne pas la nommer), un jeune de la même famille est sorti furieux dans le quartier « Maâtallah », où il a pris à partie un véhicule de la Sûreté nationale. Selon des témoins présents sur place au moment de l’incident, le jeune déchaîné s’en est pris violemment contre le véhicule au point d’avoir cassé son pare-brise. Il a été arrêté par les forces de l’ordre. Cet incident intervient à peu près un mois après l’événement tragique qui a coûté la vie à Tan Tan au policier Abdelaziz Meski, qui a succombé à ses blessures après avoir été pris pour cible par une dizaine de jeunes activistes pro-Polisario.

Source: ALM

Demola
28/03/2008, 11h43
Plus con et plus nul, ne peut exister.

Alger qui alloue une enveloppe budgétaire pour alimenter la révolte dans le Sahara Ocidental, et pendant qu'on y est, elle est de combien cette enveloppe, puisque le Makhzoun est au courant de tout.

Jusqu'où peut aller le ridicule, un peu de retenue s'il vous plaît frères Marocains, cette affaire vous pousse vers les abysses de la médiocrité.

azouz75
28/03/2008, 12h42
Jusqu'où peut aller le ridicule, un peu de retenue s'il vous plaît frères Marocains, cette affaire vous pousse vers les abysses de la médiocrité.

Je pense qu'une certaine presse marocaine y est installée (dans les abysses) depuis un moment, le plus navrant maintenant c'est que des frères marocains la suivent aveuglement. (peut être pour les détourner de leurs vrais problèmes).

Cookies