PDA

Voir la version complète : amin mahlouf


maxa
03/02/2004, 18h01
pour ceux qui ne connaisse pas les livres de AMIN MAHLOUF ,.sont autant de voyages que de decouverte historique et sa pensée est universelle.(et pour ceux qui se cherche a lire les identitees meurtrieres.

double6
03/02/2004, 18h55
salut,

Je crois que c'est maalouf pas mahlouf.

maxa
03/02/2004, 19h11
desoler,c'est bien une erreur de ma part j'ai pourtant bien hesiter,merci de reprendre

sentenza
10/02/2004, 20h54
J'ai lu trois livres d'Amin Maalouf : Les croisades vus par les Arabes, Léon l'Africain, et le Rocher de Tanios.

Léon l'Africain est un chef d'oeuvre

NecroRadia
11/02/2004, 18h30
j'ai lu Le Rocher de Tanios, Samarcande, Les Croisades..., Premier Siècle après Béatrice, et Les Identités Meurtrières....
Mâalouf fait parti de mes auteurs préférés. ces livres sont des chef-d'oeuvres (tous, sans exceptions). je ne suis toujours pas remise de ma lecture des Identités...
à lire en toute urgence.

Chipie-91
16/02/2004, 15h12
C'est bien simple, j'adore !!
J'ai lu au lycée, un de ces bouquins (les échelles du levant, si ma mémoire est bonne...) et c'est très beau : plein de poésie et tout...

19/02/2004, 14h47
desoler,c'est bien une erreur de ma part j'ai pourtant bien hesiter,merci de reprendre

il faut traiter avec douceur ceux qu'on aime .. j'ai failli lire amine halouf moi :P :P :P


..

Helldorado
07/03/2004, 12h32
Bien le bonjour !

En parlant de Maalouf, j'aimerais aussi que vous lisiez Samarcande où les peripéties vécues par Omar Khayam ont été narées avec brio :)

Bonne lecture.

nesma
09/03/2004, 15h10
Amine Maalouf ,c'est un de mes auteurs preferé ,j'ai lu samarcande,Leon l'Africain ,premier siecle apres beartrice ,les croisades ,et je compte lire ceux que je n'ai pas encore lu. Il est specialise dans les romans historiques c'est justement un moyen passionnant de redecouvrire l'histoire.

sheyla
09/03/2004, 19h34
http://www.scclab.com/~rtv/images/PhotoMaalouf/48.jpg
Posant près du portrait de son père Ruchdi avec qui il entretenait une relation privilégiée.

Le Sage MANI
- Amine Maalouf -

...En tout être comme en toute chose
se côtoient et s´imbriquent
Lumières et Ténèbres.
Dans une datte que vous croquez,
la chair nourrit votre corps, mais
le goût suave et le parfum et la couleur
nourrissent votre esprit.
La lumière qui est en vous se nourrit
de beauté et de connaissance.
Songez à la nourrir sans arrêt,
ne vous contentez pas de gaver le corps,
vos sens sont conçus pour recueillir la beauté,
pour la toucher, la respirer, la goûter,
l´écouter, la contempler.

Oui, frères,
vos cinq sens sont distillateurs de lumière.
Offrez-leur parfums, musiques, couleurs.
Epargnez-leur la puanteur, les cris rauques
et la salissure. ...
le jardin de lumieres
http://www.scclab.com/~rtv/images/PhotoMaalouf/49.jpg
Amin Maalouf nous montrant la précieuse bible datant
de 1640 et ayant appartenu au roi James d’Angleterre.

http://www.scclab.com/~rtv/Auteurs/page_Maalouf_F.htm

louloute
15/03/2004, 20h39
un de ses livres à lire : samarcande qui nous parle du celebre poète Omar Khayyam.

Egalement une jolie histoire, celle de deux êtres qui ne se sont jamais vus et qui pourtant se sont épris l'un de l'autre par le biais des propos rapportés sur chacun. Cette oeuvre peut rappeler certains textes, comme celui de proust où ce dernier dans "du côté de chez swan" narrait l'histoire d 'un homme se reveillant épris de la femme qu'il avait vu dans son rêve ou encore Ibn Hazm qui consacre un chapitre à l'amour que l'on peut ressentir pour un être que l'on a jamais vu. Ces histoires peuvent être mises en parallèle avec les correspondances du net où les gens communiquent souvent sans s'être jamais vus en faisant ressortir ce qu'ils ont en eux de plus joli. Les deux jeunes héros du livre d'Amin Maalouf ont correspondu si mes souvenirs sont bons. La fin raconte que le jeune homme mourrut de trop d'amour et de langueur dans les bras de sa belle à l'instant même où il parvint à ses côtés après un périlleux voyage.

Le sujet qui me donna l'impression de faire tourner en rond Amin Maalouf fut celui des identités.

A plus tard.

Cookies