PDA

Voir la version complète : Les intérêts


absente
08/07/2005, 20h46
Salam tlm,
Acheter une maison en occident demande des intêrets...et comme on le sait les intérêts sont HARAM
Donc je résume que c'est haram pour un musulman d'acheter une maison...est-ce cela??

tamerlan
08/07/2005, 20h56
ce n'est pas seulement en occident...meme ailleurs
c'est une question qui a fait couler beaucoup d'encre..il y'ena qui ont créer des "banques islamique"qui procedent a partir d'une "conception" differente du pres.........mais une banque est par definition usuriere

Stanislas
08/07/2005, 22h23
Bonsoir

Tamerlan, mon ami, il faut diffrencier entre l'usure et le taux d'intéret. Les banques ne sont pas usiriéres. En France, par exemple les banques n'ont pas le droit de depasser un seuil de taux d'interets dans les prets.....un pret avec un taux d'interet au dela de ce seuil est appelé USURE.....ce seuil est fixé par la banque de france et publié chaque trimestre dans le Journal Officiel... à partir de ce 1 ére juillet par ex : ce seuil est fixé à 6.03 % plus de details voir ce lien :


http://www.minefi.gouv.fr/TRESOR/taux/seuils_usure.htm

Concernant le point de vue religieu, je ne suis pas specialiste mais je vais essayer de donner mon avis sur la question.

1- Le mot arabe RIBAA ne fait pas la différence entre les intérets et l'USURE d'ou l'amalgame dans le sens.

2- Au moment de la venue du prophéte, il y'a vait que de l'usure des quelques personnes qui profitait de la pauvreté des et de leurs nessecité pour imposer des prets avec des taux dementiels ( certaines fois plus de 100 %).

3- Dans le derniérre allocution du prophéte Mohamed (SAW).... il dit " je me l'usure de Bani el abbas sous mes pieds" c'etait un personnage je crois reconnu pour ces taux d'usure.

4- Le monde actuel est regit par les taux d'interets, qu'on le veulent ou non. Aucun argent qui circule n'exempt d'interets....

5- Les banques dites " islamqiues " ne sont des artefefacts pour redonner une virginité à ces opérations bancaires. Ce n'est ne fait que detournement des textes et bien sur une niche uq'a trouvé certains hommes d'affaires poua attirer les avoirs des gens pratiquants.


la question est epineuse et trés compliqué et nesscecite l'intervention d'economistes et d'erudits musulmans, pour avoir une lecture comptemporaine au textes sacrés.

Zithoune
09/07/2005, 01h09
Mais ne pratique t-on pas l'usure plus souvent dans notre vie? Si par exemple j'achète cash un appartement et que je le loue, cela me rapportera une rente régulière épuivalente (pas en quantité) aux intérets que je reçois si j'aurai laissé mon argent bien au chaud à la banque. L'usure ne devient alors que la juste rétribution de mon capital. Le seul problème c'est que nous gagnons de l'argent sur le temps, c'est comme si les banques nous vendaient du tempq. Or acheter ce qui n'appartient qu'à Dieu là est le bémol.

hichem40
09/07/2005, 05h54
Sujet très grave, en voici les versets qui en parlent:

Sourate 2 : Al-BAQARAH (LA VACHE)
275. Ceux qui mangent [pratiquent] de l'intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu'ils disent : “Le commerce est tout à fait comme l'intérêt” Alors qu'Allah a rendu licite le commerce, et illicite l'intérêt . Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu'il a acquis auparavant; et son affaire dépend d'Allah . Mais quiconque récidive... alors les voilà, les gens du Feu ! Ils y demeureront éternellement.
276. Allah anéantit l'intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. Et Allah n'aime pas le mécréant pécheur.
277. Ceux qui ont la foi, ont fait de bonnes oeuvres, accompli la Salat et acquitté la Zakat, auront certes leur récompense auprès de leur Seigneur. Pas de crainte pour eux, et ils ne seront point affligés.
278. ô les croyants ! Craignez Allah; et renoncez au reliquat de l'intérêt usuraire, si vous êtes croyants.

