PDA

Voir la version complète : Festival de poésie amazighe à Tizi Ouzou


morjane
10/07/2005, 13h05
Un festival de poésie amazighe à Tizi Ouzou. Voici une nouvelle qui n'a pus que me réjouir . Entendre déclamer ses poètes dans la maison de la Culture Mouloud-Mammeri de Tizi mérite réellement le déplacement.


Vendredi, la cinquantaine de poètes qui sont entrés en lice dans ce festival ont été accueillis par le comité d’organisation composé de membres actifs de l’association Si Mhand U Mhend et de l’association culturelle Youcef Ukaci.

Plus de cent cinquante poètes kabyles avaient postulé à cette troisième édition et après un travail de sélection effectué depuis deux mois par les onze jurys, 100 postulants ont vu leur candidature non retenues.
Dans l’après-midi d’hier, Abdennour Abdeselam, qui vient d’éditer un livre “Cheikh Mohand Oulhocine, l’amousnaw”, a animé une conférence dont le thème est original puisqu’il s’agit d’une comparaison entre la poésie de Si Mohand U M’hend et celle de Beaudelaire. Abdenour Abdeselam a tenté de relever les similitudes entre les deux œuvres.

Le conférencier a illustré son exposé par la lecture de quelques poèmes et vanté la femme aimée. L’orateur a affirmé qu’en France, Beaudelaire avait été désapprouvé tandis qu’en Kabylie Si Mohand a été accueilli par la société en tant que véritable poète. Ceci prouve que déjà la société kabyle avait un certain degré d’émancipation. Malheureusement, les pouvoirs qui se sont succédé à la tête de l’Etat algérien n’ont pas fait de sorte à capitaliser cette émancipation.

Dans la soirée d’hier, a été prévue une animation théâtrale.
Pour la deuxième journée du festival, il est prévu la suite des déclamations des vingt-cinq autre poètes ainsi qu’une conférence-débat par Malika Ahmed Zaïd sur la poésie traditionnelle et la poésie moderne. Parallèlement à ces activités, les poètes Mourad Belkhouas et Ahcène Mariche ont dédicacé leur recueils publiés à compte d’auteur.

Festival de poésie amazighe à Tizi Ouzou (http://www.depechedekabylie.com/read.php?id=6314&ed=OTQx)

le philosophe
10/07/2005, 14h22
salut ..
je croi que meme beaudelaire ne peut etre comparé a Si Mohand U m'hend ...
parce que Si mohand est tout simplement un géni ..persone n'a pu avoir un telle influence sur les gens avec des poemes ; -moi j'ete surpris d'aprendre qu'aucun des poemes de Si Mohand U m'hend n'a ete ecrit; depui tout ce tempe ils ete transmis oralment de generation en generation..

Thirga.ounevdhou
11/07/2005, 09h01
Bonjour,

persone n'a pu avoir un telle influence sur les gens avec des poemes ; -moi j'ete surpris d'aprendre qu'aucun des poemes de Si Mohand U m'hend n'a ete ecrit; depui tout ce tempe ils ete transmis oralment de generation en generation.. Il avait bien dit :

Ceci est mon poème;
Plaise à Dieu qu'il soit beau
Et se répande partout.
Qui l'entendra l'écrira,
Ne le lâchera plus
Et le sage m'approuvera

Merci Morjane pour l'information.

Bonne journee.

morjane
11/07/2005, 18h07
Bonjour ,

Concernant Si M’hand U M’hand, il y a un article étonnant à découvrir Paul Verlaine-Si M’hand U M’hand, deux poètes dos à dos (http://www.poesie-amour.com/article385.html)

A un moment où Paul Verlaine (1844-1896) faisait semblant de prendre congé du monde pour réaliser un mariage heureux de l’absinthe avec la belle parole, le poète amazigh Si M’hand U M’hand (1840-1906) entreprenait, à quelques différences près, la même chose. Il parvenait, lui aussi, à un couplage formidable de l’absinthe et de ses quatrains et septains.
Des voyages, il en fit, et des plus pittoresques. Souvent, dans une taverne au mauvais vin, au milieu de fumeurs de (sebci), il se mettait à pleurer son être, sa tribu et son grand pays. De sa poésie, rien de désagréable ne transparaît, mais l’on devine aisément, le conflit meurtrier qui l’oppose à tout ce qui bouge autour de lui. La preuve, il faut aller la chercher dans ses pérégrinations répétées à travers les monts du Djurdjura, la périphérie d’Alger, ou encore dans ses voyages en Tunisie.

Thirga.ounevdhou
12/07/2005, 09h12
Bonjour Morjane,

Impressionnant !!! même réflexions, même attitudes dans la même période pratiquement.
Merci beaucoup Morjane pour l’article, je suis une passionnée de sa poésie.

lmarrakchi
12/07/2005, 12h23
Je veux dire qu'en ce moment il y aussi le festival de Timitar à Agadir.
Et une question encore: maintenant que le tifinagh est une langue ISO est ce qu'elle est aussi utilisable sur ordinateur et sinon y a t il des travaux dans ce sens?
Merci

Cookies