Sourate 3 : AL-IMRAN (LA FAMILLE D'IMRAN)
130. ô les croyants ! Ne pratiquez pas l'usure en multipliant démesurément votre capital. Et craignez Allah afin que vous réussissez !

Sourate 4 : AN-NISA' (LES FEMMES)
161. et à cause de ce qu'ils prennent des intérêts usuraires - qui leur étaient pourtant interdits - et parce qu'ils mangent illégalement les biens des gens. A ceux d'entre eux qui sont mécréants Nous avons préparé un châtiment douloureux.

le principe est simple: tout argent qui crée l'argent est Riba ou usure et donc Haram
tout argent crée par une activité économique + Risque est Hallal
par actvité économique je veux dire: Commerce (achat-vente), Service (location, transport, enseignement, administration, etc...), Industrie (transformation, extraction, fabrication, etc...), autres travail (agriculture, construction, peche, chasse, etc...)

et je pense que l'interet ne rentre dans aucune des actvités économiques proprement dites.

il faut aussi différencier entre le besoin et la nécéssité.
il se pourrait qu'une autorisation par fetwa soit accordé pour une personne en cas de nécéssité (Daroura) dans ce qui est Haram.
donc la question, Est-ce que l'achat d'une maison à crédit (morgage) est un besoin ou une nécéssité?

tamerlan
09/07/2005, 16h31
@stanislas
je n'ai pas compris la question du "seuil".....usure c'est je te prte 100$ tu me les rends apres 3 mois 100$+5$...........c'est axctement ce que font les banques...

bof!
09/07/2005, 19h11
A ma connaissance,les fouqaha se sont basés,concernant les pret bancaires, sur le hadith:"Tout pret engendrant un profit est illicite" .Autrement dit,tout intéret est illicite,qu'il soit à 1% ou à 100%.

tamerlan
09/07/2005, 19h33
il y'a le systeme bancaire islamique qui ne se basent pas sur le meme principe usurier des banques traditionnelle
pour en savoir plus:
http://www.fleurislam.net/media/doc/txt_banque_islamique.html

lien court et bien fait et bien resumé.

Avucic
10/07/2005, 04h24
Je ne sais pas comment le prendre, mais je vais vous raconter une petite histoire... qui vous donnera à penser sur l'Intérêt (sur prêt) et la Religion en Algérie.
Mon père a prêté en 1975, sans intérêt, de l'argent à un oncle (qui vit en France) pour construire une maison au bled. Il y avait un contrat de notaire.... et le prêt était remboursable en 3 ans.
N'oubliez pas: En 1975 le dinar algérien valait 1 franc (français)....

Mais vous connaissez les parents.... qui oublient de payer à temps.

Finalement le fameux oncle approche mon père en 1988.... et offre de rembourser en dinars.... le montant initial, alors que cet oncle, quand il vient en vacances en Algérie, il échangeait ses francs au "parallèle" 1 Franc pour 6 dinars!
C'est dire qu'il repayerait 1/6 du montant emprunté en valeur réelle... treize an après...

Et je pose la question: Combien coûterait en 1988 en dinars un objet qui valait 100 dinars en 1975 ?

Alors essayez de faire vos calculs et répndez à la question:

Que doit penser un musulman, confronté à cette situation, quand on PARLE d'intérêts...... sur un prêt en pays d'Islam comme en Algérie.

hichem40
10/07/2005, 04h50
ce que tu poses la est la valeur actualisée de la valeur nominale empreinté et non de l'interet, je ne me rappelle pas de la formule, c'est l'inverse de celle de l'interet composée ou quelque chose comme ca, je pense aussi qu'il est possible de comparer par rapport à la valeur de l'or, mais il faut savoir que la valeur peut aussi déminuer s'il y a dépréciation de la monnaie sans oublié de prendre en compte l'inflation.

Cookies